MAP - Publié le Lundi 5 Octobre 2020 à 11:56

Bulletin économique du Maghreb


Tunis - La Poste Tunisienne vient d'annoncer la signature d'une convention de coopération bilatérale avec MoneyGram International spécialisée dans le domaine de transfert d’argent et de paiements financiers à l’échelle mondiale.


Cette convention de coopération a pour objectif de faciliter et de rapprocher les services financiers au profit des clients et des citoyens via la plateforme mondiale de MoneyGram, pour l’envoi et la réception d'argent de l'étranger à travers un réseau de plus de 1050 bureaux de Poste répartis dans différentes régions du pays, a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

"La convention sera une opportunité pour les deux institutions, de consolider davantage les principes de l'inclusion financière et sociale par la fourniture des services financiers au profit des clients et des citoyens à des prix préférentiels conformément aux normes internationales en matière de transfert d’argent, tout en assurant la rapidité et la qualité du service".

-. Les participants à un séminaire consacré à la présentation des résultats du "Baromètre de la santé des PME" tunisiennes dont la 4e édition s'est tenue, la semaine dernière à Tozeur (Sud), ont appelé l'Etat à tenir ses engagements en apportant l'appui nécessaire aux petites et moyennes entreprises afin qu'elles puissent faire face aux répercussions de la pandémie du Coronavirus, payer les salaires de leurs employés et assurer la pérennité de leurs activités.

Le "Baromètre de la santé des PME ", qui a été réalisé par le "One to One Institute" a examiné l'impact du "Covid-19" sur environ 500 startups, en particulier les PME, employant entre 6 et 199 travailleurs.

Dans ce contexte, Tarek Cherif, président de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (Conect), a formulé l'espoir de trouver des solutions avec le gouvernement pour répondre aux attentes des chefs d'entreprise relatives, notamment, à l'adoption de nouvelles procédures, l'activation des anciennes mesures, le report des échéances fiscales et sociales et l'obtention de financements. 

L'étude, qui a été réalisée en août dernier, a démontré que 17,6% des PME sont toujours dans un état de blocage total, n'ayant pas encore repris leurs activités, outre le fait que le redressement de 50,4% d'entre elles, se fait lentement", a, pour sa part, indiqué Youssef Meddeb, président de l'Institut "One to One".

Il a ajouté que 4% des entreprises ont pu faire face aux répercussions de la pandémie, alors qu'un nombre important d'entre elles, ont mis fin à leurs activités temporairement ou de manière définitive.

Il a ajouté que pendant la période de confinement, 60% des entreprises n'étaient pas en mesure de travailler à distance ou de commercialiser leurs produits en raison de la nature de leurs activités industrielles. 

-. Les membres du Cluster Huile d'Olive du Nord-Ouest de la Tunisie "SCIT KEF" sont maintenant capables de soumettre leurs produits à une évaluation organoleptique selon les normes du Conseil Oléicole International (COI) grâce à un cycle de formation effectué par les experts de l'Office National de l'Huile avec l'appui e l'agence allemande "GIZ Tunisie".

"Les connaissances acquises grâce à cette formation permettent aux producteurs de mieux évaluer et estimer la valeur de leur huile d'Olive", a indiqué la GIZ, dans un communiqué, rendu publique sur sa page officielle Facebook.

Cette action a été organisée par le projet "Innovation Développement Economique et Emploi" (IDEE) mandaté par le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement et implémenté par la GIZ Tunisie, en étroite collaboration avec le ministère tunisien de l'Industrie et des PMEs et le Complexe Industriel et Technologique du Kef "SCIT kef".

L'évaluation organoleptique, recommandée par le COI, permet d'établir les critères nécessaires à l'évaluation des caractéristiques olfactives, gustatives, tactiles et kinesthésiques de l'huile d'olive vierge extra et de développer la méthodologie en vue de l'octroi d'une appellation d'origine.

-. Alger, Le gouvernement algérien a annoncé, dimanche, avoir décidé de rouvrir les aéroports afin de permettre la reprise des vols intérieurs, suspendus en raison de la pandémie de Coronavirus depuis le mois de mars dernier.

La décision, qui maintient néanmoins les frontières extérieures de l'Algérie fermées, a été prise en marge de la réunion périodique du Conseil des ministres algérien.

D’après le gouvernement algérien, cette mesure permettra aux citoyens algériens de pouvoir se déplacer entre les wilayas algériennes via le transport aérien, frappé de plein fouet à cause de la pandémie.

-. Nouakchott, Le comité technique de l’observatoire économique et social des pêches a tenu ses travaux la semaine dernière à Nouakchott.

D'après la secrétaire générale du ministère des Pêches et de l’Economie maritime, Mme El Alya Mint Menkouss, le comité a ratifié les rapports de l’observatoire pour les années 2017-2018 après vérification et attestation de leur contenu.

"Ces publications, qui seront mises à la disposition des ministères et directions concernées, contiennent des informations et indicateurs essentiels relatifs à l’activité du secteur des pêches dans ses différentes étapes : exploitation, production, commercialisation et exportation des produits de pêche continentale", a-t-elle précisé. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador