MAP - Publié le Mardi 19 Novembre 2019 à 11:57

Bulletin économique du Maghreb du 19/11/2019


Tunis - Le revenu global des sociétés cotées à la bourse de Tunis durant les 3 premiers trimestres de 2019 s'est inscrit en hausse de 9,7%, par rapport à la même période de l'année 2018, pour atteindre 13 milliards de dinars contre 11,9 milliards de dinars (1 euro = 3,14 dinars).


A cet égard, 97% des sociétés qui ont publié leurs indicateurs du troisième trimestre 2019, soit 62 sur 78, ont amélioré leurs revenus par rapport à la même période de l’année précédente, selon le rapport sur l’évolution des indices et des revenus des sociétés cotées, publié par la Bourse de Tunis. 

La BVMT a indiqué que 78 sociétés cotées ont communiqué leurs indicateurs d’activités du 3ème trimestre à fin octobre 2019,soit 95% de la cote, sachant que seulement 32 sociétés cotées (39% de la Cote) ont communiqué leurs indicateurs d’activités à la date butoir réglementaire, soit le 20 octobre dernier. 

La part dans le revenu global des 20 sociétés qui composent le Tunindex20, s’élève à 8,6 milliards de dinars (66% du revenu global), soit en hausse de 14,2% par rapport à la même période de l’année écoulée.

-. Des avantages financiers d’une valeur de 111 millions de dinars ont été accordés à 3800 investisseurs et promoteurs dans le secteur agricole par l’Agence tunisienne de Promotion des Investissements Agricoles (APIA).

Ces avantages dépassent, pour la première fois, 100 MD contre 65,3 MD en 2018 au profit de 3500 investisseurs, selon un communiqué du ministère tunisien de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche.

Ces investissements permettront la création de 4080 emplois permanents dont 253 emplois au profit des diplômés du supérieur.

Les investissements des Sociétés de Mise en Valeur et de Développement Agricole (SMVDA) ont atteint 69,4 MD, contre 20,1 MD, en 2018.

Cette croissance est expliquée par l’octroi des décisions d’obtention des avantages aux jeunes promoteurs bénéficiaires des fermes domaniales.

S’agissant des investissements étrangers, cinq opérations d’investissement ont été adoptées, jusqu'à fin septembre 2019, dans le cadre d'un partenariat étranger. Elles concernent la production de l’huile d’olive, la figue de barbarie biologique et l'installation d'une unité de conditionnement des viandes.

Selon le ministère, une augmentation de ces investissements est prévue, vu que huit opérations de création de projets dans les domaines de l'arboriculture et la production de lait et fromages ont été déclarées.

Nouakchott -. La mission d’inspection des pêcheries de l’Union européenne (UE) en Mauritanie a effectué des visites sur le terrain dans certaines institutions travaillant dans le secteur de la pêche pour vérifier leur conformité aux règles et normes de sécurité dans la capitale économique Nouadhibou.

La mission a débuté par une réunion avec le personnel et les membres du Bureau national d’inspection sanitaire de la pêche et de la pisciculture. Cette visite ambitionne de consacrer la méthode d’inspection et de contrôle des produits de la mer en termes de réglementation, de législation sanitaire, de moyens de travail et de numérisation des informations.

La mission a effectué des visites de terrain, notamment dans le port de pêche traditionnel, en présence du directeur général du port, Yorba Saghaïr, ainsi que de membres de l’Office national d’inspection de la santé.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador