MAP - Publié le Mercredi 25 Mars 2020 à 11:12

Bulletin économique du Maghreb du 25/03/2020


​Tunis - La Tunisie et l'Algérie négocient un nouveau contrat d'approvisionnement de la Tunisie en gaz pour une période de dix ans à partir de 2020, a affirmé, mardi, le ministre tunisien de l'Energie, des mines et de la transition énergétique, Mongi Marzouk.


Depuis décembre 2019, le contrat de l'approvisionnement en gaz naturel entre les deux pays est achevé, a-t-il rappelé dans des déclarations à la presse, précisant que des contacts sont en cours sur les modalités de conclure un nouveau contrat dans les plus brefs délais.

M. Marzouk s'est voulu rassurant quant à la situation énergétique dans le pays surtout en ce qui concerne l'approvisionnement en gaz algérien qui représente les 2/3 de la consommation du gaz en Tunisie.

Il a affirmé qu'actuellement son département collabore avec le ministère des Finances et la Société Tunisienne des Industries de Raffinage (STIR) à l'effet d'acquérir une quantité suffisante de tous les produits pétroliers à couvrir la consommation de trois mois.

-. La réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie est envisagée à partir de la mi-avril prochain, compte tenu de la baisse des prix sur le marché international suite au recul de la demande et la hausse de l'offre, a affirmé mardi Mongi Marzouk, ministre tunisien de l'Energie, des Mines et de la transition énergétique.

Cette éventuelle réduction des prix intervient, également, suite à l'évaluation des moyennes des prix dans le cadre du mécanisme d'ajustement automatique et trimestriel des prix des hydrocarbures, a-t-il ajouté.

Les prix du pétrole brut ont sensiblement régressé au cours de ce mois, impactant ainsi les prix des produits pétroliers en Tunisie, a-t-il dit, sans préciser le montant de cette baisse envisagée des prix des hydrocarbures (gasoil, essence..).

Il a toutefois précisé que la commission chargée de l'ajustement automatique des prix au sein du ministère de l'Energie se chargera de l'évaluation des prix en cours sur le marché international et leur impact sur les prix sur le marché intérieur à la fin du mois de mars courant.

Le mécanisme d'ajustement automatique des prix du pétrole (décidé en juillet 2016) ne se repose pas sur les prix du baril du pétrole brut mais sur les prix des produits pétroliers après le raffinage, alors que plus de 70% de ces produits sont importés, selon le ministre.

A rappeler que le budget de l'Etat pour l'année 2020 a été réalisé sur la base de 50 dollars le baril du pétrole brut pour le premier trimestre de cette année.

L'ancien gouvernement a programmé dans le cadre du projet du budget 2020 des modifications aux niveaux des prix de vente des hydrocarbures au public en 2020. Ainsi, il est prévu que les dépenses de compensation s'élève à 4,18 milliards de dinars (1 euro = 3,15 dinars), dont 1,8 milliard de dinars pour la subvention des produits de base et l'allocation de 1,88 MMD pour la subvention des hydrocarbures au cours de l'année 2020, soit une baisse de 658 MD par rapport aux estimations actualisées de 2019 pendant laquelle ces subventions atteignent 2,53 MMD.

Nouakchott -. L’Union nationale du Patronat mauritanien (UNPM) a annoncé avoir pris un certain nombre de dispositions, en coordination avec les autorités publiques, pour préserver la santé du travailleur, garantir la pérennité des entreprenariats, approvisionner le marché et pallier à toute augmentation des prix, après l’annonce du premier cas confirmé du coronavirus en Mauritanie.

Pour parvenir à ces objectifs, l’UNPM a précisé, dans un communiqué, avoir opérationnalisé ses instances concernées par la santé et l’approvisionnement et créé un comité d’éveil économique, composé du bureau de l’union et des présidents des fédérations concernées. "Le patronat exhorte les employés du secteur privé à respecter les dispositions sécuritaires recommandées par les autorités compétentes pendant leur présence dans les lieux de travail et aux foyers, de soutenir les efforts louables que les pouvoirs publics déploient et de faire preuve vigilance et d’éveil sanitaire en cette circonstance particulière", note le communiqué. L’UNPM rassure les citoyens quant à la disponibilité de toutes les matières essentielles sur le marché local, annonce l’existence d’un stock suffisant en produits essentiels et exclue la possibilité de toute rupture ou montée des prix.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador