MAP - Publié le Lundi 26 Octobre 2020 à 11:19

Bulletin écologique du Maghreb


Tunis - L'Agence tunisienne de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation (APII) organise en collaboration avec la Chambre d'Industrie d’Ankara, des rencontres d’affaires B2B virtuelles, en marge du congrès sur les énergies du futur "EIF: ENERGY IS FUTURE | World Energy Congress & Expo", qui se tiendra à distance du 4 au 6 novembre 2020.


"Cet événement de rencontres B2B virtuelles, sera une occasion d’offrir aux participants du monde entier, de générer de nouvelles opportunités via des partenariats commerciaux et technologiques, des projets de recherche conjoints, des investissements, etc…", indique l'Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation.

Les secteurs concernés par cet évènement, sont ceux de l'Energie renouvelable, l'Efficacité énergétique, des Technologies numériques pour l'intégration, l'Optimisation des systèmes énergétiques, du Stockage d'Energie, du Charbon, pétrole et gaz, des Véhicules électriques, la Production, transmission et conversion d'énergie, l'Énergie nucléaire.

-. L'Office tunisien de l'élevage et des pâturages vient de signer une convention de coopération avec la direction générale de la réhabilitation et de la préservation des terres agricoles relevant du ministère tunisien de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche maritime, dans le cadre de la mise en application du Programme d'Adaptation aux Changements climatiques des territoires ruraux de la Tunisie "PACTE".

Ce programme, qui implique tous les intervenants dans le domaine de la gestion intégrée des ressources naturelles et du développement local, compte créer, développer et améliorer les pâturages et surtout les ressources fourragères, à travers sa contribution au développement de la production des semences fourragères et pastorales par l'utilisation de nouvelles techniques agricoles dans l'ensemencement, la collecte, la transformation et le stockage des pâturages.

Il y a lieu de souligner que le programme permettra de développer les chaînes de valeurs en matière de production animalière, de renforcer et d'encadrer les agriculteurs, de valoriser les ressources et d'assainir la chaîne de production, selon un communiqué publié sur le site électronique du ministère tunisien de l'Agriculture.

Le programme s'appuie sur une approche participative axé sur le volet de l'animation rurale, menée par les cadres du département ministériel, parmi ceux qui sont chargés du renforcement du développement rural.

Ceux-ci sont formés dans ce domaine dans le cadre de deux conventions de partenariat signées par la direction générale avec les institutions françaises de recherches et de formation sur "le métier du chargé du développement rural", en mettant à leur disposition des outils méthodiques et pratiques leur permettant d'animer les plateformes de la planification participative.

Pour assurer la pérennité du métier, le ministère de l'Agriculture avait signé une convention de partenariat avec l'Agence de la vulgarisation et de la formation agricole(AVFA) pour former les formateurs au sein de l'école nationale de la pédagogie et de la formation agricole continue, à Sidi Thabet.

Cette formation permettra d'élaborer un programme de formation en faveur du chargé du développement rural et de former des agents de commissariat en la matière ainsi que de créer un cadre référentiel au niveau du département ministériel.

Il convient de rappeler que le programme d'adaptation aux changements climatiques des territoires ruraux est financé par l'Agence Française de Développement (AFD), avec l'appui du Fonds français de l'Environnement Mondial. Son objectif est de renforcer le développement durable dans les zones rurales vulnérables dans plusieurs gouvernorats. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador