MAP - Publié le Mercredi 26 Août 2020 à 10:43

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 26 août :


Gabon-coronavirus-transport

Le Gabon a décidé, mardi, d'augmenter la cadence des vols internationaux en autorisant désormais trois vols hebdomadaires au lieu de deux auparavant, a-t-on indiqué de source officielle.

"Les compagnies aériennes internationales sont désormais autorisées à opérer trois (3) vols hebdomadaires par compagnie vers le Gabon au lieu de deux (2)", fait savoir un communiqué du ministère des transports.

S'agissant des vols domestiques, les compagnies nationales ont été autorisées à entreprendre quatre (4) vols par semaines, ajoute la même source, notant que cette décision s'explique par la tendance baissière des cas de contamination.

Côte d'Ivoire-bétail

Le ministre ivoirien des Ressources animale et halieutique, Moussa Dosso, assure qu'aucune pénurie ne sera constatée sur le marché de bétail ivoirien, suite à la fermeture des frontières Côte d’Ivoire-Mali depuis le 18 août 2020, conformément à l’embargo imposé au Mali par la CEDEAO après à le coup d’Etat militaire perpétré dans ce pays.

« J’ai tenu à vous rencontrer pour qu’ensemble nous puissions analyser la situation compte tenu du fait qu’un grand nombre de nos fournisseurs en bétail proviennent du Mali. Je suis heureux de savoir que cette crise ne causera pas beaucoup de problème à l’approvisionnement de la Côte d’Ivoire même si nous avons constaté quelques baisses », a expliqué M. Dosso, lors d’une rencontre avec les acteurs de la filière bétail.

Le ministre a signifié que cette rencontre avait pour objectif de connaître les dispositions prises par la filière et les éventuelles difficultés pour continuer l’approvisionnement du marché.

Côte d'Ivoire-élections-financement

L'Union européenne (UE) a accordé un appui d'un million d'euros, soit près de 655 millions Francs CFA, pour l’organisation des élections présidentielles du 31 octobre prochain en Côte d’Ivoire.

Une cérémonie de signature de l’accord de contribution entre l’UE, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Commission électorale indépendante (CEI) a eu lieu, mardi au siège de la représentation de l’UE à Abidjan.

Ce financement s’inscrit dans le Projet de l’appui aux élections (PACE), un cadre d’assistance technique des Nations Unies et de ses partenaires, développé pour soutenir les efforts nationaux visant à consolider durablement la démocratie et la paix à travers l’organisation d’élections crédibles, transparentes, inclusives et apaisées, a expliqué la représentante résidente du PNUD, Carol Flore Smereczniak.

Kenya-bourse

Le Nairobi Securities Exchange (NSE) a salué la participation active de l'Autorité des actifs financiers non réclamés (Ufaa), qui a annoncé son intention de regrouper ses actions en un seul portefeuille.

Le directeur général de NSE, Geoffrey Odundo, a déclaré que l'entrée de l’autorité soutiendrait l’activité de la bourse en raison de son vaste portefeuille de 800 millions d’unités restées en sommeil pendant des années.

"Nous sommes heureux de voir l'autorité devenir un participant actif à la bourse car cela améliorera la liquidité sur notre marché, soutiendra une meilleure tarification des titres cotés, stimulera la participation des investisseurs institutionnels nationaux et générera des rendements pour le gouvernement national", s'est-il félicité.

Ghana-Artisanat

Le gouvernement a créé environ 15.000 emplois à court terme pour les artisans du nord du Ghana dans le cadre du programme d'infrastructure pour l'éradication de la pauvreté (IPEP).

Dans le cadre de l'IPEP, la Northern Development Authority (NDA), l'agence d'exécution, a lancé plus de 2.000 projets, créant des emplois à court terme pour les artisans.

Nigeria-Pétrole

Le fournisseur nigérian de services pétroliers intégrés, RusselSmith, s'est associé à la société norvégienne de robotique sous-marine, Kongsberg Ferrotech pour lancer une gamme de technologies robotiques sous-marines autonomes sur le marché nigérian du pétrole.

Ces solutions robotisées ont été conçues pour effectuer des tâches d’inspection, de réparation et de maintenance sur les pipelines sous-marins, avec l’avantage de pouvoir évaluer et réparer les conduites en une seule opération. Ceci, sans l’aide de plongeurs et d’autres équipements conventionnels déployés par les navires.

Cette technologie offre l’avantage d’être polyvalente, efficace, autonome et avec une faible empreinte carbone.

Ethiopie-CEA-ONU-Afrique-Entreprises-COVID-19

Les entreprises africaines « tournent actuellement à environ 50% de leur capacité. Les revenus des entreprises devraient chuter d'environ 18% en 2020 (par rapport à 2019) et les licenciements augmenter de 20% au cours des trois prochains mois », selon un rapport conjoint de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA-ONU) et l«’International Economics Consulting Ltd».

Le rapport qui porte sur la deuxième enquête globale sur la pandémie de COVID-19 et ses effets économiques en Afrique, note que «la situation aurait pu être pire si une part importante des salariés (27%) n’avait pas pu travailler à distance ». 

« Il convient de noter que les options de travail à distance se sont avérées plus difficiles pour les micro, petites et moyennes entreprises (MPMEs), en particulier celles du commerce de marchandises, dont les performances ont été relativement plus négativement affectées que les grandes entreprises et plus généralement celles impliquées dans les services», souligne-t-on. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador