MAP - Publié le Vendredi 2 Octobre 2020 à 14:10

Bulletin économique du Maghreb


Tunis - Les exportations tunisiennes des produits agricoles et alimentaires ont enregistré, à fin août 2020, une hausse de 10,5% par rapport à la même période de l'année 2019, soit l’équivalent de 339 millions de dinars (1 euro =3,22 dinars), nonobstant les troubles que les échanges commerciaux internationaux connaissent suite à la crise pandémique de Covid 19, selon une note qui vient d'être publiée par l'Observatoire tunisien de l'Agriculture (Onagri).


Cette progression est la conséquence de la hausse des exportations de l’huile d’olive, qui ont poursuivi leur tendance haussière (71,3%) avec une relance pour celles des légumes (2,5%) et ce malgré la baisse des valeurs des exportations des produits de la mer (-22%) et des dattes (-7,8%) enregistrée entre janvier et août 2020, par rapport à la même période de l’année précédente.

S'agissant de l'évolution des exportations par destination, la carte des exportations a également connu, au cours des huit premiers mois 2020, un changement notable. ***

- .Les startups labellisées ont généré un chiffre d’affaires cumulé, en 2019, de 66 millions de Dinars (1 euro =3,22 dinars), dont 72% est réalisé sur le marché tunisien, selon le "rapport annuel du Startup Act en Tunisie 2019-2020" qui vient de paraître.

Sur 416 candidatures déposées, 248 labels ont été octroyés, soit un taux d’acceptation de 70%, selon ce rapport d’activité qui retrace les principaux faits marquants et les indicateurs clés relatifs à l’activité du Startup Act durant la période qui s’étale du mois d’avril 2019 à avril 2020.

Plus d'un tiers de ces startups (38%) n'ont pas réalisé de chiffre d’affaires sur 2019, tandis qu'environ un tiers (32%) ont réalisé un chiffre d'affaires inférieur à 100 mille dinars.

Les 248 startups labélisées emploient 2829 personnes en cumulé jusqu'à, avril 2020, y compris les fondateurs, avec une moyenne de 11 personnes par startup.

Nouakchott-: Le Premier ministre mauritanien, Mohamed Ould Bilal, a tenu jeudi à Nouakchott une séance de travail avec le bureau exécutif de l'Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM), consacrée à l’examen du partenariat entre les secteurs public et privé et à l’activation de la coopération entre eux.

La réunion était l'occasion de présenter particulièrement les préoccupations du secteur privé et l'impact de la pandémie de Covid-19 sur l'économie nationale, et de discuter du plan de décollage économique, a déclaré à la presse le patron de l'UNPM, Mohamed Zine El Abidine Ould Cheikh Ahmed, à l'issue de cette session.

Certains problèmes auxquels est confronté le secteur privé ont également été abordés, a-t-il ajouté, affirmant avoir perçu de la part du Premier ministre "une vision claire et une forte volonté d'impliquer le secteur privé national dans le plan de décollage et les stratégies de développement de l'économie nationale". 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador