MAP - Publié le Vendredi 20 Décembre 2019 à 10:46

Lutte contre le terrorisme : plaidoyer au Caire pour un soutien financier à l'UA


​Le Caire - Les participants à la 12ème réunion ordinaire du comité technique spécialisé de l’Union africaine (UA) sur la défense, la sûreté et la sécurité ont appelé, jeudi au Caire, à soutenir les efforts de l’UA visant à mobiliser des fonds pour prévenir et contrer le terrorisme en Afrique.


Au terme de cette réunion, qui a rassemblé les ministres africains de la Défense, les participants ont, dans une déclaration commune, exhorté les États membres de l'Union à accorder un appui financier au fonds spécial de l'Union créé à cet effet, insistant sur la responsabilité du Conseil de sécurité de l’ONU en ce qui concerne la mise à disposition des ressources nécessaires pour le maintien de la paix et la stabilité et la mise en œuvre des activités de reconstruction et de développement post-conflit.

Outre les ministres africains chargés de la Défense, cette rencontre a été marquée par la participation de cadres de la sécurité et des experts en défense et en sécurité de divers pays du continent.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par Mohamed Arrouchi, Ambassadeur et Représentant permanent du Maroc auprès de l’Union africaine (UA) et de la commission économique pour l’Afrique. La délégation marocaine comprend également des responsables et des cadres des départements de la défense, de l’intérieur et des affaires étrangères.

Les participants ont été unanimes à mettre en garde contre l’intensification de la menace transnationale du terrorisme et de l'extrémisme violent qui provoquent une destruction et des pertes massives en vies humaines, notamment dans les zones du Sahel, du bassin du Lac Tchad et de la Corne de l'Afrique.

Ils ont également exprimé leur préoccupation face à la propagation rapide de ces phénomènes dans d'autres régions du continent, en particulier en Afrique occidentale, centrale et australe.

Dans ce contexte, les participants ont convenu d'activer rapidement la force africaine contre le terrorisme, dans le cadre de l'approche globale qui a été mise en œuvre sur le continent pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme violent.

D’autre part, ils ont appelé les États membres de l’Union ainsi que les groupes économiques et mécanismes régionaux à contribuer de manière proactive à garantir le succès des efforts de lutte contre le terrorisme ainsi qu’à prendre des mesures pratiques pour promouvoir le développement social et économique, éliminer la pauvreté et atténuer les effets du changement climatique.

La déclaration du Caire qui a sanctionné les travaux de cette réunion a également appelé la Commission de l'Union africaine à mettre en œuvre une deuxième phase de l'étude de la cartographie des armes légères et de petit calibre, en se concentrant sur les flux d'armes illicites liés aux activités terroristes en étroite coopération avec les États Membres et les groupes économiques et régionaux.

Elle a aussi exhorté la Commission de l'Union africaine à revoir l'accord de 1977 de l'Organisation de l'unité africaine visant à éliminer les "séparatistes" et à le présenter pour examen à la prochaine réunion du comité technique spécialisé dans la défense, la sûreté et la sécurité.

La Déclaration du Caire a exhorté les États membres à continuer de mettre en œuvre les mandats existants des opérations de maintien de la paix mandatés et autorisés par l'Union africaine ainsi que les Nations Unies à fournir des ressources supplémentaires pour la mise en œuvre des mandats des opérations de soutien de la paix.

Elle a appelé la Commission de l'UA à concevoir un plan quinquennal (2021-2025) au lieu et place du Plan d'action de Maputo sur le renforcement de la Force africaine pour la période 2016-2020.

Cette réunion ministérielle a été précédée d'une réunion préparatoire de trois jours au niveau des experts (15-16-17 décembre), qui a sanctionné ses travaux par l'élaboration d'un rapport qui a été présenté mercredi à la réunion des chefs d'état-major.

La réunion d'experts a examiné plusieurs sujets notamment les efforts de l'Union africaine pour l'instauration de la paix en Afrique d'ici 2020, les principes de l'UA sur les opérations de maintien de la paix et le projet de l'Union africaine sur la gestion des armes légères et de petit calibre récupérées lors des opérations de maintien de la paix.

La réunion a également examiné un projet d'organisation du traitement des données pour le système de communication de la police africaine et le projet de stratégie de gouvernance des frontières de l'Union africaine. 


Tags : terrorisme, UA



Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud