MAP - Publié le Samedi 9 Mai 2020 à 12:20

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 09/05/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du 09 mai :


Nigeria

Selon l'Organisation internationale du travail, jusqu'à 100.000 personnes travaillent dans le secteur informel du recyclage des déchets électroniques au Nigeria.

Ils collectent et démontent l'électronique à la main pour récupérer les composants qui peuvent ensuite être vendus.

Ainsi, l'OIT appelle le gouvernement à construire des décharges bien conçues pour contenir les déchets, notant que le sol et l'eau contaminés doivent être traités pour protéger les travailleurs et les résidents.

Ethiopie-Forêts-Reboisement

Le gouvernement éthiopien compte planter 5 milliards d'arbres au cours la saison 2020-2021 en s'appuyant sur le succès de l'année dernière, a affirmé le Premier ministre Abiy Ahmed.

L’opération de cette saison intervient après le succès de l’année précédente qui a été marquée par la plantation de 4 milliards d’arbres entre les mois de mai et octobre.

Cité par l’agence éthiopienne ENA, le Premier ministre a indiqué que les Etats régionaux d’Ethiopie se sont dits prêts pour cette grande campagne de reboisement.

Selon des chiffres onusiens, la superficie des forêts en Ethiopie a diminué de 35% au début du XXe siècle à plus de 4% dans les années 2000.

RDC:

Au moment où les yeux sont rivés vers la pandémie de Covid-19, un autre malheur menace gravement la vie de la population de Kinshasa: les érosions. La localité Kibambe, dans la partie ouest de la capitale congolaise, risque de disparaître de la carte, à cause de plusieurs têtes d'érosions qui avalent des maisons et des parcelles entières. 

Des sources bien informées proches de cette localité parlent d’une cinquantaine des maisons déjà avalées depuis le début de cette catastrophe naturelle. Le manque de caniveaux serait à la base de cette situation, selon elles.

Certains experts laissent entendre que, selon le plan cadastral de la Belgique, on ne devrait pas construire dans cette localité au regard de son sol sablonneux et non argileux. Les colons belges n’avaient prévu dans cette partie de la ville que la construction des grands centres, selon ces experts. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador