MAP - Publié le Vendredi 15 Novembre 2019 à 11:05

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 15/11/2019


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du vendredi 15 novembre:


Cap Vert :

Santo Antão fait partie des îles capverdiennes qui bénéficieront, à partir de janvier, des usines de dessalement de l'eau pour l’agriculture, investissements déjà prévus dans le plan de réduction des effets de la sécheresse et de la mauvaise année agricole, pour 2020.

Dans le cas de cette île, le plan d’atténuation des effets de la sécheresse annoncé par le gouvernement comprend les municipalités de Porto Novo et Ribeira Grande dotées d’usines de dessalement, tandis que dans Paul, l’accent est mis sur l’utilisation de l’eau disponible pour l’agriculture irriguée, rapporte l’agence de presse du Cap Vert « Inforpress ».

Selon le gouvernement, ce type d’équipement de mobilisation de l’eau destiné à l’agriculture et à la consommation domestique sera fourni à pratiquement toutes les îles, et certains systèmes d’approvisionnement en eau équipés de panneaux solaires sont toujours en perspective afin de réduire les coûts de production. 

Gabon :

Instituée dans la loi des Finances 2019, la taxe sur les véhicules de luxe (TVL), une des recommandations issues de la Task force sur les finances publiques, sera pleinement appliquée à partir de 2020.

Selon le directeur de la Législation et du Contentieux à la Direction générale des Impôts (DGI), Brice Réténo N'diaye, cette taxe "écologique" serait perçue à l’occasion de la vente de véhicules routiers motorisés de puissance fiscale supérieure à 10 cv destinés au transport terrestre des personnes et des biens.

En effet, les véhicules sur lesquels s’applique la TVL sont considérés comme des vecteurs de pollution qui portent atteinte à l’environnement et à la santé publique.

Nigeria:

Un off-grid solaire de 100 kWc fournit désormais de l'électricité dans le village d’Akpabom dans l’État d’Akwa Ibom au sud-est du Nigeria. 

Le réseau a été mis en place par GVE Projects, un fournisseur d’off-grids basé à Port Harcourt, dans l’État de Rivers au sud du Nigeria. La petite centrale, qu’il vient de livrer dans le village d’Akpabom, est équipée de 360 panneaux solaires et d’onduleurs. Ils sont désormais capables de produire 100 kWc. 

L’électricité est distribuée aux populations via un réseau de 5,5 km de câbles. 


Tags : écologie



Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador