MAP - Publié le Mardi 17 Septembre 2019 à 09:16

L'interaction entre le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et la Commission de l’UA au centre d’une réunion sous la Présidence marocaine du Conseil



Addis-Abeba - L’interaction entre le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine et la Commission de l’UA, a été au centre d’une réunion, lundi à Addis-Abeba, du Conseil sous la Présidence du Maroc.

Cette thématique à l’initiative du Royaume, la première du genre au niveau du CPS, vise la consolidation et la coordination interdépartementale au sein de l’UA en vue d’accompagner le Conseil de paix et de sécurité, l’objectif étant d’assurer l’efficience et l’efficacité de son action.

Lors de cette réunion qui s’est déroulée en présence notamment du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, les quinze pays membres du CPS se sont interagis avec cette thématique à travers une série de propositions et de recommandations à même de renforcer la coordination continue entre le Conseil et ses membres d’une part et avec la Commission de l’UA dans toutes ses composantes et organes de gestion internes, d’autre part.

Dans une déclaration à la MAP, le président du CPS pour le mois de Septembre, l’ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohammed Arrouchi, a indiqué que les représentants des pays membres du CPS ont insisté sur la nécessité d’institutionnaliser et de pérenniser cette initiative de la présidence marocaine du Conseil dans la mesure où elle assure une coordination constante et permanente entre les différents organes et les institutions concernées par les questions de la Paix et de la sécurité au niveau de l’union africaine, d’une part et les autres communautés économiques régionale du Continent, d’autre part.

Le choix de l’interaction entre le CPS de l’Union africaine et la Commission de l’UA, rappelle-t-on, s’inscrit dans le cadre des priorités de la présidence marocaine du Conseil qui portent également sur le changement climatique, la justice transitionnelle, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, la réforme du secteur de sécurité dans les pays africains, l’interdépendance Paix-Sécurité-développement et la médiation.

Depuis le retour du Maroc à l’Union africaine, le Royaume qui a été élu membre du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pour un mandat de deux années, préside pour la première fois le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud