MAP - Publié le Mercredi 9 Septembre 2020 à 10:11

Bulletin de l'actualité économique européenne


Bruxelles - Voici le bulletin de l'actualité économique européenne pour la journée du mercredi 09 septembre 2020 :


Belgique:

- Plus d'un tiers (35%) des grandes entreprises belges maintiennent leurs prévisions budgétaires pour l'année à venir, même si elles ont pris conscience que la situation ne reviendra pas facilement à la normale, ressort-il d'une étude du cabinet d'audit "PwC". 

Selon l'étude, 70% de ces entreprises maintiennent les investissements prévus, tandis que la plupart d'entre elles tentent de rétablir leur chiffre d'affaires en innovant dans les produits et services de leur entreprise.

Toutefois, 30% des entreprises prévoient de réduire leur budget: de manière importante dans 13% des cas et de façon modérée pour 17%. Par ailleurs, un cinquième des entreprises signalent que les banques sont plus réticentes à leur accorder un crédit.

Plus d'un quart des directeurs financiers interrogés (26%) estiment que le ralentissement économique constitue le risque principal en 2021, d'après l'étude. Vingt-deux pour cent indiquent qu'une éventuelle prochaine vague de Covid-19 est la principale menace. 13% craignent une réglementation changeante et 9% une baisse de confiance de la part des consommateurs.

France:

- Le produit intérieur brut (PIB) de la France devrait progresser à +17% au troisième trimestre, a indiqué l'Institut national de la statistique (Insee), qui anticipe une contraction annuelle de 9% pour l'ensemble de 2020.

Même si ce taux de croissance témoigne de "la vigueur du rebond associé aux premiers mois de déconfinement en France", l'Insee prévoit dans sa note de conjoncture qu'"à la fin de l'année, l'activité économique resterait toujours en deçà de son niveau d'avant-crise", soit -4%.

Selon l'Insee, la pandémie du nouveau coronavirus "ôterait donc environ une dizaine de points de PIB annuel en 2020" et compte tenu de "l'incertitude sanitaire" qui pèse sur l'économie française, l'Institut s'attend à une reprise plus lente pour la suite.

Sur le quatrième trimestre, le PIB devrait progresser de seulement 1%, "reflétant la divergence entre des secteurs presque revenus à la normale et d'autres restant déprimés", ajoute l'Insee.

Espagne:

- Le ministère espagnol de l'Économie et de la Transformation numérique demandera à la Banque centrale européenne (BCE) un rapport sur la fusion entre Bankia et CaixaBank et, une fois que les conclusions de ce rapport seront disponibles, le ministère aura le dernier mot sur l'opération.

Le rôle de la BCE dans une fusion dépend des règles du ou des pays dans lesquels les entités qui fusionnent ont leur siège, car ce type d'opération n'est pas régi par le droit européen mais par le droit national.

Si la législation du pays concerné confère des pouvoirs à l'autorité nationale de surveillance à cet égard, la BCE exerce ces pouvoirs dans le cas de fusions d'entités importantes qu'elle surveille directement.

Les banques espagnoles CaixaBank et Bankia ont entamé les discussions pour parvenir à un accord sur leur fusion afin de créer la plus grande banque dans le pays.

La fusion de CaixaBank et de Bankia, les troisième et quatrième banques du secteur financier espagnol, donnerait naissance à un groupe doté d'un actif de 650 milliards d'euros, de quelque 6.600 agences et d'un effectif combiné de plus de 51.000 employés (près de 35.600 à CaixaBank et quelque 16.000 à Bankia), ce qui permettrait d'importantes synergies.

Danemark:

- Les municipalités de Copenhague et d'Odense demanderont au personnel de travailler à domicile dans le but de réduire la propagation du coronavirus.

La municipalité de Copenhague a demandé aux chefs de département d'envoyer le personnel administratif travailler à domicile, a indiqué la ville.

La décision intervient après que les autorités sanitaires ont demandé lundi aux entreprises de 18 municipalités de la grande région de Copenhague, ainsi qu'à Odense, d'envisager de travailler à domicile.

Les deux zones connaissent actuellement une augmentation des infections au Covid-19 et les restrictions locales devraient y entrer en vigueur à partir de mercredi.

Une autre municipalité de la grande région de Copenhague, Ballerup, a indiqué qu'environ la moitié de son personnel travaillerait à domicile pendant les deux prochaines semaines.

La municipalité d'Odense a répondu à la demande du gouvernement lundi en disant qu'elle renverrait les employés chez eux.

Le directeur municipal de la municipalité, Stefan Birkebjerg Andersen, a déclaré qu'environ 2 000 employés municipaux seront concernés par cette mesure. 

Suisse:

- Le taux de chômage en Suisse a augmenté en août, passant de 3,2% en juillet 2020 à 3,3% pendant le mois sous revue, selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), précisant que le chômage a augmenté de 51.559 personnes (+51,8%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

D'après la même source, le nombre des chômeurs inscrits à fin août auprès des offices régionaux de placement (ORP), s'élèvent à 151.111 personnes, soit 2.241 de plus que le mois précédent. 

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 2.446 personnes (+13,7%), passant à 20'341. Par rapport au même mois de l’année précédente, il a augmenté de 7’199 personnes (+54,8%).

Le nombre des chômeurs de 50-64 ans a augmenté de 305 personnes (+0,8%) pour s’établir à 39.835 personnes. Par rapport au même mois de l’année précédente, cela correspond à une augmentation de 12’407 personnes (+45,2%).

L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits se chiffre à 237.215 personnes, soit 1.453 de plus que le mois précédent et 67.366 (+39,7%) de plus qu'au même mois de l'année précédente.

- Le quatrième dialogue financier entre la Suisse et le Royaume-Uni s’est tenu mardi à Berne. Les discussions entre représentants de haut rang des autorités compétentes ont notamment porté sur la déclaration commune, signée par les ministres des finances des deux États en juin 2020 et qui vise à approfondir la collaboration bilatérale en matière de services financiers. Les délégations se sont également entretenues de thèmes d’intérêt commun, indique un communiqué de l'office fédéral des finances.

Les représentants des deux parties ont pris note des progrès accomplis sur le plan technique depuis la signature de la déclaration commune. Ils sont convenus que les travaux devraient se poursuivre et que les prochaines étapes de la collaboration seraient fixées lors d’une réunion d’ici à fin 2020. D’autres sujets, tels que la finance durable, la reconnaissance mutuelle des bourses ou la collaboration dans les organes multilatéraux, ont aussi été abordés lors de ce dialogue.

Depuis 2016, la Suisse mène une stratégie « Mind the gap » vis-à-vis du Royaume-Uni. Celle-ci a pour objectif de maintenir, voire d’étendre là où cela est possible et opportun, les droits et obligations réciproques qui lient les deux États, lorsque la période de transition entre le Royaume-Uni et l’Union européenne aura pris fin.

Grande-Bretagne:

- Le géant américain de l'e-commerce Amazon n’a payé que 3% d’impôts supplémentaires au Royaume Uni l’année dernière alors que ses bénéfices ont augmenté de plus d’un tiers. 

Amazon UK, l'entrepôt du groupe au Royaume Uni qui emploie plus des deux tiers de ses 30.000 salariés britanniques a ainsi déclaré que sa contribution à l'impôt sur les sociétés était de 14,46 millions de livres sterling en 2019, contre 14,03 millions de livres l'année précédente.

En effet, les bénéfices avant impôts du groupe ont grimpé de 35% à près de 102 millions de livres sterling, alors que les revenus ont augmenté de 29% à près de 3 milliards de livres sterling. 

Amazon a ainsi déclaré que sa facture fiscale avait été compensée par des incitations gouvernementales liées à son investissement dans les infrastructures, car elle répondait à la demande croissante d'achat à domicile et de services informatiques au Royaume-Uni.

Le groupe, dirigé par le multimilliardaire Jeff Bezos, a déclaré que l'ensemble de ses activités au Royaume-Uni avait augmenté ses revenus de plus d'un quart à 13,7 milliards de livres l'année dernière après avoir étendu son opération d'épicerie en ligne, ses services informatiques et son offre d'abonnement Prime, qui comprend des services de streaming. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador