AFP - Publié le Jeudi 12 Novembre 2020 à 13:25

Camions marocains bloqués: l'armée mauritanienne se renforce à la frontière sahraouie


​Nouakchott - L'armée mauritanienne a renforcé ses positions à la frontière avec le Sahara occidental, où environ 200 routiers marocains se disent bloqués par des groupes pro-sahraouis, a indiqué mercredi à l'AFP un haut responsable local.


"L'armée a bien renforcé ses positions le long de la frontière, une mesure normale pour parer à toute éventualité", a-t-il dit sans préciser les effectifs ou les moyens mobilisés.

"Nous ne pouvons pas nier que ceci intervient dans le contexte de blocage actuel mais bien sûr nous sommes en droit de nous protéger et de faire respecter notre neutralité", a-t-il dit.

Environ 200 routiers marocains ont la semaine dernière lancé un appel au secours aux autorités du Maroc et de la Mauritanie en se disant bloqués au poste-frontière de Gerguerat, à la frontière entre la Mauritanie et le Sahara occidental, selon l'agence de presse mauritanienne Alwiam.

Les routiers disaient être bloqués par des "milices affiliées à des séparatistes".

Le Front Polisario a menacé lundi de mettre fin à l'accord de cessez-le-feu avec Rabat si le Maroc "introduit" des troupes ou des civils dans la zone tampon de Guerguerat.

La région de Guerguerat a déjà été au centre de vives tensions entre le Polisario et le Maroc, notamment début 2017. Les indépendantistes sahraouis dénoncent l'existence de la route en question, que le Maroc considère comme essentielle pour ses échanges avec l'Afrique subsaharienne.

Le Maroc contrôle plus des deux tiers de ce vaste territoire désertique.

La question du statut du Sahara occidental, toujours considéré comme un "territoire non autonome" par l'ONU en l'absence d'un règlement définitif, oppose depuis des décennies le Maroc aux indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l'Algérie.

Un cessez-le-feu a été signé en septembre 1991 sous l'égide de l'ONU, après 16 ans de guerre.

Les négociations menées par l'ONU et impliquant le Maroc, le Polisario, l'Algérie et la Mauritanie sont suspendues depuis plusieurs mois.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador