MAP - Publié le Mardi 31 Décembre 2019 à 13:17

Bulletin écologique du Maghreb du 31/12/2019


Tunis - Une convention cadre de partenariat visant à préserver l'environnement a été signée, lundi à Tunis, entre le ministère tunisien de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et la municipalité de l'Ariana.


Cette convention prévoit de mobiliser toutes les ressources nécessaires afin de sauvegarder et embellir la ville de l'Ariana, notamment, à travers l'aménagement d'espaces verts, indique un communiqué du ministère tunisien de l'Agriculture. 

La convention a été signée, par le ministre de l'Agriculture, des Ressource hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb et le maire de l'Ariana, Fadhel Moussa.

En vertu de cet accord, le ministère de l'Agriculture s'engage à réhabiliter les ronds-points et les entrées de ville, planter des arbres d'ornement et fournir la main-d'œuvre nécessaire afin d'aménager les espaces verts. 

Les services techniques du ministères offriront, quant à eux, l'encadrement nécessaire aux agents de la police dans les domaines de la protection de la biodiversité, précise le communiqué.

Le ministère veillera également, à protéger les forêts relevant du domaine public municipal, notamment, à travers la lutte contre les incendies et les maladies.

En vertu de cet accord, des centres de formation agricole seront mis à la disposition de la municipalité afin de former les agents chargés de jardinage. 

La municipalité de l'Ariana s'engage, de son côté, à offrir l'encadrement et la coopération technique, en matière de production des plantes d'ornement, au profit des pépiniéristes forestiers. 

Elle œuvrera aussi à soutenir les efforts du ministère de l'Agriculture en matière de lutte contre le charançon rouge touchant les palmiers et de faire face aux agressions contre les forêts et les eaux relevant du domaine public. 

D'autres conventions ont été conclues entre le ministère de l'Agriculture et plusieurs autres municipalités.

-. La ville tunisienne de Béja a accueilli, le week-end dernier, le festival scientifique des inventions destinées à faire face aux changements climatiques, lequel est organisé à l'initiative de l’association tunisienne " Inventeurs sans frontières dans les sciences et le développement durable".

Le premier prix est revenu à un projet de fabrication d'une unité chargée de produire de l’énergie propre à partir de l’énergie solaire et éolienne, ainsi que le traitement des déchets animaux et ce, à des fins agricoles, notamment l’irrigation goutte-à-goutte, et la programmation à distance d’une unité de pompage.

Quant au deuxième prix, il a été remporté par le projet de voiture qui fonctionne à l’énergie solaire.

Selon les initiateurs de ce projet, cette technique existe déjà dans un nombre de pays du monde, mais il essaye de l’appliquer en Tunisie en adoptant de nouvelles méthodes.

Le recours aux énergies renouvelables et le respect de l’environnement figurent parmi les principaux critères de choix des lauréats dans cette compétition, a noté le président du comité de jury, Hasnaoui Mehadheb. 
 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador