MAP - Publié le Samedi 18 Janvier 2020 à 12:06

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 18/01/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 18 janvier :


Rwanda-Agroalimentaire 

L'Etat rwandais a cédé la totalité de sa participation (98,3 %) détenue dans le capital de la firme de production laitière Burera Diary Limited en vendant ses actions à l’entreprise zimbabwéenne African Solutions Private Ltd (Afrisol).

Le nouvel acquéreur s’est engagé à investir, au cours des cinq prochaines années, 1,6 milliard de francs rwandais au sein de la firme agroalimentaire.

Cette ressource servira à « renforcer la capacité de production de l’entreprise, introduire de nouveaux produits sur le marché, sécuriser les matières premières, renforcer les fonds de roulement et soutenir les agriculteurs », a déclaré Ruvimbo Chikwava, PDG d’Afrisol.

Mise sur pied en 2016, Burera Diary a connu au fil des années, des difficultés d’approvisionnement en matières premières et d’autres défis de gouvernance et de logistique. 

RDC Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, participera au premier Sommet sur l'investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique (UK-Africa Investment Summit 2020), prévu lundi à Londres au Royaume Uni.

Ce sommet, organisé par le gouvernement britannique, est appelé « à créer de nouveaux partenariats durables qui généreront plus d’investissements, d’emplois et de croissance, à même de profiter aux populations et économies africaines et britanniques », indique l’ambassade de Grande Bretagne en RDC.

En marge du sommet, qui va réunir des représentants des milieux économiques britanniques et africains, des responsables et délégations de toute l’Afrique, des institutions internationales et de jeunes entrepreneurs, M. Tshisekedi prendra également la parole sur les réformes planifiées par le gouvernement congolais pour améliorer le climat des affaires en RDC.

Ouvert au commerce avec la RDC, le Royaume-Uni entend permettre à ses entreprises et à celles de la RDC de profiter plus facilement des opportunités de commerce et d'investissement. "Nous voulons des partenariats mutuellement bénéfiques qui vont au-delà de l'aide et attirent des investissements de qualité pour stimuler la croissance et créer des emplois », a déclaré Paul Arkwright, chargé d’affaires du Royaume-Uni en RDC.

Gabon-échanges

Les achats dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac) n'ont représenté que 2,6% des importations gabonaises, fait ressortir une note de conjoncture de la direction générale des Douanes et des Droits indirects.

Concernant les achats du Gabon en provenance des pays de la Cemac, ils ont chuté de près de 50 % au cours des 9 premiers mois de l’année 2019.

Au niveau mondial, l’Europe demeure le principal fournisseur du Gabon (53,7% des parts).

Togo-Karité

L'Alliance mondiale pour le karité (GSA) a lancé récemment le Programme Régional d’Appui au Développement Commercial Inclusif de la Filière Karité (PRADCIFK), doté de 3,6 millions de dollars au profit de quatre pays d’Afrique de l’Ouest, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, et le Togo.

Ce programme vise à faciliter les exportations de Karité et de produits à base de karité à valeur ajoutée, permettre l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) aux marchés internationaux et booster les recettes liées au commerce pour les collectrices ainsi que les transformatrices.

Ce programme se fixe pour objectif une hausse du commerce annuel de karité de 28.880 tonnes, le renforcement des capacités de 30.660 femmes ramasseuses et transformatrices de karité ainsi que l’appui à l’exportation de 2.180 PME. 

Nigeria-Télécoms

Le ministre des Communications et de l’Economie numérique, Isa Pantami, a sommé tous les Etats de respecter les tarifs définis par le Conseil économique national (NEC), en ce qui concerne le droit de passage à payer par les opérateurs télécoms pour déployer la fibre optique à travers le territoire national.

L’intervention du ministre fait suite à la décision prise unilatéralement par certains Etats d’augmenter les tarifs de 145 nairas (0,40 dollar) par mètre à 3 000 nairas (8,20 dollars) ou 6 000 nairas (16,5 dollars) par mètre.

Selon le ministre, en 2013, "la NEC a mis en place un comité composé de gouverneurs et de ministres des Etats pour examiner les questions de multiples impositions dans le secteur des télécommunications au Nigeria et son impact. Le comité, après des consultations approfondies de grande envergure, a résolu d'harmoniser les taxes applicables aux activités liées à la large bande et de rationaliser les processus de gestion fiscale dans toute la Fédération".

Côte d'Ivoire-BAD

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un accord de don de quelque 6,18 millions d’euros en faveur de la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe.

La Banque a avalisé ce soutien budgétaire à Sao Tomé-et-Principe dans le cadre du "Programme d’appui aux réformes économiques et au secteur de l’électricité". L’accord entre les deux parties a été paraphé au siège de la BAD à Abidjan, en Côte d’ivoire, d’un côté par Osvaldo Vaz, ministre de la Planification, finances et économie bleue de Sao Tomé-et-Principe, et Khaled Sherif, vice-président de la Banque, en charge du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services.

Osvaldo Vaz a salué l’appui financier de la Banque ainsi que le caractère "historique" de ce don qui sera utilisé pour améliorer les conditions de vie des populations de Sao Tomé. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador