MAP - Publié le Lundi 26 Octobre 2020 à 11:20

Bulletin écologique de l'Afrique australe


Johannesburg - Les autorités zambiennes ont alloué un montant de 1,7 million de dollars pour soutenir les projets d'autonomisation et de protection de l'environnement dans le cadre du Projet intégré de paysage forestier en Zambie (ZIFLP).


Ce financement, destiné aux communautés de la province de l'Est, vise à promouvoir les activités économiques au profit des populations locales tout en contribuant aux principes d'atténuation et d'adaptation aux changements climatiques, rapportent lundi des médias locaux.

Le projet ZIFLP est une initiative du gouvernement de la Zambie qui a été mise en place par le biais d'un mécanisme de prêt de la Banque mondiale d'un coût total de 32,8 millions de dollars.

Il est destiné à soutenir les communautés rurales de la province de l'Est pour leur permettre de mieux gérer leurs ressources naturelles afin de réduire la déforestation, améliorer la gestion des paysages et accroître les avantages environnementaux et économiques pour les zones rurales ciblées.

Le projet tend ainsi à créer des conditions favorables aux investissements dans les activités génératrices de revenus et appuyer les politiques locales de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un total de 16 groupements et coopératives bénéficient de ce financement dans 11 districts de la province.

- Une usine d'embouteillage d’eau potable mise en place dans une station de dessalement vient d’être inaugurée à Henties Bay, une ville côtière de la région d’Erongo en Namibie.

L’installation, située au sein du Campus Sam Nujoma de l’Université de Namibie (Unam), a nécessité un investissement de l'ordre de 875.000 dollars namibiens (plus de 53.800 dollars américains), financé par l’Académie royale d’ingénierie du Royaume-Uni et l’Unam.

Le système de dessalement installé dans un conteneur fonctionne entièrement grâce à l’énergie solaire photovoltaïque. La petite station est capable de fournir 3,5 m3 d’eau potable par heure.

"Les coûts du cycle de vie de cette solution de dessalement alimentée par l’énergie solaire sont inférieurs de plus de 70% à ceux des systèmes conventionnels, car il n’y a pas de coûts énergétiques ni de besoin de combustibles fossiles", avait expliqué le directeur de l’entreprise finlandaise Solar Water Solutions, Antti Pohjola, lors de la mise en service de l’installation.

Le système de dessalement de l’eau de mer de Henties Bay permet également l’irrigation d’une petite oliveraie. Composée de 400 oliviers, la plantation a été inaugurée dans la foulée de la mise en service de l’unité d’embouteillage d’eau dessalée de Henties Bay.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador