MAP - Publié le Mardi 29 Septembre 2020 à 11:36

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 29/09/2020


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 29 septembre : Sénégal-Economie Le Produit intérieur brut (PIB) du Sénégal en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), a reculé au deuxième trimestre 2020 de 2,5% par rapport au trimestre précédent, indique l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).


"Ce résultat est imputable à une baisse de l’activité dans l’ensemble des sous-secteurs : primaire (-0,5%), secondaire (-4,2%) et tertiaire (-2,6%)", explique l’ANSD. 

Afrique de l'Ouest-croissance Les Etats membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont fortement ressenti les effets de la propagation de la Covid-19, avec une croissance économique ayant chuté à 1,3% en 2020, après une réalisation de 6,1% en 2019. 

Selon un communiqué du Comité de politique monétaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) rendu public lundi, le PIB a reculé de 2,0% au deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période de l’année précédente après une hausse de 3,2% un trimestre plus tôt. 

Ghana-cacao Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a annoncé officiellement que les planteurs de cacao bénéficieront d'une importante hausse du prix d'achat du cacao pour la nouvelle campagne qui s'ouvre la semaine prochaine. 

" (…) à compter du 1er octobre 2020, je suis heureux d'annoncer l'attribution d'un nouveau prix producteur de cacao de 10 560 cédis la tonne métrique, soit 660 cédis par sac pour la campagne agricole 2020/21 à venir. Cela représente une hausse de 28% par rapport au prix obtenu au cours de la campagne agricole 2019/2020 " a indiqué ce 24 septembre le chef de l'exécutif ghanéen en tournée dans le nord-ouest du pays. 

Ce prix d'achat correspond à un peu plus de 1 000 FCFA le kilogramme de fève de cacao (au taux de change de 1 cédi = 98,036 FCFA). 

    L'économie kényane devrait connaitre une croissance de 2,6% durant cette année, la plus élevée de la région d'Afrique de l'Est, a déclaré le ministre des Finances, Ukur Yatani. 

L'argentier du Kenya a attribué cette croissance positive malgré les défis socio-économiques difficiles qui accompagnaient Covid-19 à la politique économique rapide adoptée par le gouvernement pour répondre au fléau. 

AfriqueEst-PME Le Fonds de l'OPEP pour le développement international (OFID) décaissera 20 millions de dollars en faveur des pays de l’Afrique de l’Est afin de soutenir les petites et moyennes entreprises (PME) des pays de la région, a annoncé l’institution dans un communiqué. 

Selon l’OFID, ce financement permettra de fournir des prêts dans le cadre d’une stratégie visant à renforcer le développement du secteur privé, grandement affecté par la crise du coronavirus. 

Les fonds serviront également à développer des projets infrastructurels. Ceux-ci permettront notamment d’améliorer l'accès aux services sociaux, de soutenir le commerce et, à terme, fourniront à l'Afrique de l'Est un environnement commercial plus compétitif. 

Ethiopie-Electricité En Ethiopie, le Parlement vient d’approuver un prêt auprès de la Danske Bank pour la construction de la centrale éolienne d’Assela, dont la capacité est estimée à 100 MW. 

Le coût de construction de la centrale s’élève à 146 millions d’euros qui ont été fournis en partie par la Danida Sustainable Infrastructure Finance (DSIF), l’agence de développement danoise, à travers une combinaison de subvention et de prêt. 

La centrale d’Assela, qui devrait fournir de l’électricité à environ 3 millions de personnes, sera construite par Siemens Gamesa Renewable Energy, à environ 150 km de la capitale à Iteya dans l’État d’Oromia.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador