MAP - Publié le Lundi 14 Septembre 2020 à 09:32

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du 14 septembre :


Côte d'Ivoire-électricité

Le gouvernement ivoirien entend procéder à l”extension des réseaux de moyennes tensions pour l’électrification de près de 1338 localités rurales et à la sécurisation de 11 postes de transport d’énergie, a indiqué le porte parole du gouvernement, Sidi Touré.

Cette mesure vise à assurer une fourniture continue d’électricité aux populations, a expliqué M. Touré, annonçant que ces réalisations seront possibles grâce à un prêt de 40,8 milliards de francs CFA conclu entre la Banque africaine de développement (BAD) et l’Etat ivoirien le 15 mai 2020, dans le cadre du projet de renforcement des ouvrages du système électrique et d’accès à électricité phase un. Selon les données du gouvernement ivoirien, 3452 localités seront connectées au réseau électrique d’ici fin 2020 pour un taux de couverture national estimé à 75 %. De 2000 à 2010, 879 localités ont été reliées au réseau électrique pour un taux de couverture de 33%, a conclu le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré.

Tchad-Investissement 

Les recettes fiscales non-pétrolières et les investissements du secteur privé entre 2018 et 2019 au Tchad se sont développés, stimulant significativement l'économie du pays, selon un rapport publié par la Banque africaine de développement (BAD).

"Avec le Programme d’appui à la relance économique (PARE), financé à hauteur de 20,4 millions de dollars par le Fonds africain de développement, le Tchad a amélioré la situation de ses finances publiques et renforcé le climat des investissements", souligne la même source sur son site web.

Grâce à la mise en œuvre de ce programme sur la période 2018-2019, le produit intérieur brut est passé de -3,1% en 2017 à +2,4% en 2018, et + 3% en 2019, tiré notamment par la hausse des prix du pétrole, principal produit d’exportation du pays, précise la BAD. 

Au Kenya, les salariés à revenu moyen recevront l'essentiel d'une ligne de crédit de 37,2 milliards de shillings (environ 370 millions de dollars) destinée au logement abordable, a révélé un rapport récent de la "Kenya Mortgage Refinance Company (KMRC)".

Le financement fait partie des 25 milliards de shillings de la Banque mondiale, des 10 milliards de shillings de la Banque africaine de développement et des 2,2 milliards de shillings qui ont été levés sous forme de capitaux propres auprès des financiers du KMRC pour des prêts aux Kenyans à la recherche d'un logement abordable.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador