MAP - Publié le Jeudi 12 Mars 2020 à 11:28

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 12/03/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 12 mars :


Gabon-immobilier

A l'arrêt depuis plusieurs années pour faute de financements ou en raison des détournements, le Conseil d’administration de la Société nationale immobilière (SNI) vient d’annoncer la reprise de certains chantiers, rapporte la presse locale.

"Dans le budget 2020, il s’agit de prendre en compte le fonctionnement de la Sni, mais aussi de permettre de soutenir les efforts en matière de réalisation de projets immobiliers. Soit des programmes anciens qu’il convient d’achever ou encore des nouveaux projets", a indiqué le Président du CA, Augustin Ndong Mba.

BEAC-FMI-coopération

La Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac) et le Fonds monétaire international (FMI) viennent de se mettre d’accord pour le lancement d’un 2ème cycle de programmes économiques et financiers au profit de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), le but étant d’accélérer les réformes génératrices de croissance.

Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale, Abbas Mahamat Tolli et la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, se sont récemment accordés au cours d’une mission de la Beac à Washington, sur la nécessité de concevoir un deuxième cycle de programmes axé sur des objectifs de croissance et de réduction de la pauvreté, indique un communiqué de la Banque des Etats de l’Afrique centrale.

RDC: En RD Congo, les résultats des émissions des Bons du trésor lancés mardi indiquent que 17 milliards de Francs congolais (FC) (10,095 millions USD) ont été levés sur les 20 milliards FC qui étaient visés, soit un taux de couverture de 85%, selon le ministère des Finances.

Au total, trois soumissionnaires ont été servis au taux de 6% pour des bons du trésor d’une échéance de trois mois. Au mois de janvier et février 2020, le gouvernement a levé respectivement 42,5 milliards FC et 76,3 milliards FC. Au dernier trimestre 2019, il a levé 112,5 milliards FC avec les Bons du Trésor. Le gouvernement compte lever sur le marché intérieur 350 milliards FC en 2020.

Les comtés kényans de Makueni, Kisumu et Bungoma ont été jugés aptes à emprunter à la Bourse de Nairobi (NSE) et aux marchés extérieurs, ouvrant une nouvelle fenêtre de financement pour leurs projets.

La Global Credit Rating Company (GCR), basée en Afrique du Sud, leur a remis un bilan de santé irréprochable parmi les neuf comtés qui ont pris part au projet pilote soutenu par le Trésor et la Banque mondiale.

La Constitution autorise les pays à emprunter sur les marchés des capitaux et des sources étrangères une fois autorisés par le Trésor national.

A Djibouti, le journal "La Nation" revient sur les consultations en cours sur le Schéma stratégique de Renforcement des Enseignements-Apprentissages par les TIC (REATIC) qui fera l’objet d’une validation dans le cadre d’un atelier national associant différents partenaires techniques et financiers.

Le schéma en question s’inscrit en cohérence et dans la continuité de la stratégie du numérique du ministère de l'éducation, laquelle est ancrée sur la vision nationale 2035 et les différentes planifications du système éducatif, relève le quotidien.

Le schéma directeur cible trois principaux leviers susceptibles de contribuer sensiblement à la transformation attendue du système éducatif, à savoir l’insertion des TIC visant une complémentarisation au lieu d’une substitution, la formation et le suivi des enseignants aux TICs et le choix stratégique de l’infrastructure TIC qui serait homogène, économe et efficiente.

Au Kenya, les principaux journaux se font l'écho de la mesure prise la veille par le ministre de l'éducation, George Magoha, interdisant à tous les élèves et au personnel des écoles du pays d'éviter de serrer la main pour éviter la propagation du coronavirus.

"The Standard" rapporte que le ministre a adressé une note à toutes les directions en les sommant de prendre les mesures nécessaires préventives visant à freiner la transmission du virus et à limiter les infections.

«Il est important que tous les établissements d'enseignement prennent des mesures de prévention et d'intervention appropriées», indique une partie de la circulaire adressée à tous les directeurs régionaux, départementaux et sous-départementaux de l'éducation, exhortant les acteurs de l'éducation à la prudence.

En Côte d'Ivoire, "L'Intelligent d'Abidjan" fait savoir que qu'un premier cas de Coronavirus confirmé a été annoncé en Côte d'Ivoire à la suite d'une analyse avérée positive chez un sujet de nationalité ivoirienne. 

Citant le ministre ivoirien de la Santé et de l'Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, le journal ajoute que "l’analyse au laboratoire du prélèvement naso-pharyngé a permis de confirmer le diagnostic de la maladie à Coronavirus (COVID-19)", précisant qu'il s’agit d’un homme, âgé de 45 ans, qui a séjourné en Italie et qui a présenté une fièvre, une toux et un rhume.

Le malade, dont le cas a été notifié mardi, a été rapidement pris en charge au service des maladies infectieuses et tropicales d'un CHU d'Abidjan, selon la publication qui assure que son état clinique est "stable et rassurant". Traitant du même sujet, "Soir Info" rapporte que plusieurs personnes ont été placées en quarantaine par les autorités sanitaires de Côte d'Ivoire après la confirmation du premier cas de Coronavirus (COVID-19) dans le pays.

"Le Conseil a été informé de la confirmation d'un cas de maladie à Coronavirus en Côte d'Ivoire sur un individu de sexe masculin qui a séjourné en Italie sur la période du 26 février au 07 mars...il a été mis en quarantaine de même que certaines personnes qui ont été proches de lui sur la période", écrit le quotidien, citant le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Tiémoko Touré, qui s'exprimait à l'issue d'un Conseil des ministres. 

Côte d'Ivoire-femmes-autonomisation

Les lampions se sont éteints le week-end dernier à Abidjan, sur la septième édition du Forum de l'emploi et de l’entreprenariat féminin (FEEF) destiné aux femmes de tous les horizons.

Cet événement ouvert vendredi a permis à des femmes de divers horizons sociaux, culturels et professionnels, de se retrouver autour des questions qui comptent pour elles et de réfléchir ensemble sur les voies et moyens de développer leur plein potentiel.

«Le Forum de l’emploi et de l’entreprenariat féminin a boosté plus de 11.000 femmes au cours des éditions précédentes », a indiqué son commissaire général, Sandrine Roland, estimant que la septième édition de ce forum a tenue toutes ses promesses parce que les participantes ont répondu présentes et la pertinence des thèmes abordées ainsi que l’expertise des différents panélistes ont su convaincre et impacter positivement.

Ghana-Finance

La Banque du Ghana (BoG) a annoncé qu'elle a prolongé le délai pour répondre aux exigences de capital minimum pour les prestataires de services de paiement jusqu'en décembre 2020.

Ainsi, les opérateurs d'argent mobile ont jusqu'à la fin de l'année pour respecter la nouvelle exigence de capital minimum de 20 millions de cedis, soit 3,6 millions de dollars.

La Banque du Ghana a également accepté que les sociétés de technologie financière (fintech) convertissent 50% de leurs actifs vérifiables pour couvrir 50% de leur capital minimum requis.

Nigeria-Audiovisuel

La Commission nationale de radiodiffusion (NBC) a approuvé la délivrance de 65 nouvelles licences d'exploitation pour des stations de télévision et de radio numériques.

Selon le communiqué de la NBC, 43 sociétés ont obtenu des licences de diffusion de radio FM, huit ont obtenu une accréditation pour des services de radio estudiantine, pendant qu'une licence de radio communautaire a été attribuée. Du côté de la télévision, 13 entreprises ont obtenu des licences pour des services de télévision numérique terrestre.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador