MAP - Driss Sabri - Publié le Samedi 21 Décembre 2019 à 11:33

Éthiopie : 2019, année de la continuation des réformes avec un appel à l'unité et la paix dans un pays de plus de 103 millions d'habitants et 83 ethnies


​Addis-Abeba – L’année qui tire à sa fin aura été en Ethiopie celle de la continuation sur la voie de la réforme avec un accent particulier sur l’unité et la paix dans un pays de plus de 103 millions d’habitants et 83 ethnies, particulièrement après les évènements meurtriers d’octobre en Oromia et la tentative du coup d’Etat dans l’Amhara en juin dernier.


Réconciliation, dialogue, pardon, unité, paix, cohabitation pacifique ont été les maîtres mots cette année de la réforme qui se poursuit dans un pays qui se projette dans l’avenir et qui ambitionne d’être une puissance économique de l’Est du Continent. 

Sur le plan économique, les réformes macroéconomiques, sectorielles et structurelles, inscrites dans le programme du Premier ministre Abiy Ahmed, se sont poursuivies au cours de l’année 2019, l’objectif étant la dynamisation de l’économie éthiopienne. L’appui confirmé des partenaires du pays devrait atteindre les 9 milliards de dollars à fin décembre.

Volet politique, la priorité a été donnée à l’unité et l’unification des rangs pour relever les défis de la réforme comme en témoigne la fusion en novembre de trois des quatre grands partis formant la coalition au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF), devenu désormais le Parti de la Prospérité auquel vont se joindre début décembre neuf autres formations politiques.

En effet, c’est sous le signe de l’unité que ces partis se préparent aux prochaines élections de mai 2020. Et pour mener à bien ces échéances qui vont consolider le processus de réforme enclenché dans le pays, une nouvelle loi électorale et une autre sur les partis politiques ont été adoptées cette année, l’objectif étant la tenue d’élections libres, transparente et démocratiques.

Sur la scène nationale, la présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde et le Premier ministre Abiy Ahmed n’ont cessé tout au long de l’année d’appeler les Éthiopiennes et les Éthiopiens à l’unité et à l’union et à une cohabitation pacifique et à rejeter toutes les formes de violences intercommunautaires, de haine et de divisions particulièrement après les affrontements intercommunautaire survenus en octobre dernier en Oromia et qui ont fait 86 morts et la tentative du coup d’Etat en Amhara et l’assassinat du chef d’état-major de l’armée éthiopienne à Addis-Abeba.

Au plans régional, l’année a été marquée par la consécration des efforts de l’Éthiopie pour le rétablissement de la paix au Soudan et au Soudan du Sud à travers la médiation entreprise par le Premier ministre Abiy Ahmed aux côtés de l’Union africaine et de l’IGAD, mais aussi l’année où Abiy Ahmed se voit attribuer le Prix Nobel de la Paix pour la réconciliation historique menée avec l’Érythrée après un conflit qui avait fait de centaine de milliers de morts des deux côtés.

L’année 2019, a été aussi marquée par la poursuite de la construction du grand barrage la Renaissance qui prévoit une capacité de production de plus de 6.000 mégawatts et sur lequel l’Éthiopie mise pour stimuler son développement, mais surtout la poursuite du processus de négociation avec l’Egypte et le Soudan pour aboutir à une solution sur les conditions du remplissage de ce grand barrage.

Côté Environnement, un programme ambitieux de plantation de quatre milliards d’arbres a été mené à bien au cours de l’année à travers le pays. L’initiative du Premier ministre Abiy Ahmed a été hautement saluée eu égard à son impact direct pour lutter contre les effets du changement climatique en Ethiopie.

Sur un autre registre, l’année qui tire à sa fin a été émaillée par un drame qui a coûté en mars dernier la vie à 157 personnes de différentes nationalités, dont deux Marocains. En effet, le 10 mars dernier, l'avion de la compagnie éthiopienne un Boeing 737 MAX, qui devait assurer la liaison entre Addis-Abeba et Nairobi au Kenya, s'est écrasé six minutes après son décollage, faisant 157 victimes de différentes nationalités.


Tags : Éthiopie



Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud | Tunisie