MAP - Publié le Mardi 27 Octobre 2020 à 11:19

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 27 octobre :


Côte d'Ivoire-cacao

Des divergences existeraient actuellement entre le Conseil Café Cacao (CCC) de Côte d'Ivoire et les multinationales de cette filière qui ont suspendu depuis "au moins un mois" leur achat du cacao, l'une des principales ressources du pays, à en croire l'Agence Bloomberg.

Ces multinationales, rassemblées au sein du GEPEX, réclament une réduction du prix appliqué par le gouvernement de Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, en raison notamment de la chute de la demande mondiale, selon la même source.

L'organisation a proposé au CCC ivoirien de baisser la prime relative à la qualité des fèves pour une fourchette de 20 à 50 livres sterling sur la tonne de fèves, contre une prime actuellement de 70 à 100 livres. Une demande à laquelle le CCC n'a pas encore donné de suite et qui est à l'origine d'"une impasse".

AfriqueOuest-pandémie-banques

Les banques et institutions de financement du développement opérant dans la région Afrique de l'Ouest ont été réunies à l'occasion d’un pré-sommet organisé à l’initiative de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), de l’Agence française de développement (AFD) et du Secrétariat général du Sommet Finance en Commun.

La rencontre virtuelle, tenue, récemment autour du thème « Les banques de développement face à la crise : réponse contracyclique et relance durable », intervient en prélude au premier sommet mondial réunissant les Banques publiques de développement, prévu du 10 au 12 novembre 2020 à Paris, et organisé en partenariat avec le Forum de Paris sur la Paix.

Ce pré-sommet qui constituait un rendez-vous important dans le contexte particulier post Covid-19, visait à identifier les principaux sujets d’intérêt, les attentes et propositions concernant le rôle des banques de développement et d’envisager les évolutions souhaitables.

Bénin-budget-social

Le gouvernement du Bénin va consacrer 47,24% des dépenses du budget de l'Etat pour l'année 2021 au profit du renforcement des stratégies et mesures d'amélioration des conditions de vie des populations en général et d'assistance aux couches les plus vulnérables à titre particulier.

Selon le projet de loi de finances 2021, ces prévisions en faveur du volet social sont en hausse contre une moyenne de 27,5% entre 2016 et 2019 et une estimation de 43,4% attendus pour l'année 2020.

"Ces décaissements seront en faveur des fonctions santé et protection sociale avec l'élargissement du paquet des vaccinations gratuites à la méningite et à l'hépatite, qui intègre dès l'année 2021 le cycle régulier des campagnes de vaccination, la protection de l'environnement et l'assainissement, les loisirs, le sport et la culture, les affaires économiques et équipements, ou encore l'éducation", souligne le projet de budget.

Kenya-télécoms

Le gouvernement du Kenya a lancé la semaine dernière le déploiement de 630 km de fibre optique dans la région nord de la province de Rift Valley, sous la supervision de l'Autorité des technologies de l’information et de la communication.

Le réseau télécoms à haut débit, une fois achevé, profitera aux comtés de Turkana, Trans Nzoia, Uasin Gishu, Kakamega. Il viendra renforcer le réseau de fibre optique existant, récemment réhabilité, entre les villes d'Eldoret et Nadapal.

Katherine Getao, la PDG de l’Autorité des TIC, a déclaré que l’infrastructure télécoms en cours de déploiement connectera diverses institutions publiques et sociales, notamment les hôpitaux, les administrations et les écoles.

Ouganda-Infrastructures

Le président ougandais Yoweri Museveni vient de lancer les travaux de réhabilitation de la voie ferrée reliant les villes de Tororo (au sud) et Gulu (au nord), ainsi que de la construction du centre logistique de Gulu.

Le chantier porte sur la remise à niveau de 375 km d'une voie unique, à écartement métrique, construite entre les années 1910 et 1930 et actuellement inexploitée, rapporte la presse locale selon laquelle les travaux, livrables d’ici février 2023, devraient créer environ 400 à 500 emplois directs.

A en croire le ministre des Travaux et des Transports, le général Katumba Wamala, le projet évalué à 208 milliards de shillings (55,7 millions dollars) bénéficie d’une subvention de 95 milliards de shillings de l’Union européenne, le reste étant financé sous fonds propres. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador