MAP - Publié le Jeudi 12 Décembre 2019 à 10:53

Bulletin économique du Maghreb du 12/12/2019


Tunis - Un accord sera signé ce jeudi entre la Tunisie et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) pour financer le projet de renouvellement du parc des wagons du train TGM (Tunis-Goulette-Marsa).


La Société des transports de Tunis (TRANSTU) va bénéficier, en vertu de cet accord, d'un financement de 45 millions d’euros, soit l’équivalent de 145 millions de dinars (MD), selon le ministère tunisien du Développement, de l’Investissement et de la coopération internationale.

Cette enveloppe sera utilisée pour financer une partie du projet relatif à l’acquisition de 18 nouveaux wagons pour la ligne TGM. 

-. Les exportations tunisiennes des plantes et produits végétaux, destinées au marché européen, seront soumises, à partir du 14 décembre 2019, à des conditions supplémentaires, suite à l’amendement de la législation relative à la santé végétale dans les pays de l’Union européenne.

Ces conditions supplémentaires concernent le certificat phytosanitaire relatif aux principaux fléaux et maladies des plantes. 

Suite à cet amendement, les services de la Direction Générale de la Santé Végétale et du Contrôle des Intrants Agricoles en Tunisie a mis à la disposition des différentes parties concernées (contrôleurs de la santé végétale, exportateurs…), des liens sur le portail des données ouvertes du ministère de l'Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, pour prendre connaissance des nouvelles législations. 

Le ministère de l’agriculture a appelé toutes les parties concernées à se conformer aux nouvelles législations européennes, pour garantir la continuité des exportations des plantes et des produits végétaux vers le marché européen. 

-. La Fédération tunisienne des Producteurs d'olives relevant de l'Union Tunisienne de l'Agriculture et de la Pêche a exprimé, mercredi, son "refus catégorique des prix proposés par l’Office National de l’Huile (ONH), qui a renoncé à son rôle de régulateur".

La fédération, qui a tenu une réunion élargie au siège de l'organisation agricole, en présence des présidents des Unions régionales des principales régions productrices d'olives, a considéré que les prix de l'ordre de 5,6 dinars (19 dh) le litre d'huile d'olive, "témoignent d'une sous-estimation des sacrifices consentis par les producteurs et soutiennent plutôt, les spéculateurs". 

Le secrétaire général de la Fédération, Mohamed Nasraoui, a affirmé, dans des déclarations à la presse, l’impératif de fixer un prix du litre d’huile d’olive, d'au moins 7,5 dinars (25 dh), vu la hausse du coût de la production.

Les oléiculteurs ont appelé le ministère de tutelle et l’ensemble des intervenants dans cette filière à assumer pleinement leurs responsabilités, afin de sauver cette campagne, et ce, en mettant à la disposition de l’ONH les fonds nécessaires pour acquérir les quantités d'huile d'olive qui représentent le quota fixe destiné à l’exportation vers l’Union Européenne, à des prix qui garantissent une marge bénéficiaire raisonnable à l’agriculteur.

La Fédération a exprimé son mécontentement, suite au démarrage difficile de la campagne, étant donné que 10% seulement de la récolte a été cueillie, en raison de l’effondrement des prix des olives.

Nouakchott -. Le projet de modernisation de la ville mauritanienne de Sélibaby a coûté au trésor public 330 millions de nouvelles ouguiyas, a déclaré la ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Khadijetou mint Bouka.

L’Etat a pu recenser toutes les insuffisances et œuvre à l’amélioration des services et des conditions de vie des populations, une mission dont se chargera la société nationale ISKAN et qui prévoit entre autres réalisations l’élargissement des principales artères de la ville et la construction d’un réseau routier urbain de près de 10 kilomètres, a expliqué la ministre.

Elle a révélé la conception d’un plan de lotissement moderne qui prévoit des lots à usage d’habitations, ce qui favorisera l’extension de la ville et protégera la région contre les inondations.

La ministre a de même annoncé la construction de deux centrales électriques à Gouraye et Gabou, rappelant que des parcelles de terrains ont été distribuées aux familles des victimes des dernières inondations dans la ville.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador