MAP - Publié le Jeudi 23 Janvier 2020 à 11:44

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 23/01/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 23 janvier :


Sénégal-Tchéquie-Coopération

Le Sénégal et la République tchèque ont signé, mercredi à Dakar, une convention de non double imposition, par laquelle les deux pays espèrent également lutter contre l'évasion fiscale, a-t-on indiqué auprès du ministère des Finances et du Budget.

Selon un communiqué du ministère, cette convention paraphée par le ministre sénégalais des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et l’ambassadeur de la République tchèque au Sénégal, Miloslav Machalek, "permet d’éviter de payer doublement les charges fiscales dans les deux Etats (..) et participe à la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale".

Sénégal-Economie

Les prix des produits à l’importation au Sénégal ont enregistré une baisse de 1 % en novembre en comparaison de leur niveau du mois précédent, a-t-on indiqué auprès de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Ce recul fait suite à celui des prix énergie et lubrifiant (-3,6%), du groupe "alimentation-boisson-tabac" (-1,9%) et des matières premières animales et végétales (-1,6%), relève la structure dans une note sur les indices mensuels des prix du commerce extérieur.

Côte d'Ivoire-mines

La production d'or en Côte d'Ivoire a atteint un nouveau record en 2019, enregistrant un bond de 31,7% à 32,4 tonnes, a fait savoir le ministre des mines et de la géologie, Jean Claude Kouassi.

En outre, la production de manganèse du pays s'est établie à 1,18 million de tonnes en 2019 contre 792.000 tonnes l'année précédente, soit une hausse de 48,99%.

Selon l'officiel ivoirien, cette performance est due à la mise en place de réformes visant à encadrer l'exploitation des ressources et à attirer les investissements privés dans le secteur, toutes choses qui devraient hisser à 4% la contribution du secteur minier au PIB cette année.

AfriqueOuest-UMOA

Les systèmes financiers décentralisés (SFD) de l'UMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) ont mobilisé 1.454,1 milliards FCFA, soit près de 2,2 milliards €, à fin septembre 2019 contre 1.335,5 milliards FCFA à la même période de l'année dernière, soit une augmentation de 8,9%. 

Cette progression des dépôts est enregistrée au Mali (+17,9%), au Togo (+11,4%), au Bénin (+9,8%), en Côte d'Ivoire (+8,8%), au Sénégal (+7,5%) et au Burkina (+6,1%), selon des chiffres de l'UMOA.

Les dépôts à vue demeurent prépondérants avec une part de 59,2%, suivis des dépôts à terme et des autres dépôts avec 20,4% de part chacun.

En somme, l'épargne collectée par les institutions de microfinance a représenté 5,7% de la totalité des dépôts détenus par les établissements de crédit de l'Union au troisième trimestre 2019.

Rwanda-Electricité 

Le projet de la centrale électrique de Gisagara (80 MW) dans la province du Sud du Rwanda, dont les travaux ont été lancés en mai 2017, sera inauguré au cours de cette l'année, rapporte la presse locale.

Le Premier ministre rwandais, Edourd Ngirente, a effectué mardi une visite d’inspection à la centrale pour s’arrêter sur l’état d’avancement des travaux de cette infrastructure, destinée à relier les zones rurales du Sud du Rwanda.

La nouvelle installation, dont le coût est estimé à près de 350 millions de dollars, connectera 50% de ménages supplémentaires au réseau national dans la province du Sud.

Dans le district de Gisagara où se situe la centrale, 22,2% des ménages seulement sont actuellement connectés au réseau national, soit 7% de moins que la moyenne nationale qui est de 29%.

Kenya-ports 

Le président kényan, Uhuru Kenyatta, inaugurera le mois prochain le premier poste d'amarrage du port de Lamu, a annoncé le ministre des Transports, James Macharia.

Le responsable, cité par des médias locaux, a indiqué que cette inauguration verra la présence remarquable de cinq chefs d’Etat africains, ajoutant qu’« il s'agit d'un projet continental. Nous avons reporté l’inauguration pour donner l’occasion à nos invités d’Afrique du Sud d’y prendre part », a-t-il déclaré.

En début janvier, le chantier du port de Lamu a été momentanément suspendu par la China Communication Construction Company (CCCC) en raison de la situation sécuritaire qui prévalait dans le comté de Lamu. 

D’ici la fin 2020, deux autres postes devraient être mis en service. Le coût de ces trois installations est estimé par le gouvernement à 48 milliards de shillings.

Tanzanie-Energie

La Tanzanie accueillera prochainement un centre de formation sous-régional en énergie renouvelable dénommé East Africa’s Centre of Excellency in Renewable Energy, rapporte la presse locale.

L’institut, abrité par l’Arusha Technical College (ATC), sera le produit des transformations entamées dans le Centre de formation de Kikuletwa avec le support de la Banque mondiale.

« La Banque mondiale a accepté de soutenir les efforts de conversion du Centre de formation de Kikuletwa en un centre d’excellence en matière de formation en énergie renouvelable au cours de cinq prochaines années, dans le cadre du projet régional d’intégration pour l’inclusion des compétences dans la transformation (EASTRIP) mis en œuvre dans la région », a affirmé Masudi Senzia, le vice-recteur de l’ATC, cité par des médias.

D’après le responsable, la mutation en cours permettra au centre de formation de former à terme 1.500 apprenants par an dans plusieurs domaines techniques, dont l’hydroélectricité.

RD Congo:

Les transactions sur le marché de change en République démocratique du Congo sont estimées à 2 829 950 000 USD à fin novembre 2019, soit 2 122 160 000 USD à l’achat et 707 790 000 USD à la vente, selon la Banque centrale du Congo.

Les banques agréées ont réalisé le gros de ces transactions avec 2 114 60 000 USD à l’achat et 701 860 000 USD à la vente contre 7,10 millions USD à l’achat et 5,94 millions USD à la vente dans les bureaux de change agréés.

Sur l’ensemble de l’année 2018, le volume de transactions sur le marché de change s’est évalué à 2 milliards 929 millions 430 000 USD, soit 2 milliards 247 millions 910 000 USD à l’achat et 681 millions 520 000 USD à la vente.

Gabon-Café-cacao

Plusieurs acteurs de la filière café-cacao sont réunis à Libreville pour la huitième assemblée générale de l'Agence des cafés robusta d'Afrique et de Madagascar (Acram). 

Le fonctionnement de l'institution est au centre de cette rencontre qui se tient du 22 au 24 janvier à Libreville sous le thème "Redynamisation de l'Acram". 

L'Acram souhaite renforcer les échanges entre les pays producteurs de Robusta, développer des programmes de production de matériels, réorganiser des circuits de commercialisation et attirer la jeunesse des États membres vers les métiers de cette importante industrie.

Ghana-GB

La Grande Bretagne vient d'accorder au Ghana un financement de 47 millions euros pour l’extension de l'aéroport de Kumasi, au sud du pays.

Ce financement, attribué au Ghana en marge du sommet afro-britannique sur l'investissement, fait partie d’une enveloppe budgétaire de 384 millions euros du gouvernement britannique pour divers projets infrastructurels au profit du pays, dans le cadre du paquet de plus de 7,6 milliards euros annoncés pour les marchés africains.

Actuellement en construction dans le cadre de ses phases 2 et 3, le deuxième aéroport du pays bénéficiera d’une extension de la longueur actuelle de sa piste, de la construction d'un nouveau terminal capable de traiter un million de passagers par an, d’une nouvelle tour de contrôle, d’une caserne de pompiers, de la rénovation et l’extension de l’aire de trafic et des voies de circulation, ainsi que l’exécution de travaux connexes.

Togo-Crédits

Au 3ème trimestre 2019, les encours de crédits dans les Systèmes financiers décentralisés (établissements de microfinance) du Togo ont connu une hausse moyenne de 8%, par rapport à fin septembre 2018, selon les dernières données de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (Bceao).

Dans l’Uemoa, ces encours se sont accrus de 12,1%, en glissement annuel, pour s’établir à 1498,9 milliards FCFA. En proportion, le Togo enregistre une progression relativement plus faible que ses voisins, pour la période considérée; il vient derrière le Mali (+17,1%), le Burkina Faso (+13,5%), le Sénégal (+13,3%), la Côte d'Ivoire (+12,9%) et le Bénin (+8,2%). Le Niger, pour sa part, a montré la plus faible progression (+3,1%), alors que la Guinée Bissau observe un net recul de 36,7%. 

En ce qui concerne les dépôts, le Togo enregistre la deuxième hausse pour le trimestre, soit 11,4%, juste derrière le Mali (+17,9%). Viennent ensuite le Bénin (+9,8%), la Côte d'Ivoire (+8,8%), le Sénégal (+7,5%) et le Burkina (+6,1%). En contraste, les dépôts ont reculé en Guinée-Bissau (-23,1%) et au Niger (-0,9%).

Nigeria-Numérique

Le ministère de la Communication nigériane a conclu un accord avec IBM pour le développement des compétences numériques de sa population, qui permettra de former des jeunes à la culture numérique pour soutenir l'innovation, la conception et le développement des industries créatives.

L’initiative s’inscrit dans le cadre du programme Digital Nation Africa de IBM prévoyant 12 à 16 semaines de formation dans divers domaines des technologies de l'information. Le programme prévoit essentiellement de soutenir le développement et l'utilisation d'outils et d'applications numériques pour améliorer la prestation des services gouvernementaux. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador