MAP - Publié le Jeudi 13 Février 2020 à 12:00

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine du 13/02/2020


Dakar - La visite au Sénégal du Premier ministre canadien, le secteur de la santé au Gabon, l'électrification rurale au Mali, le coronavirus et la lutte contre l'invasion acridienne en Ethiopie sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue jeudi.


Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que la visite au Sénégal du Premier ministre canadien Justin Trudeau augure de belles perspectives pour le Sénégal, selon le chef de l'Etat Macky Sall, qui indique qu’"elle aborde une phase ascendante".

Le Sénégal et le Canada s’engagent à renforcer leur coopération vielle d’une cinquantaine d’années, note le journal, relevant qu’après un tête-à-tête avec le premier ministre canadien, le président de la République a souligné qu’il faut s’attendre à un nouveau cap.

Magnifiant l’exemplarité des relations entre les deux pays qui partagent des valeurs de paix, de liberté, d’ouverture et de respect des droits humains, Macky Sall s’est réjoui du fait que la coopération bilatérale qui touche différents secteurs d’activité connaisse une phase ascendante.

Loin de ce sujet, +Kritik+ rapporte sous le titre « Grève de 48 h à partir de ce jeudi, le G20 met sa menace à exécution », que le plan d’actions qui a démarré hier par un débrayage à 10 h, sera suivi d’une grève totale à partir d’aujourd’hui dans les établissements de l’élémentaire et du moyen secondaire.

« L’objectif est de faire réagir l’Etat pour qu’il accélère le dispositif de dématérialisation qui va permettre aux enseignants d’avoir leurs actes administratifs », selon le coordonnateur du G20, une entité qui regroupe les syndicats non représentatifs, ajoute la publication. En Côte d'Ivoire, "Le Mandat" fait savoir que le directeur général de la Caisse régionale de refinancement hypothécaire (CRRH-UEMOA), Christian Agossa, a indiqué que son institution a consenti 224 milliards de francs CFA en 2019 à 35 banques des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) pour le refinancement de l'habita social. "Notre disponibilité financière régulière facilite la promotion immobilière", a-t-il dit, à la faveur d’un panel sur « l’immobilier, le financement par les marchés financiers", qui s'est déroulé à Abidjan, dans le cadre de la conférence J-CAP. Ces financements sont libellés à des taux nets d’impôts et taxes, " des taux compétitives".

Sous l’initiative conjointe de la Banque mondiale et de la Société financière internationale (SFI) sur les marchés de capitaux, cette conférence qui a pris fin, mardi, a abordé les sujets liés aux principales tendances, aux défis et opportunités pour les marchés de capitaux de l’UEMOA, indique la publication.

Au Gabon, +l'Union+ s’intéresse au secteur de la santé. Il écrit dans ce sens que le ministère de la santé avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de lancer une campagne nationale de déparasitage contre les vers intestinaux.

Cette campagne qui se déroulera du 12 au 19 février 2020 sur l’ensemble du territoire gabonais, cible principalement les établissements scolaires du pays vu que la population touchée par cette maladie est les enfants âgés entre 5 et 14 ans, souligne le journal.

Sur un autre sujet, la publication indique que la démission mardi du Pr Marc-Louis Ropivia du rectorat de l'Université Omar-Bongo (UOB) pose avec acuité le problème de sa succession, à quelques jours de la rentrée académique au sein de la mère des universités gabonaises, relevant qu’en prenant immédiatement acte de cette démission qui ouvre la voie à la vacance de la fonction de recteur de l'UOB, le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, a indiqué hier à la presse qu'il n'y aura pas d'appel à candidature, comme prévu dans le décret fixant la procédure de désignation des chefs d'établissement public d'enseignement supérieur au Gabon.

Et d’expliquer que le prochain recteur de l'Université Omar-Bongo sera donc choisi parmi les vice-recteurs de l’université.


En RD Congo +Forum des As+ indique que cette année, plus de 17. 000 agents et fonctionnaires de l'Etat sont éligibles à la retraite décidée par le gouvernement, notant qu'il s’agit d’une décision d'exécuter le Programme de mise à la retraite dans cinq ministères pilotes et de l'étendre aux autres secteurs en priorisant la Santé et l’éducation.

"L'objectif de cette opération réclamée depuis plusieurs décennies est d'assainir l'administration publique, en mettant en place les mécanismes de contrôle et de gestion des effectifs et de la rentabilité de chaque agent. Cette mise à la retraite permettra, par conséquent, de recruter de nouvelles unités", explique l’auteur de l'article.

+L’Avenir+ aborde une réunion tenue mercredi à Kinshasa sur le coronavirus qui sévit actuellement en Chine. Organisée par le centre interdisciplinaire de gestion du risque sanitaire, CIGRS, "cette activité avait pour objectif d’outiller les professionnels des médias, des informations nécessaires pouvant leurs permettre de mieux informer leurs publics", relève l’auteur de l’article.

Edith Nkwembe, microbiologiste et responsable du laboratoire des virus respiratoires à l’institut national des recherches biomédicale, a indiqué que la RDC “est en alerte et en phase pré-épidémie, contrairement à la chine qui est en pleine épidémie”, et que tous les points d’entrée du pays sont équipés, afin d’empêcher d’éventuels cas d’importation de cette maladie", rapporte-t-il.

Au Mali, +l'essor+ indique que sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté mercredi des projets de texte relatifs à la ratification de l'Accord de financement, signé à Bamako, le 20 septembre 2019, entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Association internationale de Développement, relatif au financement additionnel au titre du Projet de Systèmes hybrides d’Electrification rurale.

Par cet accord, l’Association internationale de Développement accorde au Gouvernement de la République du Mali un prêt d’un montant de 18 millions d’Euros, soit 11 milliards 807 millions 226 mille francs CFA.

Le Projet, objet du financement, vise à améliorer l’accès des populations des zones rurales aux services de l’électricité et à accroître la production des énergies renouvelables, selon le journal.

Au Ghana, +Daily Guide+ rapporte que le ministère des Finances a approuvé un budget de 477 millions de cedis pour le recensement national de 2020 qui sera mené par le Ghana Statistical Service (GSS).

L'exercice devrait commencer le 29 juin prochain pour se terminer le 12 juillet, fait savoir le quotidien, notant que ce recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) vise à collecter, traiter et diffuser des statistiques précises portant sur la population, sa composition, ses caractéristiques et la répartition spatiale.

Son confrère, +Daily Graphic+ s'intéresse à un communiqué de l'Agence météorologique du Ghana, qui relève que la saison sèche actuelle se poursuivra jusqu'au dimanche prochain.

L'Agence a expliqué que le changement des conditions météorologiques est dû aux vents continentaux secs touchant le pays, souligne la publication.

En Ethiopie, les médias locaux s'intéressent à la lutte contre l’invasion acridienne qui touche plusieurs régions du pays et à la scolarisation des enfant, dont l’éducation a été perturbée par les conflits ou les catastrophes naturelles. 

+FANA BC+ revient ainsi sur les efforts entrepris par le ministère de l'Agriculture pour faire face à l’invasion du criquet pèlerins dans le sud, le sud-ouest et le sud-est de l’Ethioipie.

Moyale, Borena, le sud d’Omo, Konso, Arbaminch, Guji et Robe figurent parmi les zones les plus affectées, précise le média éthiopien, notant que les opérations de pulvérisation aérienne se poursuivent.

L’invasion acridienne qui touche l’Afrique de l'Est pourraient durer jusqu'à juin en Ethiopie, ajoute +FANA BC+.

+NEW BUSINESS ETHIOPIA+ s’intéresse au nouveau fonds «l'Education ne peut pas attendre» en focalisant sur un programme de 165 millions de dollars sur trois ans destiné à l'éducation de 746 000 enfants en Ehiopie.

Le programme, qui doit être annoncé vendredi à Addis-Abeba, cible les enfants éthiopiens dont l'éducation a été perturbée par les conflits et les catastrophes naturelles, relève le média.

Au Kenya, les principaux quotidiens rapportent jeudi que le pays dispose enfin des kits performants lui permettant de diagnostiquer le Coronavirus.

Outre les deux laboratoires disponibles à Nairobi et Mombasa, le Kenya a reçu de l'OMS les kits permettant de diagnostiquer les malades atteints du virus et d'empêcher leur entrée dans le pays, écrit le journal "Daily Nation" en rappelant que le pays étaient contraint auparavant d'envoyer les échantillons en Afrique du Sud pour un deuxième avis de confirmation et d'infirmation.

L'OMS a identifié 168 laboratoires dans le monde avec la bonne technologie pour diagnostiquer les coronavirus et envoyé des kits à plusieurs pays, dont le Kenya, rappelle, par ailleurs, le journal "The Star" en assurant que tous les cas suspects ont été testés négatifs. Au Rwanda, la presse locale rapporte que le gouvernement rwandais a réfuté les informations circulant dans des médias selon lesquelles un essaim de criquets pèlerins aurait atteint le district de Nyagatare, dans la province orientale.

Le quotidien +Kigali Today+ écrit que l'Office rwandais de l’agriculture a apaisé mercredi les craintes en affirmant que le groupe d'insectes qui a été repéré par des résidents dans la province orientale ne sont pas des criquets pèlerins. 

Des photos d'insectes ressemblant à des criquets, soupçonnés d'être des grillons, ont circulées dans les réseaux sociaux, faisant craindre une invasion acridienne, indique le journal. 

Son confrère +RNA+ écrit que Rwanda est en état d'alerte face à une éventuelle invasion de criquets pèlerins qui ont atteint dimanche l'Ouganda voisin, après avoir traversé la Corne de l'Afrique en dévastant l'approvisionnement alimentaire du Kenya, de l'Ethiopie et de la Somalie.

Le média ajoute que L'Agence des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) a mis en garde contre cette invasion acridienne dans la région en soulignant que la situation est la pire depuis vingt-cinq ans. 

Le journal "La Nation" revient sur la participation d'une délégation djiboutienne à la 39 session du comité de la Femme arabe qui s'est tenu à Riyad en Arabie Saoudite.

Ces assises ont permis à la délégation djiboutienne de mettre en avant les avancées notables réalisées en faveur de la femme dans les domaines politique et économique mais aussi de l'enfance. La 39 session du comité de la Femme arabe a débattu de plusieurs sujets dont l’étude multidimensionnelle et multisectorielle relative à l’évolution de la situation des femmes sur la période 2000-2018, l’étude sur les conditions des femmes en milieu périurbain et rural et la récente étude de janvier 2019 sur l’accès des femmes au crédit, rappelle le journal. 





Nouveau commentaire :
Twitter

MAfrique | Revue de presse africaine | Mirador