MAP - Publié le Lundi 30 Mars 2020 à 14:15

Bulletin économique du Maghreb du 30/03/2020


Tunis - La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a annoncé avoir délivré les premiers agréments à deux établissements de paiement.


Ces établissements de paiement auront un rôle prépondérant pour soutenir l'effort national d'inclusion financière, a souligné le gouverneur de la BCT, Marouane Abassi, dans un communiqué.

Au sujet de la mise en circulation d'un nouveau billet et le risque de transmission du virus via l'argent, le responsable a rappelé que selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le risque d'être infecté par le Covid-19 en touchant des pièces de monnaie, billets de banque ou cartes de crédit reste très faible.

Parallèlement, il a rappelé que la BCT encourage le Decashing et le recours aux moyens de paiement digitaux, ajoutant qu'aujourd'hui, les terminaux de paiement (DAB et TPE) fonctionnent et sans frais d'utilisation supplémentaires.

6; L'impact économique de la pandémie du COVID-19 qui sera très important à l'échelle mondiale et africaine n'est pas encore quantifiable pour les pays de l'Afrique du Nord, a affirmé le Directeur par intérim du Bureau de la Commission économique pour l' Afrique(CEA) en Afrique du Nord, Khaled Hussein.

Cité par l'Agence tunisienne "TAP", il a estimé qu'il faudra du temps avant d'avoir une image complète des implications de la crise du COVID-19 sur les économies nord-africaines, mettant l'accent sur la nécessité de mettre en œuvre la zone de libre-échange continentale africaine qui pourrait aider à atténuer certains des effets négatifs de la pandémie sur les économies de ces pays.

Il a dans le même cade rappelé que plusieurs pays d'Afrique du Nord ont pris des mesures rapides pour atténuer l'impact de l'épidémie du COVID-19 sur leurs économies et lancé des moratoires fiscaux, qui ont permis de reporter le remboursement des crédits bancaires , tout en commençant à accorder un soutien financier aux secteurs les plus touchés comme le tourisme.

Pour le responsable, en Afrique, environ 30 millions de personnes risquent actuellement de perdre leurs emplois, en particulier dans les secteurs du tourisme et des compagnies aériennes à travers le continent.

-. La société Tunisie Valeurs a enregistré un résultat net de 4,5 millions de dinars (1 euro =3,18 dinars), à fin 2019, en repli de 7% par rapport au résultat ordinaire 2018 (hors plus value exceptionnelle) et en décalage de 7% par rapport au budget 2019 annoncé lors de l’introduction en bourse.

L'intermédiaire en bourse a fait état, également, dans un communiqué d'une baisse de produits d’exploitation y compris les produits financiers de 14% par rapport à 2018, passant de 19,4 MD à 16,6 MD.

Tunisie Valeurs devra annoncer la distribution d’un dividende de 0,675 dinars par action au titre de l’exercice 2019.

Nouakchott -. Le Conseil de politique monétaire de la Banque centrale de Mauritanie a décidé d'augmenter les ressources à la disposition des banques et de baisser de 1,5% le taux directeur.

Lors de sa 128e réunion tenue à Nouakchott, le Conseil a passé en revue la conjoncture économique, à la lumière de la propagation rapide de la pandémie Covid-19, et ses graves conséquences sur l'activité économique et financière mondiale. Il a analysé l’évolution rapide de la pandémie, ainsi que la nécessité d’une actualisation fréquente de l’évaluation de la situation et des prévisions économiques.

Après avoir entendu un exposé du gouverneur de la BCM sur l'impact négatif que cette crise pourrait avoir sur le système bancaire et le financement de l'activité économique en Mauritanie, il a décidé un certain nombre de mesures d’assouplissement monétaire. Parmi celles-ci, figurent l’augmentation des ressources mises à la disposition des banques, afin de permettre à celles-ci de maintenir et d'accroître le financement de l'économie et l’'élargissement du champ des mécanismes à la disposition des banques pour accéder au refinancement de la Banque centrale.

Le Conseil a également décidé une baisse du taux directeur, qui passe de 6,5% à 5% et une baisse du taux de facilité de prêt, qui passe de 9% à 6,5%.

En outre, le conseil a baissé le taux des réserves obligatoires qui passe de 7% à 5%, le maintien du taux de facilité des dépôts fixé au taux directeur minoré de 5%, soit 0%, un gel du déposit en ouguiyas sur produits de première nécessité, initialement exigé pour les ouvertures de crédit documentaire. 

A cela s’ajoute la mise en place d’un mécanisme de swap devises contre ouguiyas, au taux d’intérêt de 0%. A travers ce mécanisme, les banques sont autorisées à donner en garantie des devises contre des ouguiyas MRU, pour une période n’excédant pas un mois renouvelable.

Le Conseil, qui suit avec la plus grande attention l'évolution de la pandémie, réaffirme sa détermination à prendre toutes autres mesures qui s'avéreraient nécessaires, dans le cadre de sa mission, pour contrer les effets néfastes de la pandémie du coronavirus, notamment en matière de conduite de la politique monétaire, de maîtrise de l’inflation et de l’approvisionnement régulier du pays.

Alger - Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des exportations algériennes en janvier dernier, soit 92,53% du volume global des exportations, en s’établissant ainsi à 2,13 milliards de dollars, contre 2,85 milliards de dollars un mois auparavant, enregistrant un recul de 25,16%, révèle la direction générale des Douanes (DGD).

Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 172,33 millions usd, ce qui représente 7,47% du volume global des exportations, contre 220,37 millions usd, en baisse de 21,80%, durant la même période de comparaison, selon les chiffres de la douane qui notent que ce recul a concerné tous les groupes des principaux produits hors hydrocarbures.

La même source explique que les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits, avec 137,27 millions de dollars, des biens alimentaires avec 26,34 millions usd et des biens d’équipement industriels avec 4,38 millions de dollars.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador