MAP - Publié le Vendredi 6 Décembre 2019 à 13:00

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 06/12/2019


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du vendredi 06 décembre:


Sénégal :

Le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a annoncé le recrutement en 2020 de 10.000 jeunes sénégalais, par l’Agence de la reforestation et de la grande muraille verte, pour des actions d’envergure de reboisement, en vue de reverdir le Sénégal. 

« L’Agence, avec le budget programme de 2020, a l’ambition de transformer nos villages en villages verts mais aussi nos forêts et nos campagnes en espaces verts », a-t-il dit, lors du vote du budget de son département.

Réagissant aux interpellations des députés sur le PSE (Plan Sénégal émergent) vert, il a jugé qu’il était impératif que toute la population sénégalaise accompagne la volonté du chef de l’Etat, de faire du Sénégal « un pays vert ».

RD Congo:

La première académie des écologistes d'Afrique centrale a ouvert ses portes jeudi à Kinshasa. Ces assises offrent l’occasion de réfléchir sur les actions à mener contre le réchauffement climatique. Intervenant à cette occasion, Didace Pembe, président national de l'Alliance des écologistes congolais "Les verts", a mis l’accent sur l'importance de la protection de la terre pour les générations futures. 

Le ministre de l'Environnement et développement Durable, Claude Nyamugabo, qui a donné le go de cette activité, a appelé à une révision des stratégies pour trouver des solutions locales. Il a abordé la problématique du changement climatique et la compensation du Fonds vert, en contrepartie de la conservation et de la protection de la nature.

Le patron de l'environnement a rappelé qu'il convient de compenser les actions écologiques car, a-t-il dit, la conservation de la nature doit aller de pair avec la lutte contre la pauvreté. 

Togo:

Le Togo dégage un potentiel en couverture de système solaire photovoltaïque autonome qui s'évalue à 500 000 ménages, a déclaré Nouhou Amadou Seini, coordonnateur Zone 3 du Projet Régional d’Electrification Hors Réseau (ROGEP). 

Le coordonnateur a fait cette révélation en marge de l’ouverture d’une rencontre qui s'est tenue le 31 novembre dernier à Lomé visant la restitution et la validation de l’étude sur l’évaluation du marché solaire photovoltaïque hors réseau au Togo.

En effet, dans le cadre de ce projet, une étude de marché du potentiel du système Off-Grid a été commanditée. "Le rapport du Togo étant prêt, nous souhaitons qu’il y ait des observations de tout le monde et que nous le validions pour avoir une idée précise de tout ce qu’il y a comme potentialité en matière d’Off-Grid ici", indique M. Seini.

Burkina:

La Banque africaine de développement (BAD) vient d'allouer 48,82 millions € à la centrale solaire de Yeleen au Burkina Faso, selon des médias.

La centrale, d'une capacité de 52 MW est construite dans le cadre de l’initiative « Desert to Power 2020-2024 » de la banque. À son achèvement, elle fournira de l’énergie à 30 000 nouveaux ménages, soit 200 000 personnes environ.

Le coût de construction de l’infrastructure a été estimé à 136,69 millions €. Le reste du financement sera mobilisé auprès de l’Agence française de développement, l’Union européenne et la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL).

Ce projet fait partie du programme de développement du solaire « Yeleen » mis en œuvre par le pays. Il comporte la mise en place de centrales photovoltaïques, le développement du réseau de distribution électrique et l’électrification rurale à travers les mini-réseaux et les installations solaires individuelles. La partie rurale de l’initiative vise 150 000 ménages.

Djibouti:

Le Conseil des ministres de Djibouti a approuvé un décret relatif à la création du Comité national de l'énergie dont les principales missions seront de coordonner les projets énergétiques, et plus généralement d’accélérer le développement du secteur de l’énergie dans le pays.

Le projet prévoit la mise en place de nouvelles institutions chargées d’assurer la coordination entre les différentes parties prenantes dans la mise en œuvre des projets consacrés aux énergies renouvelables.

D’autre part, le Conseil a également approuvé un projet de résolution relatif à la ratification du budget prévisionnel de la « Electricity Corporation » pour l'exercice 2020.

Parmi les projets qui seront mis en œuvre au titre de l’année 2020, figurent un projet d’une centrale éolienne de 60 mégawatts et un autre portant sur la construction d’une centrale solaire. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador