MAP - Publié le Vendredi 6 Décembre 2019 à 15:44

Le FMI prête plus de 200 millions de dollars à l'Angola


​Johannesburg - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé l’octroi d’un prêt de 247 millions de dollars au profit de l'Angola pour l'aider à initier les réformes nécessaires pour faire face à ses difficultés financières.


Ce prêt, qui s'inscrit dans le cadre du mécanisme élargi de crédit du FMI, intervient après l'examen des progrès réalisés par ce pays d’Afrique australe dans le cadre du programme, explique l'institution de Bretton Woods.

L’Angola a réalisé des progrès en matière de réduction des dépenses de l’Etat et de diversification des activités économiques en dehors du pétrole, indique le FMI, notant toutefois que les perspectives économiques du pays étaient toujours incertaines et qu’il devait consentir davantage d’efforts pour lutter contre la mauvaise gestion et la corruption.

Pour atténuer les risques élevés qui pèsent sur la viabilité de la dette du pays, les autorités doivent poursuivre leurs efforts en vue de mobiliser des recettes non pétrolières et renforcer la transparence des entreprises publiques, ajoute le Fonds.

Le FMI avait initialement approuvé un prêt de 3,7 milliards de dollars en décembre 2018 pour aider l’Angola à gérer la crise engendrée par la baisse des prix du brut sur les marchés mondiaux.

L’Angola est le deuxième exportateur de pétrole en Afrique. Environ 65 pc de ses recettes fiscales proviennent de la vente de combustibles fossiles.

Toutefois, la baisse des prix du brut et des années de mauvaise gestion au sein de la compagnie pétrolière publique, Sonangol, ont durement affecté les ressources financières du pays.

Le mécanisme élargi de crédit (FEP) du FMI est un programme qui donne accès à des prêts destinés à mettre en place des réformes structurelles, macroéconomiques et de gouvernance dans le but d'aider les pays à faible croissance économique ou ayant des problèmes d’endettement.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud