MAP - Publié le Vendredi 24 Janvier 2020 à 12:13

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 24/01/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 24 janvier:


Mali-transport 

Le Mali envisage de lancer une compagnie aérienne nationale (Sky Mali) avant la fin du mois de mars 2020, a annoncé le directeur général de l'Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) du Mali, Oumar Mamadou Ba. 

" Nous avons en vue le lancement d’une compagnie aérienne dès le premier trimestre 2020, aux couleurs nationales, pour les dessertes domestiques, régionales, même intercontinentales plus tard », a-t-il dit en marge de la 26e session du conseil d’administration de l’ANAC, en promettant également "la conclusion d’accords de services aériens avec certains pays afin de booster le trafic", rapportent jeudi des médias.

Le 27 février 2019, le gouvernement avait arrêté un budget de 4 milliards FCFA pour le démarrage de cette nouvelle compagnie aérienne.

En effet, depuis quelques mois, Sky Mali a lancé une campagne de recrutement de pilotes, hôtesses de l’air, techniciens d’avions, et commerciaux entre autres. La date limite ayant été fixée au 10 janvier 2020.

Côte d'Ivoire-fisc

Les recettes brutes globales de la direction générale des impôts (DGI) au terme de l'année 2019 s’élèvent à 2.306.6 milliards pour un objectif de 2.410.4 milliards attendus soit un taux de réalisation de 95.7%.

« La DGI dégage ainsi un écart négatif de 103.6 milliards par rapport aux prévisions », a indiqué son directeur général Ouattara Sié Abou qui se satisfait toutefois que comparativement à l’année 2018 c’est une hausse globale de 157.2 milliards de ses recettes qui viennent d’être enregistrées avec un taux de progression de 7.3%.

Le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Sanogo Moussa a encouragé l’administration fiscale à travailler davantage pour jouer pleinement le rôle qui est le sien dans la construction de la Côte d’Ivoire.

« La DGI en Côte d’Ivoire est la structure qui a le potentiel le plus élevé. C’est la structure qui a également les moyens de changer la face de la nation, il suffit simplement que chacun à son niveau ait une vision autre de la façon dont il fait son travail. Quand on regarde le niveau budgétaire, il est inférieur au potentiel que nous avons », a déclaré le ministre à l’ouverture des travaux de Yamoussoukro.

Côte d'Ivoire-Maroc-entreprises

L'Ambassade du Maroc à Abidjan pérennise la concertation entre les chefs d'entreprises marocaines implantées en Côte d'Ivoire. Un déjeuner-débat réunissant plus d'une quarantaine de ces responsables a été en effet organisé, mercredi, par la représentation diplomatique du Royaume.

L'idée sous-tendant cette initiative est de réunir, chaque trimestre, le top management des entreprises marocaines opérant en terre ivoirienne pour partager les expériences et discuter des difficultés rencontrées afin de les aplanir, le but étant de renforcer le déploiement des filiales marocaines dans ce pays ami, selon l’Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani.

Il s'agit donc, d'après le diplomate marocain, d’une rencontre éminemment conviviale qui entend asseoir un cadre de concertation régulière et un espace d’échanges pour consolider les liens entre les opérateurs nationaux et la Chambre de commerce et d’industrie marocaine en Côte d’Ivoire et permettre, ainsi, un accompagnement permanent du tissu entrepreneurial marocain.

Tanzanie-Finance-Banques 

La Société financière internationale (SFI) a confirmé dans un investissement de l'ordre de 5,75 millions de dollars US au sein de la Tanzania Mortgage Refinance Company (TMRC) qui utilisera ces ressources pour accroître ses financements à long terme en faveur d’institutions financières et de banques tanzaniennes.

« En investissant dans la Tanzania Mortgage Refinance Company, nous espérons stimuler les prêts hypothécaires abordables afin de créer davantage de logements abordables pour les familles tanzaniennes », a déclaré Jumoke Jagun-Dokunmu, directrice régionale de la SFI, citée par des médias locaux.

Le financement comprend l'équivalent en monnaie locale d'un montant maximum de 1,5 million de dollars en fonds propres et de 4,25 millions de dollars pour une émission d'obligations à moyen terme, répartis sur plusieurs tranches. 

Ghana-Télécoms

La ministre des Communications, Ursula Owusu-Ekuful, a annoncé, lors d' d'une réunion avec les principaux acteurs du secteur audiovisuel national, que le Ghana basculera vers la télévision numérique terrestre (TNT) en juin 2020. La rencontre avait pour objectif d'informer toutes les parties concernées par la TNT sur l'état d’avancement actuel de la migration.

Selon la ministre, la partie technique de la migration est terminée et la couverture nationale est de 90 %. La société de gestion de la plateforme, la Central Digital Transmission Company (CDTC), a également été créée. Il ne reste plus qu’à s’occuper de la gestion du contenu, seule partie de la migration échappant au CDTC, dont les autorités s’occuperont pendant les prochains mois.

Togo-Fiscalité

Le gouvernement togolais vient de prendre un arrêté fixant les modalités pratiques d’octroi des avantages fiscaux et douaniers pour la mise en consommation au cordon douanier des véhicules de transport de marchandises et de personnes.

Pour le gouvernement, ces mesures incitatives, contenues dans la loi de finances, gestion 2020, visent globalement à « renouveler le parc automobile, faciliter les échanges, améliorer le climat social et l’environnement des affaires ».

Nigeria-Dettes

La dette publique du Nigeria a atteint 26,2 trillions de Nairas (environ 71 milliards de dollars) à fin septembre 2019, a indiqué la directrice générale de l'agence de gestion de la dette (Debt management agency) du pays, Patience Oniha, au cours d’une conférence de presse.

Selon Mme Oniha, contrairement aux rumeurs faisant état d’une hausse importante de la dette, celle-ci n’a connu qu’une légère hausse de 2% en glissement annuel, comparativement à fin septembre 2018 où elle se situait à 25,7 trillions de Nairas (environ 70 milliards $).

Pour la responsable, ce montant englobe aussi bien la dette du gouvernement fédéral que de celle des 36 gouvernements des différents États de la fédération du Nigeria.

Gabon-CEMAC-échanges

Les critères d'éligibilité aux tarifs préférentiels favorisant la pénétration des produits gabonais dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) était au centre d'une réunion du Comité national gabonais d'agrément des produits industriels sur le tarif préférentiel Cémac, tenue mardi à Libreville.

Selon le directeur général du Commerce, Jean-François Yanda, cité par la presse, le but de cette réunion stratégique était de faire que plusieurs entreprises industrielles gabonaises puissent bénéficier d'une ouverture vers d'autres marchés importants, expliquant que cette réunion prépare celle du comité régional prévue en février au Cameroun.

RD Congo

Le constructeur ACS qui, avec AEE Power Holding, formait la partie espagnole du consortium sino-espagnol en charge de la construction du barrage d'Inga III, projet hydroélectrique sur le fleuve Congo en RDC, a annoncé son retrait du projet. L’Agence pour le développement de la promotion du Grand Inga en RDC, attend toujours, pour sa part, la notification officielle de ce retrait. 

Les entreprises espagnoles devaient soumettre conjointement avec un consortium mené par China Three Gorges Corporation, une offre pour le développement de la centrale d’Inga III d’une capacité de 11000 MW. Récemment, la partie chinoise avait fait part de difficultés dans la répartition des parts entre les contractants, tout en réitérant son engagement dans le projet. 

C’est dans tout ce cafouillage que le président Félix Tshisekedi a récemment annoncé qu’il prévoyait une revue à la baisse de la capacité de l’infrastructure. Cette dernière ne délivrera dans un premier temps qu’une puissance de 4800 MW qui pourrait être accrue par la suite. La partie chinoise juge cette option peu économique. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador