CI - Publié le Jeudi 26 Décembre 2019 à 11:18

Deuil national au Burkina Faso, après la pire attaque terroriste depuis cinq ans



Le Burkina Faso observe jusqu’à jeudi soir 48 heures de deuil national, en hommage aux 47 personnes décédées mardi dans une attaque jihadiste, selon Al Jazeera.  

Trente-cinq civils, dont 31 femmes, et sept militaires ont été tués dans cette attaque armée non revendiquée, menée mardi à Arbinda, près de la frontière malienne. L’attaque a eu lieu en marge d’une opération militaire qui avait permis de tuer “80 terroristes”, selon l’état-major des armées.

Une nouvelle attaque s’est produite dans la même région mercredi soir, coûtant la vie à “une dizaine de militaires”, selon des sources officielles.

Dans son message de Noël, le pape François a dénoncé les agissements “des groupes extrémistes sur le continent africain, surtout au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigeria”. Depuis 2015, les attaques jihadistes au Burkina Faso ont fait près de 750 morts et environ 560 000 déplacés et réfugiés, selon l’ONU.


Tags : Burkina Faso



Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud