MAP - Publié le Lundi 16 Novembre 2020 à 11:29

Bulletin écologique du Maghreb


​Tunis - Près de 66.500 ménages en Tunisie bénéficieront du projet "Mise à l'échelle des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment en Tunisie", en vertu d’un contrat d’exécution conclu, vendredi à Tunis, entre l’Agence tunisienne pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) et l’Agence Allemande de Coopération Internationale (GIZ).


Ce projet permettra notamment, à des familles à faible et moyen revenu, de contribuer à la transition énergétique en Tunisie.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de la politique énergétique en Tunisie, ce projet à impacts socio-économique et environnemental permettra la création de 1.000 postes d’emploi, selon la ministre tunisien de l’Industrie, Saloua Sghaier.

Ce projet, qui s'étale sur 4 ans (2021/2024), est porté, à hauteur de 15 millions d’euros par le fonds "Nama Facility", lequel œuvre à promouvoir les programmes de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, grâce à des dons accordés par la Grande Bretagne (9 millions d’euros) et l’Allemagne (6 millions d’euros).

Le pilotage technique du programme sera assuré par l’ANME en coordination avec la Société Tunisienne d’Electricité et du Gaz (STEG). Quant au pilotage financier, il sera assuré par la GIZ.

Le projet profitera aux ménages, dont la consommation d’électricité varie entre 1200 et 1800 Kw/ an (entre 100 et 150 Kw/mois), a indiqué Fethi Hanchi, directeur général de l’ANME, précisant qu’il ciblera environ 800 mille consommateurs.

"Une fois mis en œuvre, ce projet permettra aux familles tunisiennes d’économiser jusqu’à 41 millions de dinars tunisiens (environ 12,7 millions d'euros), tout en accordant au gouvernement la possibilité d’investir 71,1 millions d’euros dans le secteur énergétique durant les 5 premières années, a indiqué de son côté l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Peter Prügel.

Et d’ajouter que le projet en question générera 53 MW d’énergie solaire photovoltaïque, ce qui permettra de réduire de 0,88 millions de tonnes de CO2 d’ici 2044.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume-Uni en Tunisie, Edward Oakden a souligné que son pays qui abritera l’année prochaine la 26e conférence des parties sur le Climat, continuera encore à soutenir la Tunisie dans le secteur des énergies.

- . L’initiative de programmation conjointe "Water JPI" et le réseau "BiodivERsA" lanceront prochainement un appel sur le thème de la conservation et la restauration des écosystèmes dégradés et de leur biodiversité, avec un focus sur les écosystèmes aquatiques en Tunisie.

Selon le ministère tunisien de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, l’appel conjoint "BiodivRestore" soutiendra trois thématiques portant sur "L’étude des processus biologiques et biophysiques en jeu pour la conservation/restauration et leurs interactions", "L’évaluation des synergies et compromis entre les objectifs, les avantages et les politiques de conservation et de restauration" et "le développement des connaissances pour améliorer l'efficacité et le déploiement à plus grande échelle d’actions de conservation et de restauration", précise le ministère dans un communiqué.

Il concernera en priorité les systèmes aquatiques d'eau douce, mais aussi tous les environnements (terrestres, d'eau douce et marins) sont aussi éligibles à cet appel, cofinancé par l’UE et 28 pays partenaires dont la Tunisie. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador