MAP - Publié le Mardi 22 Septembre 2020 à 10:52

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du 22 septembre :


Côte d'Ivoire-coton

Des paysans indemnisés à la suite d'une baisse de rendement de leurs exploitations du fait des aléas climatiques. C'est une grande première pour le marché ivoirien de l'assurance indicielle qui est à ses débuts, selon des médias locaux.

Atlantique Assurances a procédé en juin dernier aux indemnisations de producteurs de coton ayant souscrits à son offre ‘'Atlantique Assur'Coton'' lancée il y a un peu plus d'un an. Il s'agit d'un produit destiné au marché de l'assurance agricole qui couvre le risque de baisse de rendement lié à des facteurs climatiques, ce qui garantit par ailleurs le crédit intrant contracté par le paysan. Cette garantie devrait contribuer à soutenir le dynamisme retrouvé de la filière cotonnière ivoirienne qui retrouve ses lettres de noblesse après avoir été ébranlée ces dernières années par la ruée vers la noix de cajou dont les prix d'achat avaient atteint des sommets.

Côte d'Ivoire-notation

Dans le sillage des agences Fitch et Moody's, Bloomfield Investment se montre perplexe quant à la situation actuelle de la Côte d'Ivoire. L'agence a révisé à la baisse son Risque Pays en attribuant une note de 5,7 (sur 10) avec une perspective négative dans une étude qu'elle vient de publier. L'année dernière, la Côte d'Ivoire avait bénéficié d'une note de 6,1 avec la même perspective négative. L'étude a été présentée ce 17 septembre à la faveur de la désormais traditionnelle conférence Risque Pays que l'agence organise chaque année.

Selon l'échelle de Bloomfield Investment (qui part de 0, risque systémique, à 10, risque quasi-nul), la Côte d'Ivoire est déclassée dans la fourchette de 4 à 6 qui traduit un " risque modéré ", alors qu'en 2019 elle jouissait d'un " risque faible " (fourchette 6 à 8). En cause, la crise de la Covid-19 mais également les crispations politiques et sociales autour de la présidentielle de ce 31 octobre. 

Tanzanie-Mines 

En Tanzanie, la compagnie minière Pensana Rare Earths a conclu un accord avec Drillcraft Limited pour lui céder sa participation dans le projet aurifère tanzanien Miyabi, rapporte la presse tanzanienne. 

« La transaction sur l'actif d’exploration Miyabi nous permet de nous concentrer sur la mise en production de la première grande mine de terres rares depuis plus de dix ans (Longonjo, Ndlr), afin de répondre à la demande croissante en métaux magnétiques pour les véhicules électriques et les éoliennes », a commenté Paul Atherley, président de Pensana Rare Earths.

En vertu de l’accord signé, la société Drillcraft conservera une redevance de 2 % sur les ressources minérales existantes estimées à 0,5 million d’onces d’or

Au Kenya, les principaux quotidiens se font l'écho mardi des pourparlers en cours entre le transporteur Kenya Airways et les entreprises qui lui ont loué des avions pour les restituer plus tôt que prévu, afin de réduire ses énormes coûts et pertes.

«Les discussions visent à nous permettre de restituer les avions qui ne sont pas utilisés ou de réduire les locations qu'ils nous facturent», a déclaré le directeur général de KQ, Allan Kilavuka, cité par le journal "Daily Nation".

Il a ajouté que KQ a fait le choix d'engager des pourparlers avec les compagnies, car il était inutile d'avoir plusieurs avions inactifs qui lui coûtent cher. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador