MAP - Publié le Lundi 2 Mars 2020 à 11:44

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 02/03/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 02 mars:


Sénégal : 

L'ONG Wetlands International, de concert avec des acteurs du développement local, vient de lancer un processus devant aboutir à l’élaboration d’un document référentiel de développement durable du delta du Saloum, à travers la Responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

La responsable du Bureau Afrique de l’Ouest de Wetlands International, Oulèye Ndiaye, en a fait l’annonce au cours d’un point de presse tenu vendredi à Ndangane Sambou, un village de Fimela, commune située dans la région de Fatick.

"Ce processus d’élaboration va nous permettre de collecter des données sur les impacts économiques, sociaux et environnementaux liés à l’exploitation des ressources naturelles du delta du Saloum, grâce à une méthode d’évaluation" dénommée SAVI (Evaluation des actifs durables), a indiqué Mme Ndiaye.

Selon la responsable de Wetlands International, ces données vont "permettre d’enrichir l’élaboration du document de développement durable du delta du Saloum en vue de faire le plaidoyer pour un engagement du secteur privé local dans la conservation de la biodiversité et du paysage du delta du Saloum à travers la RSE".

Côte d'Ivoire :

La problématique de la ville durable constitue l’enjeu majeur des rencontres d’Abidjan qui se sont tenues, jeudi et vendredi derniers, en préparation au sommet Afrique-France Bordeaux 2020. Le sujet de la ville durable est au centre de nombreuses attentions, à cause des défis et opportunités qu’il représente, les villes africaines connaissant une croissance exponentielle mais une urbanisation mal maîtrisée. Selon le ministère ivoirien de la Ville, les villes africaines ont une croissance deux fois supérieure à celle des villes européennes. Le continent africain compte 90 villes de plus d’un million d’habitants, soit environ 500 millions de citadins. RD Congo: Dans un communiqué publié le 27 février, le gouverneur de la ville province de Kinshasa Gentiny Ngobila a décidé de passer à la vitesse supérieure dans la lutte contre l’insalubrité, en interdisant l’usage des sachets plastiques sur toute l’étendue de sa juridiction. Désormais, l’utilisation et la détention des sachets plastiques non biodégradables à Kinshasa seront passibles d’une amende allant de 10 mille à 50 millions des francs congolais.

Les utilisateurs des sachets destinés à l’usage médical, aux activités agricoles et au ramassage des déchets sont exemptés par cette mesure.

Gabon:

Les travaux de la réunion du Groupe des négociateurs africains (AGN) sur le climat se sont ouverts, dimanche à Libreville, par le ministre gabonais des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l'Environnement, chargé du Plan climat, des Objectifs de développement durable et du Plan d’affectation des terres, Prof. Lee White.

Pendant deux jours, des experts d’Afrique définiront ensemble la feuille de route pour l’action climatique du continent africain en prélude à la 26ème Conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 26) qui se tiendra à Glasgow (Royaume-Uni) du 9 au 19 novembre 2020.

Ghana:

Un protocole d'accord a été signé, samedi à Berne, entre le gouvernement du Ghana et le Conseil fédéral suisse, pour renforcer la coopération en matière de lutte contre les changements climatiques.

Cet accord bilatéral vise à faciliter la mise en place du Programme national d'accès aux énergies propres (NCEP) du Ghana, qui permettra au pays de recevoir un soutien financier international pour mettre en œuvre des projets afin de respecter ses engagements en matière de climat.

Ledit accord a également pour objectif de mettre en œuvre des actions climatiques renforcées et des approches coopératives pour accomplir les contributions déterminées au niveau national du Ghana pour lutter contre le changement climatique. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador