MAP - Publié le Vendredi 23 Octobre 2020 à 11:55

Bulletin écologique de l'Afrique australe


Johannesburg - Les autorités zimbabwéennes ont décidé de suspendre les opérations de deux sociétés minières pour cause de pollution de la rivière Rovué, à l'ouest du pays.


Clean Tech Mining et Gem Resources, deux entreprises minières exploitant l'or dans la ville Manica, auraient déversé d'importantes quantités de boues dans la rivière Rovué, qui se jette dans le réservoir du barrage Chicamba.

D’après l'inspecteur des mines, Octávio Semba, ces activités "délibérées" ont eu lieu il y’a une semaine, en pleine nuit, signalant que ces deux entreprises pourraient se voir retirer leur licence. 

Les boues déversées dans la rivière Rovué ont pollué l’eau, impactant considérablement les activités telles que l’élevage et l’agriculture, principal moyen de subsistance des habitants de la province de Manica.

Avec ces deux nouveaux cas, le nombre total d’entreprises minières dont les activités ont été suspendues pour avoir porté atteinte à l’environnement à Manica depuis 2017 passe à six.

- La filiale zambienne du groupe télécom indien Airtel et le fabricant de téléphones suédois Ericsson se sont associés pour collecter et recycler durablement les déchets électroniques en Zambie dans le cadre de leurs programmes respectifs de responsabilité environnementale.

"Nous collaborons avec Ericsson non seulement pour évacuer les déchets, mais aussi pour sensibiliser le grand public et toutes les parties prenantes à l’importance d’une élimination appropriée des déchets électroniques dans le pays", a expliqué le directeur général d’Airtel Zambie, Apoorva Mehrotra.

Pour sa part, le vice-président et directeur d’Ericsson Afrique de l’Est et australe, Todd Ashton, a noté que "notre mission consiste à minimiser l’impact environnemental négatif de nos propres activités et produits, tout en fournissant des solutions pour permettre une économie à faible émission de carbone".

Pour la plupart des cas, lorsqu’un abonné s’offre un nouveau téléphone, il jette l’ancien. Mais, en l’absence d’un lieu adéquat pour recevoir ces déchets, ce sont donc des milliers de kilogrammes de déchets qui finissent dans la nature.

Ainsi, la collaboration entre Ericsson et Airtel Zambie couvrira la collecte, la mise hors service, le transport, le stockage et le recyclage des technologies obsolètes.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador