MAP - Publié le Mardi 25 Février 2020 à 11:41

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 25/02/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mardi 25 février :


Côte d'Ivoire :

--La Côte d'Ivoire et l'Allemagne ont conclu, jeudi dernier à Abidjan, un accord visant à permettre au pays ouest-africain de doubler sa production d'énergies renouvelables dans une décennie.

La Côte d'Ivoire a produit 2.229 mégawatts d'électricité en 2019 et devrait doubler sa production d'ici 2030. La fourniture d'électricité est actuellement largement assurée par l'énergie thermique et les barrages hydro-électriques.

La Côte d'Ivoire envisage de devenir un hub énergétique de la sous-région à l'horizon 2030 avec un mix énergétique de 42% d'énergies renouvelables.

Selon les termes de l'accord, la Banque publique allemande KfW, bras financier de l'Etat, va financer à hauteur de 6,5 millions de dollars US, une augmentation de la participation de la Côte d'Ivoire au capital de l'Agence pour l'assurance du Commerce en Afrique (ACA), dont une des missions est d'attirer des investissements en énergies renouvelables.

RDC :

--La société civile environnementale s’est réunie en urgence lundi à Kinshasa, pour statuer sur la problématique de neuf concessions forestières attribuées récemment aux entreprises chinoises, par le ministre congolais de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo.

Les différents regroupements de la société civile environnementale n’ont pas caché leur indignation face à l’acte posé par le ministre de l’Environnement, et promettent de présenter leur position, d’ici la fin de la semaine.

La société civile environnementale ne semble pas pressée dans sa prise de position. Les acteurs ont décidé d’analyser froidement et sérieusement les arrêtés du ministre pour mieux appréhender la motivation qui ont présidé à cette action qu’ils présument violer le moratoire

Nigeria :

--Le gouverneur de l'État d’Ekiti dans le sud-ouest du Nigéria, Kayode Fayemi, a indiqué qu’il souhaite injecter 26 millions de dollars pour sensibiliser les populations sur la défécation en plein air.

Sensibiliser les populations aux mesures d’hygiène et préservation de l’environnement deux objectifs visés par le gouverneur de l’État d’Ekiti dans le sud-ouest du Nigéria, qui veut changer les habitudes de ses concitoyens. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador