MAP - Publié le Mardi 3 Mars 2020 à 11:21

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 03/03/2020


Dakar – La découverte du premier cas de Coronavirus au Sénégal, les mesures de prévention contre Covid-19 au Gabon, les enjeux de la visite du président de la RD Congo aux Etats Unis, la coopération entre Djibouti et la Jordanie et les difficultés financières que connait l'Afrique du Sud, sont entre autres, les principaux sujets développés et commentés par les journaux africains parus mardi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous un titre à la Une « Premier cas de Coronavirus au Sénégal : le plan national de riposte lancé », que le Sénégal a enregistré son premier cas de coronavirus depuis hier.

L'Etat n’a pas tardé à réagir en mettant en branle un plan national de riposte, validé le même jour en conseil présidentiel, indique le journal, notant que comme il l’a annoncé lors de la cérémonie de levée des couleurs, le chef de l’Etat, Macky Sall, a dirigé, aussitôt après, un conseil présidentiel consacré à la menace sécuritaire.

« Le Sénégal est prêt à faire face à cette situation », a déclaré le président de la République, saluant la qualité et la résilience du dispositif et appelant au calme et à la sérénité.

« Covid-19 est là… », titre de son côté +Libération+, notant qu’un deuxième patient a été interné et que les résultats seront connus dans les 48 heures.

« Premier cas de coronavirus au Sénégal : pas de panique », renchérit de son côté +Enquête+, faisant savoir que le gouvernement du Sénégal est disposé à mettre les moyens qu’il faut, quels que soient les coûts, pour faire face à cette épidémie du COVID-19, selon les propos du chef de l’Etat sénégalais.

En Côte d'Ivoire, "Fraternité matin" rapporte que le taux d'exécution du Contrat de désendettement et de développement (C2D), un mécanisme de financement du développement mis en œuvre en Côte d'Ivoire depuis 2012, s'établit à 84% en 2019. L'information a été donnée par Emmanuel Debroise, le directeur général de l'Agence française de développement (AFD) en Côte d'Ivoire, qui s'exprimait à l'ouverture de la revue sectorielle 2019 des projets du C2D, souligne la publication.

"A la date d'aujourd'hui, de nombreux projets ont été livrés. Outre les infrastructures, le C2D permet de mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités...Le taux d'exécution des projets du C2D est de 84% en 2019», a fait savoir M. Debroise, estimant que cela reste une «performante très louable", ajoute le journal. Au Gabon, +L'Union+ revient sur les mesures de prévention contre coronavirus. Il écrit dans ce sens que le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a reçu, hier au palais présidentiel le Premier Ministre, Julien Nkoghé Bekalé qu’accompagnaient Lambert Noël Matha, Alain Claude Bilie-by-Nze, Léon Armel Bounda Balonzi, Max Limoukou et Rose Christiane Ossouka Raponda, respectivement ministres de l’intérieur, des Affaires Étrangères, des Transports, de la Santé et de la Défense nationale.

Au cours de cette rencontre, l’équipe conduite par le Premier Ministre a fait un point au Chef de l’Etat sur le plan de prévention et de riposte face à l’épidémie du coronavirus (covid – 19), notamment les actions qui ont été menées, ajoute la publication, notant que le Chef de l’Etat et ses hôtes ont également évoqué les opérations à mener à court, moyen et long terme.

Par ailleurs, le Président de la République a instruit le chef du gouvernement de renforcer le dispositif de prévention et de sécurité sanitaire aux aéroports et aux frontières terrestres et maritimes.

Sur un autre registre, le quotidien indique que l’état de la société gabonaise, les difficultés que traverse celle-ci et les préoccupations propres à leurs chambres respectives étaient au centre hier des discours de rentrée des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat.

En RD Congo, "L'Avenir" indique que les Évêques catholiques membres de la Conférence nationale épiscopale du Congo (CENCO) “ont exhorté le Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo à veiller à la dépolitisation de la gestion des entreprises publiques en privilégiant la compétence”. 

“A en croire la CENCO, les entreprises publiques ne sont pas des vaches à lait pour les regroupements politiques, mais plutôt des unités de production pour la Nation”, ajoute l’article.

“Forum des As” revient sur les enjeux de la visite qu'effectue actuellement le président Tshisekedi aux Etats Unis. “Redynamiser la coopération avec les Etats- Unis n'est pas en soi un crime de lèse diplomatie ... Libre à Félix Tshisekedi de prendre des engagements à l'international. Cependant, la question qui se pose est celle de savoir si dans ce nouveau mariage réchauffé, les intérêts américains convergent sur toute la ligne avec ceux des Congolais”, se demande l’auteur de l’article.

“ Au cas où les intérêts des Etats-Unis d'Amérique sont divergents ou ne participent pas forcément à ceux de la RD Congo, par rapport à l'ordre politique actuel au pays, il appartiendrait alors à Félix Tshisekedi de procéder au tri, dans ce que lui offre son nouveau partenaire”, estime-t-il.

A Djibouti, le journal +Al-qarn+ focalise son attention sur les perspectives de coopération entre Djibouti et la Jordanie, indiquant que les deux pays ont signé, dimanche dans la capitale jordanienne, un protocole de coopération dans le domaine d'investissements.

Signé par l'ambassadeur de Djibouti en Jordanie et le président de l’Office jordanien des investissements, cet accord vise, entre autres, à renforcer la coopération économique bilatérale et à promouvoir les relations commerciales entre les entreprises jordaniennes et djiboutiennes, écrit la publication.

Et d’ajouter que la cérémonie de signature, à laquelle a pris part une délégation djiboutienne conduite par le ministre du Commerce, a été marquée par la présentation des principaux projets d'investissement en cours en Jordanie. Au Rwanda, +KT Press+ rapporte que le nouveau ministre d'Etat rwandais chargé de la Santé publique, Tharcisse Mpunga, a promis que tous les Rwandais atteints d'hépatite C auront accès aux traitements d’ici 2021.

Le nouveau responsable, nommé la semaine passée par le chef de l’Etat suite à un remaniement ministériel, a déclaré lors d’une conférence de presse que son département a placé la lutte contre l'hépatite C au centre de ses priorités.

Selon les chiffres du ministère, cités par la publication, au moins 4% des 12 millions de Rwandais vivent avec ce virus mortel, dont 20.000 seulement sont sous traitement. 

En économie, +RNA+ écrit que l'appel d'offres pour la construction d'une voie ferrée à écartement standard entre la Tanzanie, le Rwanda et la RDC sera lancé au cours des prochaines semaines.

Les gouvernements de Tanzanie et du Rwanda sont entrés dans la phase finale de leurs négociations sur la construction d'une voie ferrée à écartement standard entre le port sec d'Isaka, en Tanzanie, et Kigali au Rwanda, indique le média.

Au Ghana, +Daily Guide+ rapporte que le sous-ministre de l'Emploi et des Relations de travail, Bright Wireko-Brobby, a révélé que le gouvernement a créé 2,2 millions d'emplois depuis 2017.

"Au total, depuis notre arrivée au pouvoir, 2.204.397 emplois ont été créés", a affirmé le responsable, notant que la dernière enquête sur le niveau de vie au Ghana a montré que le chômage est passé de 11,9% en 2015 à 7,3% en 2019.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s'intéresse aux propos du président Nana Akufo-Addo, selon lesquels le Ghana ne voulait plus dépendre de la production et de l'exportation de matières premières, dont les fèves de cacao.

Selon le chef d’Etat, le Ghana a l'intention de transformer de plus en plus son cacao, dans le but de produire plus de chocolat, "parce que nous pensons qu'il ne peut y avoir de prospérité future pour le peuple ghanéen, à court, moyen ou long terme, si nous continuons à maintenir des structures économiques qui dépendent de la production et de l'exportation des matières premières", rapporte le quotidien.

En Afrique du Sud , +Independent Online+ s'intéresse aux difficultés financières que connait le pays. Il écrit ainsi que le ministre des Finances Tito Mboweni a continué à souligner, lors de son discours annuel sur le budget 2020, la nécessité urgente de mettre en œuvre des réformes structurelles indispensables pour soutenir une croissance significative et durable de l'économie.

Citant l'économiste principal de la banque FNB, Siphamandla Mkhwanazi, le journal constate qu'en dépit des "mesures importantes annoncées par le ministre pour réduire les dépenses de l'Etat, la décision de ne pas lever de recettes supplémentaires à travers l'augmentation des taxes en 2020/21 a laissé le déficit budgétaire en grande partie inchangé.

Par ailleurs, ajoute-t-il, le renflouement des entités publiques, en particulier la compagnie d'électricité Eskom, affectera « la dette souveraine du pays qui continuera d'augmenter à des niveaux de plus en plus insoutenables ».

Toujours en ce qui a trait aux finances publiques, +The Star+ rapporte les propos du ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni, qui a indiqué que la chaine de télévision publique en difficulté (SABC) devrait enregistrer une perte de près de 605 millions de rands au cours de cet exercice qui s'achève le 31 mars

La SABC a enregistré une perte de 482,4 millions de rands au cours de l'année précédente et son chiffre d'affaires a également baissé de 3 pc, précise le journal, notant que les pertes de la compagnie passeront à 302,3 millions de rands en 2020/21. Au Kenya, les principaux journaux rapportent que l'ancien ministre des Sports Rashid Echesa a été arrêté, une deuxième fois, lundi soir à son domicile de Karen à Nairobi, pour acquisition frauduleuse de voitures de luxe.

Les limiers de l'unité des crimes économiques sont entrés au domicile de l'ancien responsable avant de procéder à la saisie des voitures, écrit le journal "The Star", ajoutant que Echesa et trois de ses acolytes avaient été arrêtés auparavant pour de faux appels d'offres présumés avant d'être relâchés quelques jours après avoir payé une caution de 1 million de shilling (environ 10.000 dollars).

Une collection de cinq voitures haut de gamme a été saisie lors de cette opération, souligne, pour sa part, le journal "Kenyans.co", citant des sources de la Direction des Investigations Criminelles (DCI).

En Ethiopie, les médias locaux s'intéressent à la célébration du 124ème anniversaire de la bataille d'Adwa dans le nord du pays et la victoire historique des forces éthiopiennes sur l’armée italienne.

+FANA BC+ revient ainsi sur la commémoration du 124e anniversaire de la bataille d'Adwa et la victoire historique des forces éthiopiennes sur l’armée italienne, en focalisant sur l’appel de la présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde à l’unité et la paix pour réaliser les aspirations du pays à la prospérité.

«La victoire d'Adwa n'est pas seulement une victoire nationale. C’est une victoire qui a relancé la libération de l’Afrique», a dit la présidente lors d’une cérémonie en commémoration de cet évènement. 

+ADDIS STANDARD+ qui s’intéresse aux significations de cette victoire, rappelle que le 02 mars 1896, les Ethiopiens avaient vaincu l'armée coloniale italienne fortement mécanisée lors de la bataille d'Adwa, dans le nord du pays.

Cette étape historique incarne la culture et l'identité populaires de l'Ethiopie, souligne le commentateur.

Sur le même évènement, +NEW BUSINESS ETHIOPIA+, écrit qu’il s’agit de la première victoire «du peuple noir sur les colonisateurs occidentaux hautement armés - les Italiens».

«Avec des outils et des armes traditionnels, les patriotes éthiopiens ont vaincu les forces italiennes, les plus avancées et les plus armées lors de la bataille d'Adwa», relève le média éthiopien.





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador