MAP - Publié le Mardi 13 Octobre 2020 à 11:06

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 13 octobre :


Afrique-Chine-Coopération

Les présidents sénégalais et chinois saluent les efforts entrepris depuis 20 ans dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine (FSCA) devenu, selon eux, '’une plate-forme importante et dynamique de dialogue’’ entre la République populaire de Chine et l’Afrique.

’’Grâce aux efforts conjugués de la Chine et de l’Afrique depuis 20 ans, le FCSA est devenu une plateforme importante et dynamique de dialogue collectif, un mécanisme efficace de coopération pragmatique entre les deux parties et un étendard important de la coopération Sud-Sud’’, affirment Macky Sall et XI Jinping dans un message de félicitations à l’occasion du 20e anniversaire de la création du Forum sur la coopération sino-africaine.

Côte d'Ivoire-BAD-infrastructures

La Banque africaine de développement (BAD) et EnergyNet, organisateurs du Forum africain de l'énergie (AEF), viennent de fonder le concours "African Utility of the Future" (soit les infrastructures africaines de demain), qui permettra de tenter de remporter un prix de 5 000 dollars.

Le concours vise à inspirer la formation d’équipes et d’idées novatrices en vue de transformer les services publics actuels en un réseau électrique africain public de pointe, futuriste, SMART, vif et renouvelable, rapporte un communiqué de la BAD.

Le “Power, Energy, Climate and Green Growth Complex (PEVP)” de la BAD participera à l’AEF2020. Il aura pour but de populariser le concept des « Infrastructures africaines de demain », thème du Forum 2019 de leadership des PDG de la BAD-APUA.

Côte d'Ivoire-recettes-recouvrement

Un outil de recouvrement par voie électronique des recettes des collectivités territoriales ivoiriennes, un dispositif qui permettra d'améliorer le niveau des recettes de ces institutions dénommé « Net Collect Services», a été lancé lundi à Abidjan lors d'un séminaire.

Selon Vassogbo Bamba, le directeur de cabinet adjoint du ministre ivoirien de l'Economie et des finances, cet outil permettra d'améliorer le niveau des recettes des collectivités territoriales afin de réduire leur dépendance vis-à-vis de l'État.

« Ce dispositif inclut une base de données fiables des contribuables, un suivi en temps réel de toutes les opérations de collecte sur le terrain et une génération de toutes les données statistiques relatives au recouvrement», a expliqué M. Bamba ajoutant que ce projet viendra insuffler une nouvelle dynamique au processus de recouvrement des recettes propres aux collectivités territoriales.

Gabon-dette intérieure

Les entreprises dont la dette auprès de l'Etat gabonais est inférieure à 70 millions de FCFA ((106 mille euros) seront payées à partir du jeudi 15 octobre, indique un communiqué du ministère du Budget et des comptes publics.

Seule la dette validée par la Task force sur le paiement de la dette intérieure sera prise en compte, précise la même source.

Ethiopie-Mines-Exportations

Les exportations de l'Ethiopie en minéraux ont totalisé plus de 178 millions dollars au cours des trois derniers mois, a indiqué le ministère des Mines et du Pétrole.

Les exportations de l'or, le tantale, le quartz, l'émeraude, le saphir et le marbre ont contribué grandement dans les chiffres réalisés au cours de cette même période, souligne le ministère.

Quelque 30 000 emplois ont été créés dans le secteur des mines au cours du trimestre, est-il souligné.

Kenya-actifs financiers

Au Kenya, l'Autorité des actifs financiers non réclamés (UFAA) a commencé à transférer plus de 800 millions d'unités d'actions non réclamées qui n'ont pas été collectées par les propriétaires et les bénéficiaires vers le compte de dépôt central en fiducie d'actifs non réclamés.

Selon le dernier rapport financier de l'UFAA, la valeur totale des actifs non réclamés détenus par l'État s'élève à 13,3 milliards Ksh (environ 130 millions de dollars) à fin septembre 2020, contre 10 milliards Ksh (environ 100 millions de dollars) enregistrés en 2018.

La plupart des actifs, actuellement sous la garde de l'UFAA, ont été cédés par des sociétés cotées en bourse, des compagnies d'assurance, des banques, des régimes de retraite, des cabinets juridiques, des opérateurs de télécommunications et des saccos, entre autres.

Les actifs non réclamés sont ceux dont les propriétaires n'ont pas participé à des opérations sur titres depuis au moins trois ans.

Tanzanie-Assurance 

En Tanzanie, l'Autorité de réglementation de l’assurance (TIRA), le régulateur du secteur, mettra en place d’ici 2021 un nouveau programme pour renforcer l’accès des acteurs agricoles aux produits d’assurance.

Selon la presse locale, qui rapporte l’information, cette initiative baptisée « National Agriculture and Livestock Insurance (NALI) Scheme », s’étendra sur la période 2021-2025 et permettra à terme de porter la part du secteur de l’assurance dans le PIB du pays à 5 % en 2024, contre moins de 1 % actuellement.

D’après les autorités tanzaniennes, cette opération devrait également permettre l’amélioration de la couverture de la production végétale et animale par les compagnies d’assurance opérant dans le pays. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador