MAP - Publié le Mercredi 2 Octobre 2019 à 09:57

L'Africa Investment Meeting Roadshow 2019 fait escale à Washington


​Washington - La promotion des opportunités d'investissement en Afrique a été au centre de l'"Africa Investment Meeting Roadshow 2019" (AIM Roadshow) qui a fait escale mardi à Washington.


Initié par la plateforme d’investissement Winvestnet, en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), cet évènement, qui a rassemblé de nombreux diplomates et responsables américains et africains, se veut une occasion pour inciter les investisseurs US à explorer le marché africain et de s’informer des projets stratégiques d’investissement sur le continent, notamment dans les domaines de l’infrastructure, de l’agriculture, des énergies, de la logistique et de l’éducation. 

Dans une allocution à cette occasion, l’ambassadeur de l’Union africaine aux Etats-Unis, Arikana Chihombori Quao, est revenu sur le long chemin parcouru par les pays africains depuis la fin de la colonisation jusqu’à leur intégration sur le marché mondial.

"En mars 2018, les chefs d’Etat des pays africains ont convenu que le seul moyen pour que l’Afrique sorte de l’ombre était de parler d’une seule et même voix", a-t-elle martelé, se félicitant des perspectives que devraient ouvrir l’accord sur la nouvelle Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Mme Chihombori Quao a fait part de sa "profonde admiration" pour l'action de SM le Roi Mohammed VI en faveur du renforcement de l'unité africaine et de la promotion d'un partenariat sud-sud ambitieux et solidaire.

Elle s'est dit "particulièrement fière" d'avoir assisté au discours prononcé par le Souverain devant le 28ème Sommet de l'Union africaine le 31 janvier 2017, à Addis-Abeba, qui a marqué, selon elle, "le retour tant attendu" du Maroc au sein de sa famille, l'institution panafricaine. De son côté, le Commissaire de l’UA pour le Commerce et l’Industrie, Albert Muchanga, a relevé que l’Afrique est un vaste marché émergent attractif, rassemblant plus de 1,27 milliard de personnes, notant que l’entrée en vigueur de la ZLECA est de nature à "harmoniser les politiques, règles et procédures du marché sur le continent, ce qui va, par conséquent, réduire les coûts pour les investisseurs étrangers".

"La ZLECA est désormais le marché domestique africain. En touchant terre dans une partie de l’Afrique, vous accédez à l’ensemble du continent", s'est-il réjoui à l'occasion d'une session sous la thématique, "Les développements de l'investissement et du Commerce en Afrique: Les nouveaux rôles et défis des institutions gouvernementales et intergouvernementales".

De son côté, Néjma El Houda Bouamama, en charge de la Commission d'investissement au sein de l'AMDIE, a relevé que les réformes qu’a connues le Maroc sous le règne de SM le Roi Mohammed VI ont permis de faire du Royaume un hub attractif pour les investissements sur le continent africain.

"Le Maroc a émergé comme leader régional et l’un des meilleurs partenaires de développement pour les économies africaines en pleine expansion", a-t-elle affirmé, soulignant que "l'engagement du Royaume en faveur d’une croissance plus inclusive est reconnu à travers le continent".

Le PDG de Winvestnet, Reda Rami, a saisi l'occasion de ce forum pour remettre des trophées symboliques à plusieurs personnalités africaines et américaines en signe de reconnaissance de leur action au service d'un partenariat économique plus solide entre les Etats-Unis et l'Afrique. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud