MAP - Publié le Vendredi 28 Août 2020 à 13:45

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


​Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 28 août :


Ghana-Mines

Le candidat à la présidence du Congrès national démocratique du NDC, John Dramani Mahama, a déclaré que le prochain gouvernement du NDC mettra en place des mesures pour réglementer le secteur minier du Ghana.

Premier producteur africain d'or devant le Soudan et l’Afrique du Sud, avec 159 tonnes en 2018 (+15,3%). Le secteur minier est la première source de revenu du Ghana. L’industrie minière apporte 14% des recettes locales collectées par la Ghana Revenue Authority (GRA) en 2018, faisant des mines le secteur qui rapporte le plus. Le secteur minier a contribué aux recettes d’exportation à hauteur de 6 milliards de dollar en 2017 (+19 %).

CEMAC-télécoms

Le Conseil des ministres de l'Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) vient d’adopter le règlement communautaire qui autorise la mise en place du « free roaming » dans les 6 pays de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC).

Le free roaming permettra aux populations de garder leur téléphone dans tous les six Etats de la sous-région lors de leurs déplacements et profiteront des appels à des coûts préférentiels.

La CEMAC comprend le Gabon, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Tchad.

Nigeria-Routes

Le Nigeria a mis en place un fonds de soutien de 26 millions de dollars pour accompagner le secteur routier affecté par la Covid-19, a annoncé la ministre d'Eat aux Transports, Gbemisola Saraki.

Ces fonds vont contribuer à atténuer les impacts subis par les travailleurs et les opérateurs de transport routier à la suite de la crise sanitaire de COVID-19, a souligné Mme Saraki.

Selon l’Association des propriétaires de transports publics du Nigeria (PTONA), les pertes s’élèvent à 519 millions de dollars en raison des 12 semaines d’interdiction de voyages inter-Etats, dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la coronavirus.

Djibouti-Ethiopie-Logistique-Froid

Djibouti et l'Ethiopie ont lancé cette semaine une chaîne logistique du froid pour l'exportation de fruits, légumes et autres denrées périssables par fret maritime vers l’Europe et via le port de Djibouti.

Un premier conteneur frigorifique contenant 24 tonnes de fruit avocats, en provenance de la région éthiopienne de Koga, au sud de Bahir Dar a été réceptionné mercredi au Terminal à Conteneur de Doraleh de Djibouti.

«Ce projet est basé sur un protocole d'accord signé entre Djibouti-Ethiopie-Pays-Bas», rapporte l’agence djiboutienne ADI. 

Lors d’une cérémonie organisée à Modjo, juste avant le départ de ce premier chargement, la ministre éthiopienne des transports, Mme Dagmawit Moges, a indiqué que « le développement de +National Cool Logistics Network+ est un projet stratégique et vital pour de nombreuses activités économiques en Ethiopie».

De son côté, le président de l’Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti, M. Aboubakar Omar Hadi, membre du comité de pilotage supervisant les projets logistiques frigorifiques «Cool Logistics», en Ethiopie et à Djibouti, a quant à lui souligné que « cette chaîne d'approvisionnement frigorifique innovante Modjo-Djibouti-Rotterdam pour les fruits, légumes, fleurs et autres denrées périssables équilibrera le commerce et maximisera l'usage du chemin de fer Ethio-Djibouti», ajoute ADI. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador