MAP - Publié le Jeudi 5 Décembre 2019 à 11:15

Remise à Rabat du Prix de la société civile 2019


​Rabat - Le prix de la société civile a été remis, mercredi soir, aux lauréats de la troisième édition de cette distinction pour leurs contributions et leurs initiatives innovantes au titre de l'année 2019.


Les trois catégories du prix à savoir les associations et organisations locales, les ONG nationales et les personnalités civiles ont été remis lors d'une cérémonie marquée par la présence de membres du gouvernement, d'acteurs associatifs et d'autres personnalités.

Dans la première catégorie, le premier prix a été décerné à l'association Tafitouit Ait Yacoub pour le développement et la solidarité (Beni Mellal) pour ses efforts en matière de transport scolaire en milieu rural, alors que le deuxième prix est revenu in ex-aequo à l'association de développement social et culturel du Douar Ouled Yahia à Marrakech et l'association des personnes handicapées de Zagora.

Pour la catégorie des associations et ONG nationales, le premier prix a été octroyé à l'association Bayti pour enfants en situation difficile, tandis que le jury a décidé de ne pas attribuer le deuxième prix.

Dans la catégorie des personnalités, ont été primées Fatima Zahra Zaha et Milouda Chafiq qui s'activent dans le domaine associatif, récompensées pour leur action notamment en matière de lutte contre l'analphabétisme, contre le violence à l'égard des femmes et de promotion de la situation de la femme.

Le jury composé de membres reconnus par leur contribution scientifique et leur action dans les domaines associatif et des droits de l'homme a décidé de ne pas accorder le prix de la catégorie associations et organisations des Marocains résidant à l’étranger sachant qu'une seule association a présenté sa candidature.

A cette occasion, le ministre d’État chargé des droits de l'Homme et des relations avec le parlement, Mustapha Ramid, a qualifié le prix de la société civile d'"acquis" qu'il convient de préserver et de contribuer à sa promotion.

Il a également salué le mouvement associatif pour ses initiatives visant la consécration des droits de l'homme, dans la perspective de la réalisation du développement globale et durable et de consolidation de l'édifice démocratique.

M. Ramid a en outre souligné l'engagement pris par le ministère pour le renforcement de la concertation entre l'Etat et les associations autour des questions liées à sa stratégie actuelle à travers la tenue de sept rencontres de concertation régionales, en tant que plateformes d'écoute et de communication avec la société civile.

Après avoir énuméré les divers aspects de cette collaboration, le ministre a affirmé que son département reste résolument déterminé à poursuivre ses efforts dans un cadre de concert avec les ministères concernés et les partenaires en vue de mettre en œuvre les chantiers relatifs à la société civile et aux droits de l'Homme, dont ceux en lien avec la démocratie participative, le plaidoyer pour la marocanité du Sahara, le développement de la société et de la transition numérique.

Au total, 143 candidatures ont été déposées pour l'obtention de cette distinction lancée en vertu d'un décret promulgué le 4 mars 2016 destiné à récompenser les acteurs de la société civile et les ONG pour leurs contributions, à promouvoir leurs actions et initiatives novatrices et leurs services en faveur de la société.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Algérie | Afrique du Sud