MAP - Publié le Jeudi 2 Avril 2020 à 11:30

Bulletin économique du Maghreb du 02/04/2020


​Tunis - La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a annoncé, mercredi, que les retombées de la crise sanitaire engendrée par le coronavirus COVID-19 seraient perceptibles au niveau des indicateurs économiques, monétaires et financiers, à partir du mois de mars 2020.


La BCT a ajouté, dans une note sur les évolutions économiques et financières (mars 2020), que ce nouveau contexte amène à une révision significative du scénario initial de croissance économique ainsi que celui des équilibres économiques globaux, à la lumière de l'ampleur de la crise qui laisse entrevoir, en perspective, une inflexion négative des indicateurs conjoncturels.

Et de préciser que l'économie tunisienne, dont le cycle économique est fondamentalement synchronisé avec celui de la Zone euro, devrait fortement se ressentir de la baisse de l'activité au niveau des principaux partenaires commerciaux. 

"La BCT demeurerait vigilante et assurerait un suivi rapproché de l'évolution de la conjoncture économique, ainsi que de la situation du secteur bancaire dans les prochains jours et n'hésiterait pas à prendre des mesures additionnelles si elle le juge nécessaire", a encore évoqué la note. 

Alger -. Les échanges commerciaux de l’Algérie avec les pays d’Afrique, malgré l’enregistrement d’une légère amélioration (1,55%) en 2019 par rapport à 2018, restent «faibles», selon les Douanes qui précisent que ces échanges ont totalisé 3,51 milliards de dollars contre 3,46 milliards de dollars une année auparavant.

La même source précise que les pays africains, dont les pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), ont acheté des produits algériens pour un montant de près de 2,17 milliards USD, contre près de 2,18 milliards USD, en baisse de 0,56%.

L’Algérie, par contre, a importé de cette région pour une valeur de près de 1,34 milliard de dollar, contre 1,27 milliard en 2018, soit une augmentation de 5,16%.

Les principaux partenaires du pays durant cette période sont l’Egypte, la Tunisie et le Maroc, ajoutent les services de douanes.

Nouakchott -.La Mauritanie a annoncé la création d'un stock de réserve de 10 mille tonnes de poissons pour éviter une crise alimentaire dans le cadre de sa riposte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Un comité ministériel a été mis en place pour la gestion du stock, a indiqué le ministre de la Pêche et de l'Économie maritime, Nani Ould Cherouqa, précisant que la réserve sera constituée des variétés de poissons les plus consommées localement.

Les acteurs de la pêche artisanale ont promis une contribution de 100 tonnes de poissons par jour pour la constitution du stock.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador