MAP - Publié le Jeudi 5 Décembre 2019 à 11:14

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 05/12/2019


Dakar – Le secteur du transport aérien au Sénégal, la présence militaire française antiterroriste au Sahel, la prestation de serment du nouveau gouvernement au Gabon, les relations économiques entre l'Ethiopie et la Grande Bretagne, les intempéries au Kenya et le Prix international d'excellence anti-corruption prévu lundi à Kigali, sont les principaux sujets qui focalisent l'attention de la presse africaine parue jeudi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que le président de la République a réceptionné, hier, sur le tarmac du pavillon présidentiel de l'aéroport Blaise Diagne, le deuxième airbus A330 neo dénommé Sine-Saloum.

Selon la même source, Macky Sall a annoncé l’acquisition prochaine de huit appareils pour donner de l’élan à la « propriété collective » qu’est la compagnie Air Sénégal.

Sous le titre « Promotion du dialogue social, Sénégal zéro déchet : Macky Sall lance un nouvel appel », +Le Quotidien+ rapporte que le président de la République, qui a insisté, en conseil des ministres, sur la question de l’ancrage durable du dialogue social et de l’accélération de l’adoption d’un nouveau pacte national de stabilité sociale et d’émergence économique, a demandé aux ministres chargés respectivement de la Fonction publique, des Finances et du budget, de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle de privilégier, dans l’esprit des accords signés, un dialogue social dynamique et constructif avec les partenaires sociaux.

Dans le même sillage, poursuit le journal, Macky Sall a demandé au ministre du Travail et du Dialogue social d’accélérer les processus d’évaluation, d’actualisation du plan d’actions et de signature du pacte national de stabilité sociale de l’émergence économique, conformément à la phase II du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Au Mali, +L'indépendant+ indique que le président français , Emmanuel Macron a invité mercredi à Pau (sud-ouest de la France) les présidents des cinq pays du Sahel, afin qu'ils "clarifient et formalisent leurs demandes à l'égard de la France" pour sa présence militaire antiterroriste au Sahel.

"Nous devons à très court terme reclarifier le cadre et les conditions politiques de notre intervention au Sahel avec les cinq Etats africains membres du G5 Sahel" (Mali, Burkina, Niger, Tchad, Mauritanie), a-t-il dit, en dénonçant "des ambiguïtés à l'égard des mouvements antifrançais", souligne le journal.

Et d'ajouter que malgré la présence des forces françaises (Barkhane, 4.500 soldats), régionales (force conjointe du G5 Sahel comprenant le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad) ou de l'ONU (Minusma), le Sahel fait l'objet d'attaques armées de plus en plus fréquentes après les premières violences dans le nord du Mali en 2012.

Au Gabon, +l'Union+ écrit sous le titre "Le poids du serment" que les 31 membres du gouvernement "Nkoghe Bekalé 5" ont prêté serment, hier au palais présidentiel de Libreville, devant le président Ali Bongo Ondimba et en présence des juges constitutionnels.

Et d’ajouter que c’est un engagement qui revêt une signification particulière dans le contexte actuel et qu’il appelle à une réflexion quant à son extension à d’autres responsables publics.

La publication souligne aussi que le président gabonais présidera, ce jeudi, un conseil des ministres, le premier après la nomination du nouveau gouvernement.

En RD Congo +Forum des AS+ indique que "Julien Paluku Kahongya, ministre de l'Industrie, ne cesse de rêver de matérialiser l'idée de la création des 100 millionnaires congolais d'ici à 2020. Ainsi, annonce-t-il, l'octroi de plus de 10 millions de dollars américains au Gouvernement congolais le mercredi 4 décembre à Kinshasa. Mobilisés par l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), ce fonds servira à appuyer l'Exécutif congolais dans son ambition". 

"Il va s'agir de financer de bons projets sélectionnés, mais aussi des jeunes et des femmes qui vont bénéficier désormais d'une formation pour être des millionnaires grâce au FPI (Fonds de promotion de l'industrie). Le patron de l'Industrie congolaise a appelé à l'objectivité dans la sélection des 10 meilleurs projets par le jury, qui seront financés", rapporte-t-il.

+L'Avenir+ revient sur la réunion entre le ministre congolais des transports Didier Mazenga Mukanzu et l'ambassadeur de l’Union européenne Jean-Marc Châtaigner. Ce dernier a présenté au ministre "un projet de l’UE axé sur la sécurisation, la modernisation et la navigabilité de la voie fluviale répondant aux standards internationaux, précisément sur le fleuve Congo et sur la rivière Kasaï". 

L’Ambassadeur de l’UE en RDC a annoncé la création, dans un bref délai, d’un Comité de pilotage qui sera composé des experts de l’UE et ceux du ministère des Transports. Ce Comité aura comme tâche d’examiner l’aide que le 10ème Fonds Européen pour le Développement compte apporter en RDC pour participer essentiellement à cette phase de reconstruction de ces infrastructures, surtout par la sécurité fluviale ou maritime et la navigabilité du fleuve Congo et la rivière Kasaï", rapporte l’auteur de l’article. 

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ revient sur la rencontre de la présidente éthiopienne Sahle-Work Zewde avec une délégation d'investisseurs venus du Royaume-Uni.

Les opérateurs britanniques ont salué les réformes entreprises en Ethiopie et exprimé leur volonté pour nouer des partenariats en Ethiopie, souligne le média éthiopien.

La délégation des investisseurs britanniques devra explorer les possibilités d'investissement en Ethiopie et rencontrer dans ce sens des membres du gouvernement en vue d'examiner la possibilité d'investir dans le pays, relève +FANA BC+. 

La délégation comporte des investisseurs de divers secteurs stratégiques, notamment l'agriculture, les télécommunications, la logistique, le tourisme, les mines et l'énergie.

Au Kenya, le journal à grand tirage "Daily Nation" rapporte que le barrage d'Uhuru à Ruiru a cédé tôt jeudi matin à la suite des fortes pluies qui s'étaient abattues ces derniers jours sur la région.

Les résidents du domaine de Varsityville à Kamakis ont été touchés et plusieurs maisons ont été inondées par les eaux du barrage, ajoute le journal, citant les autorités de la région.

Son confrère "The Star" se fait l'écho du bulletin d'alerte émis par le département de la météorologie qui a appelé les Kényans de 33 comtés à la vigilance face aux fortes pluies prévues aujourd’hui jeudi et demain.

La responsable du département de météorologie, Stella Aura, a déclaré que les pluies devraient s'intensifier jusqu'à samedi, rappelant que les crues et inondations occasionnées par des pluies inhabituelles durant cette saison ont déjà coûté la vie à 132 personnes.

A Djibouti, le quotidien +La Nation+ rapporte qu'une tempête tropicale se dirige vers l’ouest des côtes somaliennes et les touchera le vendredi 06 décembre, citant un communiqué de l’Agence nationale de la météorologie.

« Il est probable que cette tempête donnera des fortes précipitations accompagnées de coups de vent forts sur le nord de la Somalie », écrit le journal, indiquant que l’Agence nationale de la météorologie assure que la tempête ne va pas atteindre les côtes maritimes de Djibouti. 

Des informations plus détaillées seront fournies sur la tempête tropicale dans les prochaines heures par l’Agence nationale de la météorologie, ajoute le média.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ écrit que Kigali accueillera lundi prochain la 4è édition du Prix international d'excellence anti-corruption (ACE Awards 2019), qui coïncide avec la Journée internationale de lutte contre la corruption.

Le journal souligne que ce prix annuel, co-organisé par les gouvernements du Qatar et du Rwanda, vise à "mettre en valeur les réalisations créatives et remarquables de projets anti-corruption à travers le monde, et reconnaître publiquement ces efforts exceptionnels".

Citant le ministre rwandais de la Justice et procureur général de la République du Rwanda, le média note que "ce prix représente une source d'inspiration pour promouvoir l'esprit d'intégrité et de responsabilité".

Et d’ajouter que ce prix constitue un outil pour honorer ceux qui ont fait preuve de dévouement dans la lutte contre la corruption et inspirer les autres à reproduire des efforts similaires.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que la Commission nationale de l'éducation civique (NCCE) a annoncé avoir dépensé un million de cedis pour sensibiliser et informer le public sur les prochaines élections de district du 17 décembre et sur le référendum annulé. 

Selon la présidente de la Commission, Mme Josephine Nkrumah, le ministère du Gouvernement local et du Développement rural a attribué à la NCCE un million de cedis pour gérer la campagne de communication des élections.

Son confrère, +Ghanaian Times+ indique que l'actuel Président du Ghana, Nana Akufo Addo, va se présenter aux élections présidentielles de 2020. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador