MAP - Publié le Samedi 14 Novembre 2020 à 10:29

Les derniers développements à Guergarate ont placé le "polisario" dans un état d'"isolement international"


​Abu Dhabi - Les derniers développements relatifs aux provocations du "polisario" au passage de Guergarate au Sahara marocain, ont placé les séparatistes dans un état d'"isolement international", écrit vendredi le site émirati "Al-Ain News".


Dans un article sous le titre :"Le Maroc et la crise de Guergarate ... une diplomatie sage bombarde les provocations", le site émirati souligne que "la faiblesse de l'argument juridique de la milice du polisario l'a contraint à recourir à des pratiques de guérilla et de bandits, en poussant des civils dans une zone tampon et en les contraignant à faire des actes de sabotage et de provocation".

"Al-Ain News" a ajouté que la guérilla menée par ces milices séparatistes en fermant le passage de Guergarate a provoqué la suspension des échanges commerciaux et le passage des personnes entre la Mauritanie et le Maroc.

Et d'ajouter que ces "milices utilise les civils comme boucliers humains pour provoquer Rabat, tout en cherchant à apparaître comme la partie opprimée devant la communauté internationale, mais la sage diplomatie du Maroc a fait échouer tous les manœuvres des séparatistes qui font aujourd'hui l'objet de condamnations internationales".

A travers ces agissements, le "polisario" viole les résolutions et recommandations du Conseil de sécurité, ainsi que la quatrième Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, souligne le site d'information, rappelant que la milice du "polisario" a délibérément mené, depuis août dernier, des provocations successives dans la zone tampon de Guergarate, en bloquant la circulation des personnes et des marchandises à la manière des "guérillas et des bandits". "Al-Ain News" souligne, par ailleurs, que "le polisario vit aujourd'hui dans un état de confusion en raison de l'augmentation du nombre de pays qui ont retiré leur reconnaissance de la fantomatique rasd et de la grande dynamique diplomatique que connaît la région en faveur du Maroc".

Face aux provocations, poursuit la même source, le Maroc a veillé à adopter une politique de retenue et à agir diplomatiquement à travers les Nations Unies, en tenant informées le Secrétariat général des Nations Unies et la présidence du Conseil de sécurité et ses membres, à travers l'ambassadeur et représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, de la gravité de la situation qui prévaut dans la région.

Dans la foulée, ajoute le site, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé le "polisario" à retirer sa milice et à quitter la zone tampon de Guergarate.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador