MAP - Publié le Vendredi 31 Janvier 2020 à 11:17

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 31/01/2020


​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du vendredi 31 janvier :


Sénégal : 

--L'accès à l’eau et l’assainissement nécessitent des mécanismes de financements innovants devant permettre aux Etats d’apporter des services de qualité aux populations, a déclaré le directeur exécutif de l’Association africaine de l’eau (AAE), Sylvain Usher.

"Il faut de nouveaux financements permettant aux Etats de mettre en place des systèmes de distribution de l’eau aux populations mais également une nouvelle gouvernance de l’eau", a-t-il indiqué en marge d’un atelier sur "les défis de l’accès à l’eau et l’assainissement en Afrique horizon 2030".

M. Usher a noté que si 60 à 70% des populations de la partie ouest africaine du continent africain ont accès à l’eau potable, "beaucoup moins ont accès à l’assainissement".

A l’initiative du comité Sénégal de l’Association africaine de l’eau, cette rencontre se veut "un cadre de partage d’expériences sur les bonnes pratiques pour en tirer des leçons afin d’identifier les problèmes liés à l’accès à l’eau sur le continent et proposer des solutions concrètes pour l’atteinte des ODD", les Objectifs de développement durable des Nations unies.

Côte d'Ivoire : 

--Le britannique Globeleq et IPS West Africa, les deux principaux actionnaires de la centrale thermique d'Azito, annoncent avoir finalisé une levée de 264 millions d'euros, soit 173,17 milliards FCFA, pour le financement de la phase IV de l'extension de la centrale située à Abidjan.

"L'obtention du financement pour l'expansion de la centrale électrique d'Azito est passionnante et significative pour le secteur (…). Le tarif de la phase IV d'Azito sera l'énergie thermique la moins chère de Côte d'Ivoire et nous nous réjouissons de fournir à la région une énergie fiable, rentable et durable sur le plan environnemental en coopération avec CI-Energies et l'État de la République de Côte d'Ivoire", s'est félicité Mike Scholey, PDG de Globeleq.

Mobilisé auprès d'investisseurs internationaux de premier plan tels que l'IFC, la BOAD, PROPARCO et la DEG, ce financement vise à propulser de 253 MW la capacité de la centrale électrique d'Azito contre une puissance actuelle de 460 MW.

Ghana :

Les travaux de construction d'une centrale à biomasse au Ghana d’une capacité de 400 kW ont été lancés, jeudi, pour permettre d’améliorer la gestion des déchets solides dans le pays.

Financée par l’Allemagne avec une enveloppe budgétaire de 5,7 millions de dollars, cette centrale sera en mesure de transformer les déchets solides de la ville de Kumasi, nord-ouest de la capitale ghanéenne, en électricité.

Ce projet, qui sera mis en œuvre sur 48 mois, permettra de faire face aux problèmes d’énergie et d’assainissement sur l’ensemble du territoire national, a fait savoir le ministre de l’Environnement, des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation, Kwabena Frimpong-Boateng. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador