MAP - Publié le Lundi 11 Mai 2020 à 10:57

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 11/05/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 11 mai:


Sénégal:

La journée mondiale des oiseaux migrateurs a été célébrée ce samedi sur le thème « Les oiseaux unissent notre monde ».

Cette journée qui se tient deux fois dans l'année (2ème samedi du mois de mai et d’octobre), "rappelle la nécessité d’intensifier nos actions tendant à les protéger et à protéger leurs habitats qui sont en perpétuel déclin presque partout à travers le monde », indique un communiqué. 

Le thème de cette année souligne « l’importance de conserver et de restaurer la connectivité écologique et l’intégrité des écosystèmes essentiels à la survie des oiseaux migrateurs », selon la même source. 

« Les oiseaux migrateurs font partie du patrimoine naturel commun et dépendent d’un réseau de sites le long de leurs voies migratoires pour se nourrir, se reposer, se reproduire ou hiverner. Ils participent au maintien de la vie sur terre », selon le communiqué. 

Ghana: Un jeune ghanéen, basé dans la capitale de la région d'Ashanti, Kumasi, a conçu un bassin à énergie solaire pour laver les mains afin de contrôler la propagation de Covid-19 au Ghana. Cet appareil alimenté à l’énergie solaire est chronométré avec un capteur, conformément aux directives de 20 secondes sur le lavage des mains publiées par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

RD Congo:

En perspective d'engager une gestion durable de son secteur forestier qui revêt une importance capitale en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES) et d'améliorer la gouvernance forestière, la République démocratique du Congo a obtenu une subvention de 21,5 millions USD de la part de “Climate investment funds” (CIF).

Le Projet REDD+Intégré dans les bassins de Mbuji-mayi/Kisangani (PIREDD/ MBKIS) mettra en œuvre une série d’initiatives pilotes dans le but de réduire les émissions de GES par les forêts et la pauvreté dans des vastes étendues de savanes dégradées et des zones forestières fermées.

PIREDD/MBKIS devra permettre de capturer environ quatre millions de tonnes de CO2 sur 25 ans. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador