MAP - Publié le Mardi 7 Janvier 2020 à 12:21

Bulletin économique du Maghreb du 07/01/2020


Tunis - Les exportateurs tunisiens de l'huile d’olive peuvent tirer profit de l’exonération d'impôts sur les importations de ce produit sur les marchés, japonais, canadien, américain et suisse, selon l’Observatoire tunisien de l’Agriculture (ONAGRI).


Ils sont, néanmoins, contraints de payer des impôts estimés à 9% vers le Brésil, 10% sur le marché chinois, 10% sur le marché russe, 36% sur le marché britannique et 45% sur le marché indien, a précise la même source dans une analyse sur la situation des principaux marchés de l’huile d’olive dans 11 pays (Chine, Japon, Brésil, Etats Unis, Russie, Suisse, Corée du Sud, Canada, Inde et Royaume Uni).

L'observatoire a examiné les spécificités douanières de ces marchés dans la perspective de les explorer pour l'absorption de l’excédent de la production tunisienne d’huile d’olive durant la saison 2019-2019, estimée (production nationale) à 350.000 tonnes, en 2019. L’ONAGRI prévoit, à travers son analyse, d'aider les décideurs en Tunisie à prendre connaissance des variétés de l’huile d’olive importée par ces pays, les quotas d'exportation permis à la Tunisie et aussi les obstacles et difficultés en matière d'impôt et d'accès à ces marchés potentiels. 

Il convient de rappeler que le prix de l’huile d’olive vierge en 2018 avait oscillé entre 3,7 dollars/kg sur le marché russe, 4,7 dollars sur les marchés canadien, américain et britannique, 4,8 dollars sur le marché de la Corée du Sud, 5 dollars sur le marché chinois, 4,5 dollars sur les marchés indien et suisse, 5,6 dollars sur le marché brésilien et 5,8 dollars sur le marché japonais.

-. Le bilan annuel des indices sectoriels boursiers en Tunisie est dans le rouge, selon "le Bilan de l’activité boursière 2019", publié par la Bourse de Tunis. 

Sur l’ensemble des 13 indices (secteurs et sous-secteurs), seulement quatre indices ont réalisé une performance positive en 2019.

Pour les sous-secteurs, l'indice "Assurances" a réalisé la meilleure performance avec une progression de 7,88% suivi de l’indice "Produits ménagers et de soin personnel" qui a évolué de 5,19%.

A l’exception de l’indice "Matériaux de Base", qui a réalisé un gain de 1,39%, tous les autres indices de super-secteurs ont réalisé des performances négatives. 

L’indice "Industries " a accusé la plus forte régression, soit une baisse de 14,83%, suivi de l’indice "Services aux consommateurs" avec un repli de 14,69% et de l’indice "Sociétés financières" avec une légère baisse de 0,37%.

-. Nouakchott, Un mémorandum d'entente a été signé, dimanche dernier à Riyad, entre la société mauritanienne "SMART" et la société saoudienne "ALEM" et ce, en présence du président de l'Union Nationale du Patronat Mauritanien, M. Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed et le président des chambres saoudiennes, M. Sami Ben Abdallah El Oubeidi.

Ce mémorandum, signé du côté mauritanien par le directeur exécutif de la société SA SMART, M. Cheikh Abderrahmane et du côté saoudien par le président exécutif de la société ALEM, M. Abderrahmane Ben Saad El Jadii, vise le renforcement de la coopération dans le domaine des affaires de transformation numérique sur le marché mauritanien.

Le cadre de ce mémorandum englobe la coopération dans le domaine des affaires financières numériques, le dossier sanitaire unifié, le système de gestion des hôpitaux et la numérisation des services gouvernementaux. 
 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador