MAP - Publié le Mardi 18 Février 2020 à 10:57

Bulletin économique du Maghreb du 18/02/2020


Une société privée a pris en charge, depuis le 1er février, le traitement des bagages au sein de l'aéroport International Tunis Carthage, pour mettre fin aux actes de vol, accélérer et améliorer les services de chargement et de réception des bagages, a annoncé, lundi, le PDG de Tunisair, Elyes Mnakbi.


Cette annonce a été faite lors d'une séance d'audition, à l'Assemblée des représentants du peuple consacrée aux préparatifs de Tunisair et de la CTN (Compagnie tunisienne de navigation) pour le retour, en Tunisie, des Tunisiens à l'étranger, pour la saison estivale 2020.

Le fléau du vol des bagages à l'Aéroport International Tunis Carthage, s'est aggravé ces dernières années, déclenchant une grande polémique et la colère des citoyens et des passagers. Les députés ont dénoncé, eux mêmes, des actes de vols, survenus récemment et partagés sur les réseaux sociaux. Ils ont également critiqué la qualité des services d'accueil, les retards de vols et la cherté des prix des billets d'avion.

Pour rappel, la douane, avait mis en place, depuis juillet 2018, une cellule d’intervention pour mettre fin, ou du moins limiter le phénomène de vol des bagages à l’aéroport de Tunis-Carthage.

Alger, Plusieurs vols internationaux entre Alger et des destinations à l’étranger ont été annulés ou retardés, lundi, en raison de la grève du personnel navigant commercial (PNC) d'Air Algérie. 

Air Algérie a décidé de suspendre les stewards et hôtesses de l’air qui ont entamé leur grève pour réclamer une augmentation de salaire et l’amélioration des conditions de travail. Une cellule de crise a été mise en place au niveau de la compagnie pour gérer la situation.

-.Nouakchott, la commission mixte mauritano-européenne des pêches a tenu, lundi à Nouakchott, une session extraordinaire consacrée à l’examen des questions qui n’ont pas été tranchées, lors de la dernière réunion de Bruxelles.

La réunion vise la préparation du 4ème tour des négociations entre la Mauritanie et l’UE sur le renouvellement du protocole de pêche.

Au cours de ce round de négociations, la partie mauritanienne est présidée M. Sidi Ali Ould Sidi Boubacar, directeur général de l’exploitation des ressources halieutiques, tandis que la partie européenne est conduite par Mme Celine Idil, Chef d'Unité Négociations et Accords de Partenariats pour la Pêche. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador