MAP - Publié le Mercredi 11 Novembre 2020 à 11:25

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 11 novembre :


Sénégal : La Commission des Finances et du Contrôle budgétaire, élargie aux Commissions permanentes de l'Assemblée nationale, planche depuis le 3 novembre sur le la Loi de finances 2021.

L ’Assemblée nationale, selon sa direction de la communication, ’’a démarré ses travaux portant sur le processus qui mène au vote de la Loi de Finances 2021, dans un contexte inédit, marqué par la pandémie de la Covid-19 et ses conséquences économiques et sociales’’.

Sénégal : L’exécution budgétaire fait ressortir, au terme des neuf premiers mois de 2020, un solde global en déficit de 1195,4 milliards contre 562,2 milliards, un an auparavant, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

’’Cette situation s’est traduite par une exécution soutenue des dépenses publiques associée à un repli des ressources mobilisées sur la période’’, indique la DPEE dans son point mensuel de conjoncture de septembre.

Sénégal : L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est consolidée de 1, 7% au mois de septembre 2020, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Cette consolidation est '’attribuable aux secteurs tertiaire (+3,4%), secondaire (+5,8%) et primaire (+26,5%)’’, souligne la DPEE dans son Point mensuel de conjoncture de septembre.

Sénégal : Le déficit commercial s’est dégradé de 65,3 milliards en septembre par rapport au mois d’août s’établissant ainsi, à 174,4 milliards, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

’’Cette situation traduit la hausse des importations de biens de 63,0 mds, conjuguée à une baisse des exportations de 9,9 mds, sur une base mensuelle’’, a expliqué la DPEE dans le Point mensuel de conjoncture.

La Zambie est sur la bonne voie pour mettre en œuvre les objectifs de développement durable (ODD), a affirmé le ministre de la Planification du développement national, Alexander Chiteme.

S'exprimant devant la Commission des affaires parlementaires, M. Chiteme a indiqué que son département, par l'intermédiaire de l'Agence zambienne des statistiques (ZAMSTATS), a élaboré le rapport national de référence sur les ODD, qui fournit une évaluation complète des indicateurs sur lesquels la Zambie est en mesure de rendre compte, en comparaison avec les données internationales.

Angola : Le Fonds Monétaire International (FMI) a révélé qu’il accordera l’année prochaine à l’Angola un soutien financier de l'ordre de deux milliards de dollars pour encourager la production locale.

L’annonce a été faite par le Représentant résident du FMI, Mário de Zamaróczy, et le chef de mission pour l’Angola, Marcos Souto dans un article publié au quotidien «Jornal de Angola» et dans lequel ils ont partagé leur vision des perspectives de l’économie angolaise.

Ils expliquent que la dépréciation de la monnaie locale, le Kwanza, et la hausse des prix des produits importés observées au cours des dernières années sont deux variables fondamentales pour encourager l’augmentation de la production nationale.

Afrique du Sud : La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a entamé les discussions avec les autorités sud-africaines concernant son rôle dans la gestion de la South African Airways (SAA) et prévoit de soumettre une proposition au transporteur en faillite durant les prochains jours.

"Nous aimerions d'abord envoyer notre proposition, puis nous commencerons une discussion plus détaillée, s'ils acceptent", a indiqué le PDG d'Ethiopian Airlines, Tewolde GebreMariam, en réponse à une question sur un éventuel contrat de gestion avec la compagnie sud-africiane en détresse.

Le gouvernement sud-africain a approuvé le mois dernier un plan de sauvetage de 10,5 milliards de rands (686 millions de dollars) pour relancer le transporteur national et a appelé des partenaires à aider la compagnie pour sortir de la crise. 

Kenya : L'Administration fiscale (KRA) a débloqué 10 milliards de shillings (92 millions dollars environ) de remboursement d’impôts en faveur des compagnies de la filière floricole, un appui qui fait partie des mesures prises par le gouvernement pour aider les entreprises du secteur à faire face aux difficultés de trésorerie liées aux conséquences du coronavirus.

Avec la pandémie, les commandes de fleurs kényanes ont notamment baissé de 20 % au niveau de la Royal FloraHolland, la principale maison de vente de fleurs aux enchères dans le monde, basée aux Pays-Bas. L’enveloppe a été versée principalement au Conseil floricole kenyan (KFC), qui rassemble 81 entreprises fournissant 80% de la production nationale de roses, de fleurs d’été et de bouquets.

La Côte d'Ivoire et la Banque mondiale ont signé le premier contrat d’achat des crédits de Réduction d’émissions (REED+) d’un montant de 50 millions de dollars soit environ 25 milliards de F CFA sur la période de 2020 à 2024, rapporte un communiqué.

Ce contrat signé par le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et Mme Coralie Gevers, directrice de la Banque mondiale permettra à terme de récompenser les efforts du pays en matière de réduction des émissions des gaz à effet de serre qui émanent de la déforestation et de la dégradation de nos forêts.

Et ce, en rétribuant les bénéficiaires que sont les coopératives, les communautés locales, les structures étatiques dont la Société de développement des forêts (SODEFOR), l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) et bien d’autres qui mènent des activités d’agro-foresterie, de reboisement, de conservation, etc et qui contribuent de ce fait, à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.

Sahel : Dans le cadre de son initiative " Team Europe ", l'Union Européenne (UE) a dégagé ce 9 novembre un appui budgétaire de 92 millions d'euros, soit 60,35 milliards FCFA, pour appuyer la réponse Covid-19 de 4 pays sahéliens que sont le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Ce deuxième décaissement qui intervient après celui de mai dernier vise à lutter efficacement contre la crise de la Covid-19 et à juguler ses effets sur le plan économique et social.

Dans le détail, le Burkina Faso bénéficiera de 26 millions d'euros (17 milliards FCFA), contre 12 millions d'euros (7,9 milliards FCFA) pour la Mauritanie, 38 millions d'euros (25 milliards FCFA) pour le Niger et 17 millions d'euros ( 11,2 milliards FCFA) pour le Tchad.

Le Niger, pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), a annoncé en début de la semaine dernière, avoir engrangé 818 milliards FCFA (1,25 milliard d'euros) de recettes de son secteur pétrolier entre 2011 et 2019, selon des médias ouest-africains.

Dans le détail, ces ressources issues de l'exploitation du pétrole sur cette période comprennent les bonus de signature (23 milliards FCFA), les redevances superficielles (24,1 milliards FCFA), les redevances ad valorem (223,2 milliards FCFA), les tax oil (187,5 milliards FCFA), les profit oil (42,2 milliards FCFA) et les recettes de l'aval pétrolier (318 milliards FCFA).

Pour rappel, le potentiel pétrolier nigérien est lié à deux grands bassins sédimentaires qui couvrent 90% du territoire national. Les réserves pétrolières sont estimées à environ 4 milliards de barils dont près de 1 milliard de barils récupérables.

Le Gabon a inauguré, mardi, la plus grande usine de fabrication de produits pharmaceutiques de la Zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).

L'usine, située dans la Zone Economique Spéciale (ZES) de Nkok, 27 Km de Libreville, produira localement des médicaments génériques (comprimés, gélules, pommades et sirops) conformes aux normes internationales. Ces médicaments seront destinés aux marchés local et sous-régional

"Santé Pharmaceutique SA, produira localement, au Gabon, des médicaments génériques moins chers de 30 à 40 % qui permettront aux Gabonais de mieux se faire soigner et à moindre coût", a tweeté le président gabonais, Ali Bongo Ondimba à l’issue de l'inauguration de cette plateforme industrielle pharmaceutique. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador