MAP - Publié le Mercredi 21 Octobre 2020 à 17:00

L'Afrique du Sud pourrait devenir un exportateur majeur d'hydrogène vert dans le monde


​Johannesburg - L'Afrique du Sud pourrait devenir un exportateur de premier plan d'hydrogène vert rentable dans le monde, compte tenu de son grand potentiel en énergies renouvelables, a indiqué mardi le cabinet international Waterhouse Cooper (PwC).


Le pays dispose de l'un des plus grands potentiels de production d’énergie renouvelable au monde, a ajouté PwC dans un rapport intitulé "Libérer le potentiel hydrogène de l’Afrique du Sud", notant que d'importantes sommes ont été engagées dans des projets solaires, éoliens et de stockage à travers le pays.

Compte tenu de ses efforts consacrés au développement de sources d’énergie alternatives, l'Afrique du Sud dispose d'une opportunité réelle de produire les énergies renouvelables, notamment l'hydrogène obtenu par électrolyse, précise le rapport.

"La transition de l'industrie du charbon et du gaz naturel, en difficulté en Afrique du Sud, vers la production d'hydrogène, pourrait contribuer à protéger les emplois et, si en cas d'exportation, à générer des revenus en devise étrangère essentiels pour le pays", poursuit la même source qui relève que le Plan intégré des ressources, publié en 2019 par le gouvernement sud-africain, indique clairement que les énergies renouvelables occupent désormais une place de choix dans le mix énergétique du pays.

Selon les experts de PwC, l'infrastructure nécessaire pour exporter de l'hydrogène est similaire aux réseaux de gaz naturel existants. Des tests ont déjà été réalisés dans ce domaine en Australie et au Japon.

Ils ont souligné, à cet égard, que l'Afrique du Sud pourrait utiliser son infrastructure portuaire existante pour exporter sa production et, par conséquent, protéger les emplois et revaloriser ses infrastructures sous-exploitées en raison de la baisse de la demande mondiale de charbon.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador