MAP - Publié le Mercredi 25 Décembre 2019 à 11:33

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 25/12/2019


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 25 décembre :


Sénégal-Economie-Monnaie

Les réformes annoncées du franc CFA ne devraient avoir à terme "aucun impact" sur le quotidien des hommes d'affaires en activité au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a assuré le président de la commission chargée du financement des partenariats au Conseil national du patronat (CNP) du Sénégal, Patrick Brochet.

"C’est une réforme qui, dans le fond, ne change pas grand-chose, en tout cas pour le quotidien des hommes d’affaires et des populations", a-t-il déclaré à l’agence de presse sénégalaise de presse (APS).

Côte d'Ivoire-PME

L'agence française de développement (AFD) a acté récemment avec le gouvernement ivoirien trois nouveaux accords d'un montant global de 32,5 millions d'euros, soit 21,32 milliards FCFA, pour la phase de déploiement de " Choose Africa ", une initiative lancée en 2019 visant à soutenir l'entreprenariat en Afrique.

Dans le cadre de cette initiative, Proparco, la filiale de l'AFD, a accordé une garantie 9,84 milliards FCFA (15 millions d'euros) à la société générale Côte d'Ivoire (SGCI) en faveur d'un projet de développement d'une offre de garantie sur des opérations de court terme de Trade finance.

Ce projet permettra d'accompagner la SGCI dans sa stratégie de promotion des PME à travers son initiative " Grow with Africa " et permettra de répondre à leurs besoins pendant leur phase de démarrage.

UEMOA-monnaie

La réforme du Franc CFA, qui concerne les huit pays de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) est une "étape significative" dans le projet plus vaste de monnaie unique des 15 pays de la CEDEAO, selon la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO).

"Cette décision historique marque une étape significative dans la réalisation d'un projet commun : construire collectivement la croissance des pays de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest)", a indiqué le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet Koné, dans un communiqué.

Samedi dernier, le remplacement du franc CFA par l'Eco dans huit pays ouest-africains, a été fièrement annoncé à Abidjan par le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouatrara au nom de ses pairs de l'UEMOA. C'était lors d’une conférence de presse conjointe avec le président Macron qui effectuait une visite de 48H en Côte d’Ivoire.

Côte d'Ivoire-riziculture

Après la première phase du Projet de promotion du riz local (PRORIL 1) de février 2014 à décembre 2019, l’Etat de Côte d’Ivoire via le ministère de la Promotion de la Riziculture et le Japon par le biais de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ont procédé lundi à Abidjan à la signature de la deuxième phase dudit projet.

Procédant à la signature des documents, le ministre de la Promotion de la Riziculture, Gaoussou Touré a précisé que ce projet prévu pour une durée de cinq ans à compter d’avril 2020 sous sa conduite a pour but d’augmenter les ventes de riz de qualité à travers la mise en place de chaînes d’approvisionnement de riz local.

De ce fait, il invité le comité conjoint de coordination dudit projet à ne ménager aucun effort en vue d’atteindre les objectifs fixés notamment l’accès des acteurs de la chaîne de valeurs du riz à des services financiers optimisés, le déploiement de services mécanisés durables.

A ce cela s’ajoute, l’amélioration des capacités de production et de diffusion de semences de variétés hautement productives conformes au marché et des techniques post-récolte.

RDC:

La Gécamines, société générale des carrières et des mines, détenue à 100 % par l'Etat de la République démocratique du Congo, a annoncé qu’elle n'effectuera aucun paiement à la société Ventora en raison des sanctions américaines qui frappent Dan Gertler, homme d’affaire qui détient cette société.

En octobre 2017, Fleurette Mumi, devenue Ventora, avait octroyé à Gécamines un prêt de 200 millions €. A cette époque, cette société n’était pas sous sanction américaine. Cet emprunt a été justifié par les besoins de développement de la Gécamines. Ainsi, en exécution dudit prêt, la somme de 128 millions € avait été perçue par Gécamines en octobre 2017. 

La quasi-totalité de cette somme a été versée au Trésor public au titre de paiement d’avances sur fiscalité, a affirmé Ngele Masudi Déogratias, secrétaire général de la Gécamines, soulignant que sa société n’est pas prête à payer cet argent à Ventora.

Une enquête judiciaire a été ouverte à charge des trois dirigeants de Gécamines et de leur partenaire Ventora Development pour « tentative de blanchiment des capitaux, faux et usage de faux».

Tanzanie: La Tanzanie bénéficiera de 272,12 millions de dollars de la Banque africaine de développement (BAD), pour financer la construction d'un nouvel aéroport à Dodoma, la capitale du pays, rapporte Ecofin.

La nouvelle enveloppe financière, cofinancée par la Chine, comprend un prêt de 198,6 millions $ de la banque, 23,52 millions $ du Fonds africain de développement (FAD) et 50 millions $ du Fonds Africa Growing Together (AGTF).

La nouvelle installation, située dans le district de Msalato, devrait accueillir au moins 50.000 avions et un million de passagers par an, majoritairement des internationaux. Elle bénéficiera à plus de 200 millions de passagers en Afrique de l’Est, ainsi que les réseaux commerciaux internationaux.

Cet investissement s’inscrit dans le cadre du programme de développement du président John Magufuli, qui depuis 2015, a intensifié les investissements dans les infrastructures. La construction du nouvel aéroport vise à répondre à la croissance attendue du transport aérien dans le pays et en Afrique de l’Est plus globalement.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador