AFP - Publié le Jeudi 8 Octobre 2020 à 11:20

Neuf manifestants écroués pour avoir participé à une marche du "Hirak" à Alger


​Alger - Neuf manifestants algériens ont été écroués mercredi soir, deux jours après avoir été interpellés lors d'une marche à Alger en mémoire du soulèvement populaire du 5 octobre 1988, a indiqué à l'AFP l'un de leurs avocats.


Ils ont été incarcérés après avoir été entendus par les magistrats du tribunal de Sidi M'hamed à Alger. Neuf autres protestataires, arrêtés le même jour, ont été remis en liberté.

"Le procès de ces 18 manifestants aura lieu le 14 octobre", a précisé Me Mustapha Bouchachi.

Parmi les personnes placées sous mandat de dépôt, huit sont poursuivies pour "attoupement non-armé et incitation à troubles de l'ordre public", et la neuvième pour "atteinte à la personne du président de la République".

Les 18 manifestants avaient été interpellés lundi par la police alors que plusieurs centaines de partisans du mouvement de contestation "Hirak" tentaient de défiler dans le centre de la capitale, bravant l'interdiction de tout rassemblement public imposée en raison de la crise santaire.

Cette manifestation -- la première dans la capitale depuis l'interruption des marches du "Hirak" à la mi-mars -- avait été rapidement dispersée et 42 personnes au total apprégendées par la police, selon le Comité national pour la défense des détenus (CNLD), une association qui recense les prisonniers d'opinion en Algérie.


Tags : Algérie, Hirak



Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador