MAP - Publié le Mercredi 11 Décembre 2019 à 12:27

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 11/12/2019


Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mercredi 11 décembre:


Sénégal :

Le chef de l'Etat a rappelé la semaine dernière en Conseil des ministres « l’importance de l’intensification de la mise en œuvre du Programme Zéro déchet ». 

« Le président de la République, revenant sur la stratégie nationale de gestion des déchets solides urbains pour un Sénégal propre, a rappelé l’importance de l’intensification de la mise en œuvre du Programme Zéro déchet », indique le communiqué du Conseil des ministres. 

La même source ajoute qu’à ce titre, il a invité le ministre des Finances et du Budget et le ministre chargé du Cadre de Vie à « prendre les dispositions appropriées en vue du règlement systématique des prestations des concessionnaires du service de nettoiement ».

Macky Sall « a également requis l’accélération de la restructuration de l’Unité de coordination et de gestion des déchets ».

Gabon :

La délégation de l'Union Européenne au Gabon et le Haut-commissariat à l’environnement ont mené, le weekend dernier, une action de salubrité à Libreville.

Il s’agit notamment du nettoyage du front de mer de Libreville, notamment les plages de Jeanne Ebori, du Lycée national Léon Mba et de la Sablière. Grâce à cette opération, des centaines de déchets ont été extirpés pour laisser les sites plus propres. 

Selon le chef de délégation de l’Union Européenne, Rosario Bento Pais, c’est par des initiatives simples comme celle-ci que l’on peut faire la différence et aider à la protection de l’environnement et partant, à améliorer le cadre de vie des citoyens. 

RDC:

Le ministre congolais de l'Environnement et développement Durable (EDD) a souhaité mardi voir la République démocratique du Congo (RDC) bénéficier des financements nécessaires pour la protection de ses forets, qui contribuent de manière sensible à l a préservation de la planète. 

Claude Nyamugabo, qui s'exprimait à la tribune de la COP 25, qui se tient à Madrid en Espagne, a souligné la nécessité d'adopter des décisions tendant à améliorer la cohérence entre les différentes sources de financement, y compris les financements basés sur les résultats. "Nous insistons sur la nécessité de doter le Fonds Vert pour le Climat de ressources financières nouvelles, additionnelles, adéquates et prévisibles, tant au secteur public que privé afin de refléter le niveau d'ambition élevé de l'action climatique des pays africains" a-t-il indiqué. 

La RDC s'engage de manière ambitieuse et transparente dans la formulation et l'adoption des politiques et stratégies nationales visant à réduire ses émission de gaz à effet de serre et à renforcer ses capacités de résilience aux impacts des changements climatiques dans le cadre de la mise en œuvre de sa contribution déterminée à l'échelle nationale, a-t-il souligné. 

Avec son capital en biodiversité, la RDC est dotée d'une immense potentialité hydroélectrique, exploitable et transformable en réponse aux énormes besoins énergétiques domestiques.

Togo:

La Centrale thermique Kekeli Efficient Power de Lomé, dont le Français Eranove a décroché la concession, devrait entrer en service dès fin 2020.

Lancée en juin dernier, la première phase du projet sera opérationnelle au troisième trimestre 2020, avec une capacité initiale de 47 MW fournie exclusivement par une turbine à gaz de type SIEMENS SGT-800 (TAG).

La deuxième phase, comprend quant à elle, une turbine à vapeur qui fournira une capacité supplémentaire de 18 MW, portant ainsi la production annuelle à environ 526 GWh. La mise en service de cette turbine, prévue pour le troisième trimestre 2021, convertira la centrale thermique en une centrale à cycle combiné, sur fond de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

Djibouti: Un Projet de Gestion des Déchets Solides visant l’amélioration du niveau de vie de la population locale et la réduction de la pauvreté relative et extrême est sur le point d'être réalisé à Djibouti avec l'appui de l’Agence Française de Développement (AFD).

Mis en œuvre par l’Office de la Voirie de Djibouti (OVD) avec l’appui de l’Agence Djiboutienne de Développement Social (ADDS), ce projet a permis la création d’emplois formels et pérennes dans le secteur de la gestion des déchets solides, l’amélioration du tri et du recyclage.

La capitale Djiboutienne produit quotidiennement 300 tonnes d’ordures ménagères qu’il importe de collecter, de transporter, de stocker et de traiter.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador